L’économie et le social à la relance : la feuille de route de Jérôme BALLET (Caisse d’Epargne BFC) est toute tracée

« A 56 ans, Jérôme BALLET devient le nouvel homme fort de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, succédant à Jean-Pierre DERAMECOURT, à la présidence du directoire. Il assurera la gouvernance de l’établissement aux côtés du président du COS, Eric FOUGERE… ». « A 56 ans, Jérôme BALLET devient le nouvel homme fort de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, succédant à Jean-Pierre DERAMECOURT, à la présidence du directoire. Il assurera la gouvernance de l’établissement aux côtés du président du COS, Eric FOUGERE… ». Crédit Photo : Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté Service Communication.

On peut être titulaire d’une licence de biochimie et diplômé d’une école de commerce pour prétendre assurer un jour le leadership managérial d’un établissement bancaire coopératif de renom. A l’instar de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté et ce, depuis le 01er mai. A 56 ans, le successeur de Jean-Pierre DERAMECOURT s’installe dans le fauteuil présidentiel. Avec l’objectif de poursuivre les missions régaliennes de l’entité : être un acteur majeur au service du développement et de l’économie…

 

DIJON (Côte d’Or) : Il a su gagner la confiance du COS, le Conseil d’Orientation et de Surveillance de l’établissement financier. Rien d’étonnant à cela, à la lecture du pedigree.

Depuis 1994, le nouveau responsable de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté évolue dans le milieu bancaire et de la finance. Lui, le détenteur d’une licence de biochimie !

Ses premières armes, il les pratique avec dextérité au sein de la Banque de Financement et de Trésorerie. Puis, il renforcera ses compétences chez la « cousine » mutualiste, la Banque Populaire Val-de-France. Avant de rejoindre la Lorraine où en 2003, il assurera la fonction de directeur financier de la Caisse d’Epargne régionale.

Qu’ils sont déjà loin les débuts prometteurs de ce personnage au sein du cabinet de commissariat aux comptes chez MAZARS ! Le dirigeant gagne de nouveaux galons en 2008, devenant membre du directoire en charge des finances et de l’activité commerciale de la banque du développement régional de la Caisse d’Epargne Loire-Drôme-Ardèche.

Quatre années plus tard, Jérôme BALLET quitte le sillon rhodanien pour se rendre dans la capitale des Gaules à Lyon où il intègre le directoire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes.

Là, il peaufine ses acquis. Au sein de la cellule de pilotage de l’établissement, il s’occupe des finances, de l’exploitation bancaire mais également de l’immobilier. Une transversalité qui lui sied comme un gant !

 

Mobiliser l’établissement pour la relance économique du territoire…

 

On connaît la suite. Une nouvelle page de ce chapitre professionnel vient de s’ouvrir pour Jérôme BALLET convié à se rendre en Bourgogne Franche-Comté pour y succéder à Jean-Pierre DERAMECOURT. Ce dernier a fait valoir ses droits à la retraite après une longue période de présidence de près d’une décennie.

Aux côtés des autres personnalités du directoire, Philippe BOURSIN, du pôle finances, Isabelle BROUTE, à la tête du pôle banque du développement régional, Fabien CHAUVE, en charge du pôle ressources et Cédric MIGNON, gestionnaire du pôle banque de détail, le président du directoire, nouvellement installé, aura à cœur de continuer le travail entamé par son prédécesseur.

Soit la mobilisation sans retenue de la Caisse d’Epargne au plus près de son cœur de cible : ce territoire où elle jouera un rôle prépondérant, favorable à la relance de l’activité économique et sociale de notre région.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil