Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Haro contre les hackers : GROUPAMA et la Gendarmerie font cause commune pour lutter contre la cybercriminalité

« Le risque de cyber attaque menace de plus en plus les particuliers et les entreprises dans l’Yonne. A l’initiative de l’assureur mutualiste GROUPAMA, la Gendarmerie nationale veut mettre l’accent sur la connaissance de ces actes malveillants afin de sensibiliser les particuliers et les professionnels de notre territoire…Pascal MAUPOIS, Colonel Christophe PLOURIN et Jacques BLANCHOT ». « Le risque de cyber attaque menace de plus en plus les particuliers et les entreprises dans l’Yonne. A l’initiative de l’assureur mutualiste GROUPAMA, la Gendarmerie nationale veut mettre l’accent sur la connaissance de ces actes malveillants afin de sensibiliser les particuliers et les professionnels de notre territoire…Pascal MAUPOIS, Colonel Christophe PLOURIN et Jacques BLANCHOT ». Crédit Photos : Thierry BRET et Arthur BOWERS/PIXABAY.

Le risque se veut de plus en plus menaçant. Sournois, pernicieux, parfois indétectable pour le commun des mortels. Il concerne aussi bien les particuliers que les entreprises. Personne n’y échappe tant les spécialistes de la cybercriminalité semblent bien armés pour commettre leurs forfaits. Un véritable fléau qui frappe à l’aveugle n’importe lequel d’entre nous. Avec ses demandes de rançons et les conséquences psychologiques sur les victimes. Soucieux d’informer la population, GROUPAMA Yonne débute une série de dix réunions où sont conviés particuliers et professionnels à l’écoute des conseils prodigués par la Gendarmerie nationale.

 

AUXERRE: Derrière l’usage mirifique des outils numériques au quotidien, il y a forcément son corollaire négatif. Celui qui ne cesse d’interpeller et d’inquiéter les représentants des forces de l’ordre, gendarmes en tête, face à l’avalanche de dossiers se rapportant aux cyber-attaques. Un phénomène qui se développe à la vitesse de croisière depuis plusieurs années dans l’Hexagone. Touchant les particuliers comme les professionnels. Sans omettre les collectivités.

Or, pour que chacun puisse se sentir concerné et réagisse délibérément contre cette odieuse gangrène virulente qui s’infiltre via nos messageries presque tous les jours, l’assureur mutualiste GROUPAMA a décidé d’abattre l’atout de la communication tous azimuts auprès de ses sociétaires. Mais, pas seulement !

Une série de dix rendez-vous, des conférences débat sur le sujet, va être proposée dans les caisses locales que compte le département de l’Yonne. L’initiative se veut citoyenne. Comme peut l’être habituellement la vulgarisation à la sécurité routière déjà déclinée avec le concours de la Gendarmerie nationale.

 

Jouer un rôle sociétal auprès de la population…

 

La première de ces manifestations avait lieu à la MFR de Villevallier, lundi après-midi. Sur inscription préalable et autour de créneaux horaires, de 16h à 18h pour les particuliers plus à même de devenir les malheureuses victimes d’escroqueries ; puis de 18h à 20 h en accueillant les professionnels pour aborder avec eux les cyber-attaques. Deux ateliers distincts au niveau de la typologie du public mais avec des messages que l’on imagine similaire dans les faits.

Directeur des établissements de l’Yonne et de la Seine-et-Marne, Jacques BLANCHOT argumente autour de la philosophie du concept porté par l’assureur mutualiste.

« Ancrée territorialement, notre structure joue un rôle sociétal auprès de la population, explique-t-il, nous le faisons avec les gestes qui sauvent en initiant nos sociétaires à la pratique du secourisme, auprès des jeunes mais également des seniors pour tout ce qui se rapporte à la conduite automobile et à la maîtrise de la sécurité routière ; il nous importait de le faire dans le cadre de la cybercriminalité… ».

L’objectif de cette séquence de rencontres dédoublées sur les dix lieux de réunion de notre territoire se veut simple : faire prendre conscience aux foyers icaunais des risques potentiels qu’ils encourent avec ces attaques numériques à répétition conçues par des hackers malveillants.

10 % de la population de l’Yonne est visée par cette campagne de communication à grande échelle, soit 35 000 foyers !

 

 

Le risque de cyber attaque se généralise pour vendre les données…

 

Commandant du Groupement de gendarmerie du département de l’Yonne, Christophe PLOURIN, colonel de son état, est très investi dans la réalisation de ce projet. Lui et ses hommes dont la cellule de cyber patrouille traque ces voleurs rançonneurs sans scrupule qui jouent parfois sur la cupidité de leurs cibles. Les chiffres qu’il égrène sont stupéfiants : la cybercriminalité a progressé de près de 15 % en l’espace d’un an sur le territoire icaunais. Rien qu’en 2021, 621 cas de hameçonnage ont été dénombrés. Dont 65 % visaient particuliers et entreprises pour escroqueries.

« Le marché du digital est en pleine évolution, souligne-t-il, le risque de cyber attaque se développe et se généralise. Cela peut se caractériser par des atteintes au système informatique réalisées dans un but malveillant ou consécutives à un acte de malveillance… ».

Vente de données, demande de rançons, accusation de pédopornographie, invitation à communiquer ses références de carte bancaire, faux RIB et fausse facture à régler…la panoplie est très éclectique chez les hackers qui ne sont pas des perdreaux nés de la dernière pluie !

Derrière cet anglicisme se cachent des structures étatiques, des groupes criminels limite mafieux très bien organisés, en provenance d’Afrique et de l’Europe de l’Est sans oublier la Russie, mais aussi des amateurs néophytes qui effectuent leurs gammes de l’apprentissage avec une certaine dextérité.

Des structures que le colonel de la Gendarmerie nationale pointe du doigt, inquiet de la proportion galopante de ce phénomène de société. Alors, faire de la pédagogie auprès du public lors de ces dix rencontres représente aussi un moyen de mettre en échec à cette mosaïque d’infractions qui se dessine au grand jour sur la toile. Une judicieuse initiative dont il faut s’imprégner…

 

En savoir plus :

 

Le planning des réunions

 

Le 10 octobre à Villevallier,

Le 14 octobre à Mézilles,

Le 20 octobre à Beines

Le 31 octobre à Sens

Le 03 novembre à Villeneuve-L’Archevêque,

Le 08 novembre à Tonnerre

Le 14 novembre à Pont-sur-Yonne,

Le 16 novembre à Lasson,

Le 25 novembre à Avallon,

Le 25 novembre à Saint-Bris-le-Vineux.

 

 

Thierry BRET

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil