Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

L’encouragement au parcours de soins profite à la patientèle de l’Yonne grâce à la mobilisation de la CPAM

« A l’aide de programmes spécifiques, l’Assurance maladie de l’Yonne répond aux besoins de déploiement des services en santé pour favoriser la prévention et l’organisation du parcours de soins. De plus en plus de patients Icaunais bénéficient de ces accompagnements qui leur permettent de devenir de véritables acteurs de leur santé…Etiennette BERROUET, directeur-adjoint de la C.P.A.M. de l’Yonne (à gauche) et Fabienne POIMBOEUF, responsable adjoint des services en santé, tirent les enseignements chiffrés de la saison écoulée… ». « A l’aide de programmes spécifiques, l’Assurance maladie de l’Yonne répond aux besoins de déploiement des services en santé pour favoriser la prévention et l’organisation du parcours de soins. De plus en plus de patients Icaunais bénéficient de ces accompagnements qui leur permettent de devenir de véritables acteurs de leur santé…Etiennette BERROUET, directeur-adjoint de la C.P.A.M. de l’Yonne (à gauche) et Fabienne POIMBOEUF, responsable adjoint des services en santé, tirent les enseignements chiffrés de la saison écoulée… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Inscrit dans sa politique de gestion du risque, le déploiement de services d’accompagnement en santé pour favoriser la prévention et l’organisation du parcours de soins est devenu l’un des axiomes essentiels de la Caisse primaire de l’assurance maladie en France. Près de 15 millions de personnes souffrent aujourd’hui de pathologies chroniques, dont plusieurs milliers sur le seul département de l’Yonne. En s’engageant aux côtés des patients, l’organisme veut apporter une aide tangible aux assurés afin qu’ils deviennent les véritables acteurs de leur santé…

AUXERRE : Depuis une décade, l’engagement mené par les services de la C.P.A.M. n’a jamais faibli d’un iota. Au contraire. Face à la hausse croissante des maladies chroniques observées à travers l’Hexagone et les risques de complication inhérents à ces pathologies, l’Assurance maladie ne cesse d’intervenir auprès des assurés pour les alerter sur les dangers bien réels qu’ils encourent en cas de manquements.

Plusieurs programmes de santé sont ainsi déclinés désormais. De prime abord, ils favorisent la prévention. Mais, surtout, ils facilitent l’organisation du parcours de soins. En garantissant une pérennisation de celui-ci aux assurés bénéficiaires tout au long de leur existence.

Dix ans après la mise en exergue des premiers accompagnements, l’Assurance maladie renforce son dispositif. Elle l’a élargi à la prévention primaire. La grippe, le diabète, l’asthme, les problèmes bucco-dentaires sont autant de thématiques importantes qui ont complété le nécessaire dépistage du cancer, le retour à domicile après une hospitalisation, l’aide au sevrage tabagique ou la vaccination.

SOPHIA diabète : des répercussions positives sur le suivi des  patients…

Apparu en 2008, le programme d’accompagnement des personnes diabétiques SOPHIA recense à ce jour 4 627 adhérents. Soit plus d’une personne sur trois concernées sur le territoire de l’Yonne par cette insidieuse pathologie. Ce service offre un bilan positif de son action. Non seulement, le suivi de la patientèle a gagné en efficience, mais en outre, le coût de sa prise en charge pour la collectivité est moindre.

Ombre au tableau sur un aspect purement statistique, on est encore loin du compte au niveau de la mobilisation globale des malades. 12 031 personnes sont éligibles à ce service. Il reste encore un long travail d’information et de sensibilisation pour la C.P.A.M. qui se veut philosophe vis-à-vis de cette situation.

Ces efforts de communication se muent par un élargissement des canaux. Les inscriptions en ligne, par le biais des outils numériques, se sont multipliées après juin 2017 grâce au support, ameli.fr.

SOPHIA asthme : des débuts prometteurs dans l’Yonne

Etendu aux patients asthmatiques dès le printemps dernier, le service SOPHIA asthme enregistre 196 bénéficiaires. Pour un total de 2 263 personnes éligibles. Optimistes, les responsables de la Caisse primaire de l’assurance maladie s’attendent à une recrudescence des adhésions dans les mois à venir. Notamment, auprès de la tranche d’âge des 18/44 ans.

Repérés parmi les fichiers de santé, les inscriptions, sous le sceau du volontariat, demeurent gratuites pour les assurés.

milieu articles

Grâce à la structure TAB’AGIR, l’accompagnement au sevrage tabagique permet d’obtenir également de bons résultats parmi la population icaunaise. L’opération « Mois sans tabac », relayée par les médias, contribue à la réussite de ces animations.

Conséquence, plus de 400 personnes ont été ainsi sensibilisées aux accueils de la C.P.A.M. et du C.E.S. (le centre d’examens de santé) de l’Yonne à Auxerre. Une soixantaine d’entre elles se sont inscrites à une consultation formelle de lutte contre les effets tabagiques.

Une nouvelle phase a d’ailleurs été franchie en 2018 avec le passage du forfait d’aide au sevrage de 150 euros par an et par assuré, à une prise en charge de droit commun des traitements nicotiniques de substitution.

Le retour à domicile soutenu par le programme PRADO

Depuis 2010, il existe trois volets à ce programme. Ils ont été mis en place pour accompagner le retour des personnes après une hospitalisation. Ainsi, les jeunes mamans après leur séjour à la maternité.

1 578 bénéficiaires de ce service ont pu profiter de cet accompagnement dans l’Yonne à fin septembre. Dont 157 mères qui ont pu être suivies dans le cadre d’une sortie précoce. PRADO concerne les jeunes mamans ayant accouché par césarienne depuis 2014.

Qu’il s’agisse d’opérations orthopédiques, digestives, gynécologiques ou autres, les interventions chirurgicales entrent dans le champ d’application de ce programme. 195 personnes ont été concernées cette année dans ce cadre précis.

On peut y ajouter aussi les pathologies chroniques (insuffisance cardiaque, bronchopneumopathie, plaies…) : elles se sont rapportées à 132 patients.

Grâce à ce système qui favorise le maillage territorial et la complémentarité offerte par l’ensemble des professionnels de santé, PRADO obtient des résultats très encourageants. Le taux de mortalité est d’ailleurs impacté et ramené à 2,9 % au lieu de 3,5 % dans le cas où on s’approprie ce programme de reconduction à domicile dans un cadre largement optimisé.

Dans l’Yonne, 2 062 assurés avaient bénéficié de ce processus à fin septembre.

Le Centre d’examens de santé (C.E.S.) : le bras armé de la C.P.A.M.

Complémentaire à la médecine de ville, le rôle du C.E.S., opérationnel depuis 1968, est de préserver la santé des personnes fragiles et précaires. Si la structure réalise plus de 8 400 bilans annuels, elle assure en parallèle des contrôles habituels le rattrapage vaccinal, opération qui est proposée dans le cadre du bilan de santé depuis cette année.

L’éducation thérapeutique des personnes vulnérables s’inscrit parmi ses priorités. Le centre travaille en s’appuyant sur des unités mobiles (celles d’Avallon, de Sens et de Tonnerre) afin de renforcer son action.

Enfin, pour être tout à fait sur ses missions, le C.E.S. est également intégré dans le dispositif de dépistage du renoncement aux soins.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 01 décembre 2018 13:18

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil