La distribution du courrier et des colis va s’espacer : La POSTE change de braquet organisationnel

« La POSTE adapte ses offres de service à la crise sanitaire, et ce jusqu’à nouvel ordre. Même si mille six cents bureaux demeurent encore ouverts en Bourgogne Franche-Comté, les déplacements en bureaux ne sont pas recommandés. Les tournées des facteurs vont également se réduire à la portion congrue dès la semaine prochaine… ». « La POSTE adapte ses offres de service à la crise sanitaire, et ce jusqu’à nouvel ordre. Même si mille six cents bureaux demeurent encore ouverts en Bourgogne Franche-Comté, les déplacements en bureaux ne sont pas recommandés. Les tournées des facteurs vont également se réduire à la portion congrue dès la semaine prochaine… ». Crédit photos : La POSTE.

Les nouvelles mesures prises par la société anonyme à capitaux publics ne sont pas figées dans le temps. Bien au contraire, elles s’ajusteront au fil des jours, compte tenu du contexte sanitaire vécu sur l’ensemble du territoire. C’est surtout la distribution du courrier, celle des colis et la continuité de certains services qui seront principalement impactées par ces décisions ayant pour but de protéger la santé des personnels…

DIJON : Pas facile de chambouler un mode opératoire plutôt bien huilé d’ordinaire. Surtout quand l’entreprise se nomme La POSTE. Et qu’elle gère au quotidien 17 000 points de contact. Ceux-ci reçoivent par ailleurs 1,3 million de clients.

Il aura suffi de la propagation insolente d’un virus à la taille microscopique pour constituer le grain de sable imprévu venant gripper les rouages de cette belle mécanique.

Mais, faisant fi de ces considérations événementielles complexes, les dirigeants de l’entreprise ont su réagir à chaud en déployant leur plan de bataille. Il se calque au plus près de ses missions essentielles, dans le respect bienveillant de  la protection sanitaire de ses collaborateurs. Une adaptabilité qui a été définie en concertation avec les autorités de référence de la santé, la médecine du travail et les organisations syndicales.

Ainsi, le temps de travail de chaque agent courrier/colis sera progressivement réduit sans qu’il n’y ait la moindre conséquence financière sur la paie. Dès lundi 30 mars, le nouvel emploi du temps sera applicable sur la base de trois jours de travail hebdomadaire.

La réduction du nombre de personnes présentes sera maintenue selon le principe de ne jamais avoir plus de 50 % des effectifs habituels en même temps sur un site. Naturellement, La POSTE s’engage à respecter, en y mettant les formes et les moyens, les mesures de protection et de distanciation actuelles.

Toutefois, certains services de proximité demeurent fonctionnels à l’instar du portage de repas aux seniors, celui de médicaments, de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants.

Si les services essentiels restent sur un mode opératoire, La POSTE demande néanmoins à ses clients de concentrer leurs commandes et leurs envois sur ce qui leur est strictement nécessaire.

 

 

 

 

Mille six cents bureaux encore ouverts dans la région...

 

Afin de limiter le plus possible l’exposition de ses agents au public, l’entreprise a fait le choix de concentrer son activité sur une cible de mille six cents sites encore ouverts. Au plan organisationnel,  chaque bureau est adapté localement avec des systèmes de rotation des équipes, un jour sur deux.

Ce qui entraîne de facto une réduction de la présence des agents au travail avec un temps partiel qui sera sans impact sur leur rémunération.

Parmi les services essentiels qui seront priorisés dans ces points d’accueil : citons le retrait d’espèces au guichet et automates, le dépôt d’espèces sur automates, les dépôts de chèques, la remise de fonds commandés par la Direction générale des Finances Publiques. D’autres services pourront faire l’objet d’une extension, si cela s’avère possible, bureau par bureau.

La POSTE rappelle enfin à sa clientèle que les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s’ils sont strictement nécessaires. Il existe de multiples moyens de réaliser ses opérations à distance, par téléphone ou via les sites et applications numériques propres à l’établissement et à la Banque Postale.

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil