ADREXO : la résiliation de son contrat avec le ministère de l’Intérieur n’a pas fait un pli…

« Le couac était plus ou moins prévisible selon certains syndicats de postiers : ADREXO a vu son contrat de quatre années de distribution de propagande électorale se réduire à peau de chagrin avec le ministère de l’Intérieur, pas satisfait de la prestation après les dernières échéances de printemps…Gérald DARMANIN a tranché ! ». « Le couac était plus ou moins prévisible selon certains syndicats de postiers : ADREXO a vu son contrat de quatre années de distribution de propagande électorale se réduire à peau de chagrin avec le ministère de l’Intérieur, pas satisfait de la prestation après les dernières échéances de printemps…Gérald DARMANIN a tranché ! ». Crédit Photo : D.R.

En février dernier, le premier opérateur privé de la distribution d’imprimés publicitaires de l’Hexagone pouvait s’enorgueillir de décrocher le pompon en remportant le juteux marché de l’acheminement de la propagande électorale lors des régionales et départementales 2021. Un contrat courant sur une période de quatre années suite à un appel d’offres piloté par le ministère de l’Intérieur. Contrat désormais obsolète après un couac mémorable…

 

PARIS : On ne plaisante pas avec le ministère de l’Intérieur et encore moins auprès du premier de ses occupants, Gérald DARMANIN, en personne. Un laconique mais très percutant communiqué de presse, adressé dans les rédactions ce lundi 16 août, vient de le rappeler à juste titre à la suite des dysfonctionnements qui ont été observés lors des dernières échéances électorales de ce printemps. Une élection double qui fut entachée par un couac retentissant dont se plaignirent à la fois les candidats et leurs électeurs : le retard, voire l’absence de l’acheminement des professions de foi desdits prétendants aux postes de conseillers départementaux et/ou régionaux.

« Inacceptable » pour le pilote de l’appel d’offres initial de ce projet, c’est-à-dire le ministère de l’Intérieur. Faute de propagande électorale les 20 et 27 juin, bon nombre de Français ne surent réellement pour qui voter puisque ne connaissant pas la totalité des listes engagées dans ses joutes. Mais, de là à expliquer le taux record d’abstention, dépassant les 66 %, il faudra tout de même repasser !

 

Un couac que prédisaient les syndicats des postiers depuis le début…

 

Moyennant quoi, le locataire de la place Beauvau n’a pas attendu trop longtemps avant de réagir après un tel échec en matière de distribution des plis électoraux. Il a résilié les différents lots (huit) qui le liaient à la société distributrice, ADREXO, dans le respect du cadre réglementaire et des délais prévus en la matière.      

Conséquence : ADREXO qui avait pourtant hérité de la distribution de ces plis officiels sur différentes régions de l’Hexagone (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Hauts-de-France, Normandie ou encore Pays-de-Loire) se voit retirer le lucratif marché qui courait sur les quatre prochaines années, englobant de facto les futures présidentielles et les législatives.

Un marché obtenu face au concurrent traditionnel La Poste, jusque-là leader de la distribution de la propagande électorale. D’ailleurs, à l’époque, soit en février, bon nombre de syndicats des postiers s’interrogeaient sur les réelles capacités de la société distributrice à pouvoir assumer une telle mission avec moins de moyens que le principal opérateur…La suite de ce feuilleton rocambolesque nous est connue !

Dorénavant, et après un tel coup d’éclat plus ou moins prévisible, Gérald DARMANIN a donc décidé que les mises sous pli seraient assurées par les services des préfectures et non plus par des structures entrepreneuriales issues du privé.

Tous les services sont déjà mobilisés cet été, dans le cadre de l’organisation matérielle, avant les campagnes à venir, à savoir la présidentielle et les législatives.

Il ne sera pas bon, pour les fonctionnaires en instance de nouvelles affectations, de rejoindre les services concernés à la rentrée !

 

Thierry BRET

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil