Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
groupama_small.png

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg
groupama_medium.png

Il sort deux ouvrages : le designer Michel MILLOT plaide en faveur d’une consommation sur l’usage réel des produits…

« Le désigner et auteur Michel MILLOT déplore que la consommation ne repose que sur les valeurs de la technique, de l’image et du marketing plutôt que celles de l’usage réel de l’objet. Il explique ces raisons dans les deux volumes de son nouveau livre, « L’Embarras du choix des produits ». A mettre dans les mains de toutes les ménagères qui se respectent dans leur approche de la consommation intelligente...et différente ! ». « Le désigner et auteur Michel MILLOT déplore que la consommation ne repose que sur les valeurs de la technique, de l’image et du marketing plutôt que celles de l’usage réel de l’objet. Il explique ces raisons dans les deux volumes de son nouveau livre, « L’Embarras du choix des produits ». A mettre dans les mains de toutes les ménagères qui se respectent dans leur approche de la consommation intelligente...et différente ! ». Crédit Photos : Thierry BRET.

En éditant en deux volumes un copieux opus explicatif sur l’approche consumériste intelligente des produits, l’exégète du design industriel et de la conception d’appareils électroménagers Icaunais désire faire réagir les consommateurs que nous sommes. Sur la pertinence, l’utilité fonctionnelle et l’usage réel des produits de toute typologie qui parsèment notre environnement et dont nous usons et abusons au quotidien…

SAINT-BRIS-LE-VINEUX : Trois années d’un long travail, riche et fructueux, ont été nécessaires pour obtenir ce résultat définitif qui est consultable via les plateformes de distribution. La publication, en simultanée de deux livres, ayant interpellé une maison d’édition, la Britannique ISTE.

Celle-ci a cru dur comme fer au projet : celui de réunir une somme d’éléments persuasifs et judicieux qui ont été collectés patiemment par le designer bourguignon, Michel MILLOT.

Spécialiste de marketing et esthète dans l’art et la manière d’appréhender les produits de consommation courante selon leurs usages, ce dernier n’en est pas à son coup d’essai dans son aventure livresque qui l’a animée avec passion.

Plusieurs ouvrages ont déjà été signés de sa plume et distribués par les majors de la vente en ligne, à l’instar du géant AMAZON.

Sa nouvelle livraison se décline en deux volumes. Ils auront engendré de multiples recherches. La patience est l’une des vertus de notre cherchant, qui, entre deux séjours en Chine, pays avec lequel il entretient des relations étroites dans l’approche de faisabilité des produits, aura eu le temps de se poser dans son havre de paix Icaunais pour noircir sur le papier des exemples testés en usage.

Parus à la mi-mars, ces ouvrages, sobrement intitulés, « L’embarras du choix des produits » - comment consommer différemment (volume 1) et pour une société de bien-être (volume 2), représentent une critique sans fard et sans complaisance de notre société ultra consumériste.

Celle qui détruit beaucoup de choses en amont pour proposer à la sortie des kyrielles de produits qui ne servent à rien. Ou presque !

Réinventer le sens de l’usage des produits que nous consommons…

Sur ce domaine bien particulier dont il est un exégète, Michel MILLOT agit en franc-tireur qu’il est devenu à force d’expériences. Selon lui, la seule alternative possible face à ce fléau de la surconsommation à outrance d’objets inutiles est le discernement. Chacun doit le posséder en soi. Avant d’acheter le produit qui soit le plus approprié à l’usage réel du consommateur. Problématique : l’acquéreur dispose en réalité de nombreuses informations techniques qui caractérisent les différents produits. Mais, il n’existe rien de bien précis sur les usages réels de ceux-ci.

Un paradoxe qui est consternant pour l’auteur de « L’embarras du choix des produits ».

Pléthore de modes de communication existent dans notre société, depuis le bouche à oreille jusqu’aux réseaux sociaux. Sans omettre les conseillers commerciaux dans les magasins. Mais, l’angle technique plus que pratique demeure l’apanage de cet ensemble de vecteurs d’information.

Exit le pouvoir d’achat, place au savoir d’achat…

Partant du postulat analytique que tout est mis en œuvre pour encourager le gaspillage des biens de consommation courante, Michel MILLOT évoque un autre paradigme, bien plus important que le pouvoir d’achat. C’est le savoir d’achat.

« Tout le monde parle du pouvoir d’achat en matière d’argent pour consommer davantage, argumente le désigner-auteur, mais personne ne se soucie guère de la qualité de ces achats. Ce savoir d’achat devrait être soutenu immédiatement par l’Etat. J’en ai fait part récemment au président de la République, Emmanuel MACRON, a qui j’ai adressé un courrier explicatif autour sur cette tendance consumériste novatrice et intelligente à adopter par chacun… ».

A commencer par les industriels eux-mêmes qui ne font l’éloge que de la technologie au service du consommateur.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil
Bannière footer