Dans le cadre de notre développement, nous recherchons des correspondants rémunérés, contacter Thierry Bret 06.20.31.05.53

Le pays du Dragon de l’Asie lui manque : Didier MERCEY gère les intérêts de LOGI VIET France depuis GRON

« De cent à cent cinquante conteneurs par mois partent à destination de la métropole du Vietnam, Ho Chin Minh, depuis le port de Gron. Un flux régulier et croissant en progrès qui a pu se développer grâce à la présence de la structure locale, montée par Didier MERCEY (en compagnie de l’ambassadeur Nguyen THIEP), LOGI VIET France... ». « De cent à cent cinquante conteneurs par mois partent à destination de la métropole du Vietnam, Ho Chin Minh, depuis le port de Gron. Un flux régulier et croissant en progrès qui a pu se développer grâce à la présence de la structure locale, montée par Didier MERCEY (en compagnie de l’ambassadeur Nguyen THIEP), LOGI VIET France... ». Crédit Photos : Thierry BRET (Archives).

Loin des yeux, loin du cœur, dit l’adage. Pourtant, lorsqu’il évoque son hypothétique retour dans la belle province de DA NANG, le timbre de sa voix se mue de manière perceptible. Un ange passe. Nimbé de ce petit zeste subtil, prélude aux grandes émotions. Didier MERCEY a laissé depuis son départ du Vietnam une part de son âme en Extrême-Orient. Même si sa structure professionnelle se porte à merveille malgré les vicissitudes occasionnées par la crise sanitaire…

 

GRON : Il fait penser à un lion tournant inlassablement dans une cage de fer Didier MERCEY. Ne tenant plus en place alors qu’il a à faire, ailleurs. Ici, aussi, soit dit en passant.

Mais, depuis plusieurs mois, il avait calé son rythme existentiel, plutôt bien garni, à ce nouveau style de vie, partagé entre le sud-est asiatique et le Vieux continent. Une période de deux mois en France, suivie d’une présence d’une trentaine de jours au sud de Hanoï, sur le littoral à DA NANG.

Alors quand au détour d’une rencontre, en l’occurrence celle qui est provoquée par la visite du candidat aux régionales, le Marcheur Denis THURIOT sur la plateforme portuaire de Gron le lundi 07 juin, il évoque la filière vietnamienne de la maison mère, créée de toute pièce depuis trois ans, son cœur ne peut que s’épancher. Avec un peu de vague à l’âme !

Contraint depuis le début de la pandémie de rester au nord de l’Yonne, Didier MERCEY éprouverait-il une quelconque nostalgie après ces quelques mois vécus dans cette longue bande de terre qui s’étire au bord de la Mer de Chine ?

Certainement ! Dans un pays où la jeunesse domine et le taux de croissance caracole au-delà de 7 % : les rêves sont permis !

 

 

Cibler les dix pays qui forment l’ASEAN…

 

Non seulement, en s’implantant avec l’aide d’un partenaire local, la nouvelle entité a pu assurer une liaison maritime régulière entre l’immense port de Ho Chin Minh, au sud de la péninsule, et l’Yonne. Mais, en outre, LOGI VIET France y a développé de l’emploi (une dizaine de collaborateurs) et un système d’information favorisant la gestion des flux maritimes.

D’ailleurs, cette dernière trouvaille intéresse la puissante Indonésie voisine qui vient de passer commande dudit concept.  D’autres nations sont potentiellement ciblées de même pour l’acheminement régulier de conteneurs : celles qui constituent l’ASEAN, ce marché économique commun de l’Asie du Sud-Est.

Le retour au pays du Dragon n’est pas prévu pour toute suite pour le chef d’entreprise de l’Yonne. D’autant, qu’une variante locale de la COVID fait des siennes en inquiétant quelque peu la sphère scientifique. Plus rassurant, en revanche, les affaires tournent à plein régime ! Il ne s’agit désormais que d’une question de patience…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil