Crédit Agricole et ADIE vont renouveler leur partenariat : un immuable rituel bénéfique aux créateurs d’entreprise

« Les porteurs de projets peu argentés pourront leur dire merci ! Grâce aux subsides accordés par le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, dans le cadre d’un nouvel accord de partenariat signé par Emmanuel VEY et Jean-Yves REMILLET, l’ADIE apportera son précieux concours via le microcrédit en aidant les initiatives entrepreneuriales… ». « Les porteurs de projets peu argentés pourront leur dire merci ! Grâce aux subsides accordés par le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, dans le cadre d’un nouvel accord de partenariat signé par Emmanuel VEY et Jean-Yves REMILLET, l’ADIE apportera son précieux concours via le microcrédit en aidant les initiatives entrepreneuriales… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Ces retrouvailles s’effectueront sur le principe de la prise d’initiatives. Celles qui se déclinent en faveur de l’emploi, de l’insertion sociale, de la mise en lumière de la créativité, de la dimension économique. Entre le porte-étendard historique du micro-crédit et l’établissement financier soucieux d’accompagner les projets des habitants de son territoire, il existe une étroite osmose, synonyme de complémentarité, autour de l’aide à la création d’entreprise…

 

DIJON (Côte d’Or) : C’est devenu une habitude régulière. Presque un rituel immuable entre ces deux acteurs de l’économie et de la solidarité. Avec comme point d’orgue centralisateur et harmonieux : la création d’entreprise. Surtout par le prisme des aides à fournir pour que les porteurs de projets de nos territoires y parviennent dans un climat de sérénité.

Alors quoi de plus naturel en somme que cette signature de convention de partenariat, proposée ce vendredi 09 juillet, entre le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne et l’ADIE régionale !

D’autant que ces paraphes s’appliquent à un renouvellement stricto sensu de cet acte déjà pérenne, comme si celui-ci pouvait se répéter à travers le temps de manière tacite. Voire à l’infini…

Mais, protocole oblige, il est de bon ton que les signataires se retrouvent à la même table pour entériner leur accord. Celui-ci sera validé ce vendredi 09 juillet par Emmanuel VEY, directeur général de l’établissement bancaire, le président du groupe Jean-Yves REMILLET et Angèle MIGNONAC, directrice Grand-Est de l’ADIE Bourgogne Franche-Comté.

L’an dernier, les deux partenaires avaient soutenu la création d’entreprise, en s’appuyant sur une coquette enveloppe de 550 000 euros. Subsides que l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) avait accordés ensuite aux entrepreneurs par le biais du microcrédit.

Rappelons que le principe vertueux de ce prêt bancaire destiné à celles et ceux des porteurs de projets qui n’ont guère de moyens financiers a pris sa source dans les années 1970 au Bangladesh où l’économiste Mohammad YUNUS l’a mis en pratique. Le prix Nobel de la Paix 2006 en a ensuite exporter les fondements ingénieux à travers le monde.

Possédant un fort maillage hexagonal, l’ADIE a déjà assuré le financement de plus de 26 000 personnes ayant des velléités entrepreneuriales pour un équivalent budgétaire évalué à plus de 108 millions d’euros.

Lors de cette signature, les deux partenaires dévoileront les nouveaux pendants de la stratégie 2021/2022…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil