Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

La filière du chiffre et du droit disserte sur ses besoins de mieux communiquer lors de retrouvailles constructives

« Les milieux professionnels du chiffre et du droit ont tenu leur seconde rencontre commune dans le Chablisien, posant ainsi un nouveau jalon à une envie croissante d’accélérer leur politique de communication… ». « Les milieux professionnels du chiffre et du droit ont tenu leur seconde rencontre commune dans le Chablisien, posant ainsi un nouveau jalon à une envie croissante d’accélérer leur politique de communication… ».

Plus d’une centaine de représentants des métiers de robe et du barreau de l’Yonne participaient à cette deuxième rencontre, mettant en exergue les vertus fédéralistes de l’interprofessionnelle créée en 2016. Au-delà d’un bilan éclectique de leurs activités, les responsables de chacune des corporations (avocat, notaire, huissier de justice, expert-comptable, commissaire aux comptes, commissaire-priseur et mandataires sociaux) ont tenu à défendre leurs prérogatives face aux nouvelles directives du législateur. Et de rappeler le poids économique que tous représentaient réellement sur le territoire icaunais…

 

PREHY : C’est au cœur du vignoble de Chablis dans le cadre exceptionnel du Domaine BROCARD que se déroulait le 08 septembre au soir une rencontre qualifiée de fondamentale par le bâtonnier du barreau d’Auxerre, Me Christian VIGNET.

En préambule de cette séance de travail à laquelle prenaient part les forces institutionnelles et politiques du territoire, ses propos se focalisaient sur le prolongement légitime de cette initiative, développée dès la saison dernière.

Rares sont en effet les instants où les responsables des sept grandes filières des métiers du chiffre et du droit dans l’Yonne peuvent s’exprimer d’une même et unique voix. Mais, les choses devraient se modifier d’ici les prochaines semaines, vraisemblablement.

Oser se montrer pour faire face à la concurrence extérieure…

« Il est primordial que nos professions puissent communiquer davantage face à la recrudescence d’une concurrence exacerbée, provenant de la capitale ou de Lyon. Nous ne devons plus nous retrancher derrière un bureau : osons enfin nous montrer aux yeux de tous afin de pérenniser nos activités !, plaidait avec vigueur le bâtonnier du barreau d’Auxerre.

Justifiant le principe de ces réunions interprofessionnelles, regroupant experts-comptables, commissaires-priseurs, commissaires aux comptes, mandataires sociaux, notaires, avocats et huissiers de justice, Me Christian VIGNET interpellait l’assistance studieuse devant faire face également au défi du numérique.

« Celui-ci est en marche, plaisantait-il, mais, plus sérieusement, il nous faut nous projeter très vite vers l’avant pour que l’ensemble de nos professionnels montent à bord du train qui nous conduit vers l’avenir… ».

 Bientôt la création de la première société multi-juridique dans l’Yonne ?

Le bâtonnier d’Auxerre ne pouvait occulter de son introduction l’un des thèmes essentiels qui préoccupe la filière à l’heure actuelle : le regroupement des professionnels du chiffre et du droit sur un espace unique au travers d’une société multi-juridique. Pour illustrer ce chapitre essentiel, il précisait que « la première structure multi-juridique de l’Yonne devrait bientôt voir le jour afin d’assurer la pérennisation de leurs métiers…».

Pourtant, alors que cette filière se situe à la croisée des chemins et s’interroge, beaucoup doutent encore de la pertinence ou pas de se fédérer sur un lieu de travail identique pour y exercer son savoir-faire.

« Je le sais, reprenait Me Christian VIGNET, dans ce dossier, il y a les pour et il y a les contre ! Mais, une chose est sûre : on ne peut plus refuser la demande croissante de nos partenaires et clients de pouvoir trouver sous le même toit l’ensemble des professionnels de notre filière… ».

Ce passage obligé révolutionnera les milieux du chiffre et du droit, c’est certain. Pourtant, quelques métiers se positionnent déjà sur une ligne très ténue à l’instar des commissaires-priseurs et des huissiers de justice dans leur mode applicatif.

Quant à la réforme des juridictions, prévoyant la création d’un tribunal unique par département, elle engendrerait si elle était mise en œuvre une remise en cause profonde de la filière.

« D’ailleurs, cet alignement judiciaire sur le cadre administratif n’aurait aucun sens, concluait Me Christian VIGNET, plusieurs notes de synthèses démontrant la véracité de ces propos ont été adressées à la chancellerie ». Dont on attend aujourd’hui la réponse…

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Dernière modification le dimanche, 10 septembre 2017 18:04

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil