Des entretiens, sources de réflexions constructives entre l’Etat et les collectivités locales à CHAMPIGNELLES

« La secrétaire générale de la préfecture Dominique YANI a procédé à l’ouverture officielle de l’édition 2021 des « Entretiens de CHAMPIGNELLES », mardi en début de matinée. Elle a été accueillie par le président de ces échanges constructifs entre l’Etat et les collectivités, Jacques GILET… ». « La secrétaire générale de la préfecture Dominique YANI a procédé à l’ouverture officielle de l’édition 2021 des « Entretiens de CHAMPIGNELLES », mardi en début de matinée. Elle a été accueillie par le président de ces échanges constructifs entre l’Etat et les collectivités, Jacques GILET… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Le plaisir de se retrouver, enfin. Deux ans après la dernière manifestation qui avait permis à un groupe d’élus de s’envoler à destination de Sofia en Bulgarie. Mais, cette année, point de séjour à l’international. Juste une immersion de 48 heures à Alès dans le Gard. Les « Entretiens de CHAMPIGNELLES » reprennent leurs droits. Ils ont été ouverts par la secrétaire générale de la préfecture Dominique YANI...

 

CHAMPIGNELLES: Acte un en cette journée de mardi 26 octobre 2021 pour ces fameux « Entretiens » auxquels les élus de l’Yonne, et tout particulièrement ceux de la Puisaye-Forterre, demeurent très fidèles.

Tant dans l’esprit que dans la forme. Accueillis par la localité qui prête volontiers son nom à ce rendez-vous annuel, les représentants des collectivités territoriales, une fois le petit café salvateur avalé au point d’accueil, se sont mués dans un silence presque religieux pour écouter assis à leurs tables de travail la brève allocution prononcée par le maire Eric PAURON.

Ce dernier se félicita que se perpétue cette remarquable initiative à destination des élus et de leurs représentants, depuis plus de trente ans. Même la COVID n’aura eu raison de ce rendez-vous vieux de trois décennies, attendu par le plus grand nombre.

Lors de cette prime journée marquant le début d’un rendez-vous qui se compose en triptyque avec un séjour immersif en terre cévenole à Alès (du 07 au 09 novembre) et une ultime séance informative déclinée le vendredi 19 novembre à la salle des fêtes, deux items constituaient le point névralgique de ces échanges qui se veulent constructifs.

D’une part, et ce fut le programme de la matinée, un volet didactique aura été consacré à la carrière administrative des agents communaux. D’autre part, et destiné à agrémenter l’emploi du temps de l’après-midi, le plan de relance vu sou le prisme de l’Europe fut prétexte à l’intervention de différents orateurs dont le troisième vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté, Nicolas SORET, en charge du développement économique.

 

 

Un tour d’horizon de l’actualité inhérente aux ressources humaines…

 

Si Jean-Pierre GERARDIN fit un long exposé afin de dévoiler au grand jour les arcanes du Centre de Gestion de la fonction publique de l’Yonne et ses nouvelles ramifications régionales, c’est à Dominique YANI en sa qualité de secrétaire générale de la préfecture qu’incombait l’ouverture des réjouissances liées à cet évènement. Après qu’elle fut accueillie au pupitre par le président fondateur des « Entretiens », l’ancien maire de CHAMPIGNELLES Jacques GILET.

Malgré une sonorisation plus que défectueuse, poussant l’auditoire à tendre l’oreille entre deux grésillements des plus désagréables, la représentante de l’Etat aborda différents aspects d’une actualité plutôt hermétique aux profanes mais dont les élus prenaient bonne note car les impactant directement.

Ainsi, Dominique YANI eut le loisir d’argumenter les nouvelles décisions prises par l’Etat en matière de ressources humaines, évoquant tour à tour le poids du télétravail dans la fonction publique, présentant la nouvelle instance qu’est le comité social territorial, tout en rassurant les élus et leurs adjoints présents dans la salle. Elle les a invités au passage à ne pas hésiter à faire appel aux services de l’Etat pour plus amples explications.

 

 

L’emploi des jeunes par le biais de l’apprentissage : à décliner…

 

L’autre sujet qui lui tenait à cœur se rapporta au plan de relance. Un dispositif ayant nécessité un investissement de 100 milliards d’euros à répartir sur différents axes dont la priorisation à l’emploi des jeunes.

La secrétaire générale de la préfecture prit soin ensuite de détailler avec moult explications les différents dispositifs dont peuvent usitées les collectivités locales dans leur quête à employer des jeunes.  

Dominique YANI eut un couplet sur le dispositif « 1 jeune 1 solution », mesure qui porte ses fruits depuis qu’elle est entrée en vigueur. Elle s’attardera également sur l’importance du PEC, le parcours emploi compétence décliné avec le concours des Missions Locales.

L’une des mesures qui retint l’intérêt de plusieurs élus et notamment celui du président des Entretiens Jacques GILET se rapporta à l’apprentissage. Une voie d’accès idéale pour intégrer le marché de l’emploi. Accompagnée d’un subside de 3 000 euros que la collectivité perçoit si elle favorise l’insertion d’un apprenti parmi ses services comme c’est le cas à l’heure actuelle à la préfecture de l’Yonne qui en accueille trois dans ses services.

Enfin, l’ultime point soulevé par Dominique YANI concerna les conseillers numériques pour aider au développement des collectivités. Vingt-trois de ces jeunes gens opèrent à l’heure actuelle dans l’Yonne. Et cela ne semble pas terminé, visiblement…

 

En savoir plus :

On notait la présence de la sénatrice Dominique VERIEN, des conseillers départementaux Gilles ABRY, Yves VECTEN et Jean-Pierre RAOUT ainsi que du premier vice-président de la CCPF Alain DROUHIN.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil