Cela n'a pas fait un pli : AMIDON 89 choisit de nouvelles tables à repasser ergonomiques pour ses activités…

« La magie de Noël s’est vérifiée chez AMIDON 89, la structure qui favorise l’insertion vers l’emploi. L’un de ses partenaires, ADPS, a offert une enveloppe de 3 000 euros pour l’achat d’une table à repasser professionnelle. Une dizaine de ces appareils vont être achetés en 2021 pour renouveler une partie du parc existant désormais vétuste… ». « La magie de Noël s’est vérifiée chez AMIDON 89, la structure qui favorise l’insertion vers l’emploi. L’un de ses partenaires, ADPS, a offert une enveloppe de 3 000 euros pour l’achat d’une table à repasser professionnelle. Une dizaine de ces appareils vont être achetés en 2021 pour renouveler une partie du parc existant désormais vétuste… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Que ne pourrait-on faire sans la présence de précieux mécènes à ses côtés ? Surtout quand ces partenaires altruistes interviennent avec générosité pour vous aider à acquérir de nouvelles machines, synonymes de croissance d’activités. C’est ce que vient de vivre le spécialiste de l’insertion AMIDON 89, qui grâce à l’appui de l’ADPS de Bourgogne Franche-Comté, a hérité d’une nouvelle table à repasser à la configuration ergonomique le 28 décembre dernier. Un achat annonciateur de l’arrivée d’autres équipements en 2021…

AUXERRE : Guy PARIS croit-il encore au Père Noël ? Si oui, le président de la structure associative AMIDON 89 aurait tort de le cacher. Le joli cadeau, sous la forme d’une obole bienveillante que vient de lui accorder l’Association départementale de Prévoyance Santé (ADPS), arrive à point nommé pour le confirmer !

Surtout quand il s’agit du renouvellement du parc de machines, des tables à repasser qui se révèlent être indispensables à l’employabilité des personnes en phase de réinsertion.         

La somme est plutôt rondelette : trois mille euros. Un budget que le porte-étendard de l’ADPS régionale Andrée DEBERT n’a pas hésité à investir en sa qualité de partenaire très attentif dans ce premier achat servant au repassage. L’ustensile, un modèle pro de très belle facture et de fabrication européenne, suppléera ainsi avec d’autres investissements prévus en 2021 les vétustes appareils sortis des usines transalpines dans les années 90 !

Les pannes récurrentes de ce matériel exaspéraient de plus en plus les dirigeants de l’association. Las, de ne pas pouvoir optimiser leur productivité de façon convenable. D’autant qu’un tiers de ces machines (une vingtaine au total) commençait à dépasser la limite d’âge sans connaître l’obsolescence programmée !

 

Une dizaine de machines déployées sur les trois sites de l’Yonne…

 

Qu’à cela ne tienne : il aura suffi d’être patient et de solliciter les mécènes historiques de l’entité (FAP EDF, AG2R La Mondiale et ADPS) pour se convaincre de renouveler l’ensemble. Ce sera chose faite d’ici quelques semaines. En outre, dans le cadre du plan de relance économique, la Région devrait elle aussi apporter ses subsides qui seront votés au mois de mars.

En tout, 62 000 euros seront investis par AMIDON 89 pour se doter d’un équipement flambant neuf et de qualité qui sera réparti de la manière suivante : six machines seront affectées à Auxerre au siège social place Corot, quatre seront envoyées dans l’unité de Saint-Florentin, les deux dernières étant installées à Chablis.

La trentaine de personnes bénéficiaires de contrats d’insertion allant de quatre à vingt-quatre mois sont ravies de l’aubaine.

 

 

 

 

Certaines ont déjà pu tester la table new-look, agréable à utiliser avec aisance. Il est vrai que cet objet de tant de convoitises constitue le nec plus ultra du matériel professionnel usité sur le marché. Son coût s’élève à 5 500 euros à l’unité.

Deux cent cinquante clients, des personnes physiques, profitent aujourd’hui des services de l’association dans l’Yonne. Ce qui représente en termes de volume autant de panières à linges à repasser.

 

Couture, service de livraison et circuits courts dopent les activités

 

Mais, déjà des pistes de développement pointent à l’horizon. Notamment en direction des comités d’entreprise. Ils devraient permettre à AMIDON 89 d’étoffer davantage son panel de clientèle dans un proche avenir.

Epaulé de la nouvelle directrice  en poste depuis la mi-août Sophie GOIRAND, Guy PARIS envisage cette diversification de cibles courant 2021. A défaut, dès l’année suivante.

Le service de livraison répond, lui, aux attentes des adhérents et devrait accroître son potentiel de développement au cours de la saison.

Quant à l’atelier couture, il n’aura jamais aussi bien fonctionné, à plein régime, depuis la crise sanitaire avec la fabrication de masques protecteurs très utiles pour ses usagers. La distribution de sa gamme éclectique s’appuie sur les circuits courts (LOCAVORE).

Mention spéciale,  enfin, aux singuliers tissus servant d’opercules, conçus à l’aide de cire de miel, qui rendent hermétiques les récipients de produits alimentaires (les « bees wrap ») : leur originalité est en passe de séduire des consommateurs intrigués par tant de prouesses créatives et pratiques.

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil