Le groupe LACROIX injecte près de 20 millions d’euros pour construire son nouveau centre de production

« Sollicité à ses débuts par les fromagers qui leur avaient demandé de créer des emballages en bois pour leurs produits, le groupe LACROIX a su diversifier sa production en concevant des emballages en carton et en plastique. Disposant de sites industriels en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Asie, ce spécialiste de l’emballage alimentaire ouvrira son prochain centre de production sur son terroir originel : la Bourgogne Franche-Comté. En Bresse louhannaise, dont les élus et institutionnels accueillent avec le plus grand bonheur ce projet qui est porteur d’une centaine d’emplois in fine… ». « Sollicité à ses débuts par les fromagers qui leur avaient demandé de créer des emballages en bois pour leurs produits, le groupe LACROIX a su diversifier sa production en concevant des emballages en carton et en plastique. Disposant de sites industriels en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Asie, ce spécialiste de l’emballage alimentaire ouvrira son prochain centre de production sur son terroir originel : la Bourgogne Franche-Comté. En Bresse louhannaise, dont les élus et institutionnels accueillent avec le plus grand bonheur ce projet qui est porteur d’une centaine d’emplois in fine… ». Crédit Photos : Groupe LACROIX.

Spécialiste de l’emballage alimentaire, la structure entrepreneuriale du Haut-Jura, opérationnelle depuis 1946, débute la nouvelle année en confirmant l’installation d’une nouvelle unité de production en Bourgogne Franche-Comté. C’est dans la continuité de son site de Cousance (Jura) que ce projet de nouvelle usine verra le jour pour le printemps 2020. Implantée à Branges (Saône-et-Loire), elle créera à terme une centaine de postes et se positionnera principalement sur la fabrication d’emballages alimentaires en bois.

BOIS d’AMONT (Jura) : Respectueux de l’environnement et conforme aux valeurs véhiculées par cette entité à l’ossature familiale, le projet d’implantation de la nouvelle usine du groupe LACROIX privilégiera la performance, l’innovation et la pérennité d’une entreprise qui a fait florès tant au niveau international que national.

Présente dans une dizaine de pays, où elle s’appuie sur près d’une trentaine de sites (28), la société réalise chaque année pour trois milliards d’emballages (carton, bois ou plastique). Elle accueille en son sein plus de 500 collaborateurs.

Avec ce nouveau projet, fonctionnel au printemps 2020, le groupe jurassien récompense ainsi la dynamique d’accueil de la Bresse louhannaise. Et l’investissement des élus et institutionnels de ce territoire qui auront montré une réelle empathie à ce dossier, créateur d’emplois (une centaine de postes à terme). 

milieu articles
  

Un groupe attaché au développement économique de son territoire…

Nécessitant une enveloppe budgétaire de près de vingt millions d’euros, la nouvelle usine marque l’ancrage local de la société qui offre ainsi à sa région originelle un dispositif de valeur ajoutée optimal en faveur de l’emploi.

Le complexe d’une dizaine d’hectares sera érigé dans la zone industrielle intercommunale, dite « Les à Marosses », sur la commune de Branges.  

Selon le service de communication du groupe, la construction de ce projet se déroulera en faisant intervenir les entreprises du cru. Ce sera un effet ricochet intéressant pour celles qui y exercent des activités dans le bâtiment et l’artisanat. Les dirigeants de LACROIX ont opté pour l’application de leur philosophie. Celle-ci consiste à participer pleinement au développement économique du territoire.

Précisons, pour être tout à fait complet, que le groupe LACROIX a engendré un chiffre d’affaires de 184 millions d’euros en 2017 dont 45 % ont été réalisés à l’international (Europe, Canada, Etats-Unis).

 

 

 

Bannière droite accueil
Bannière footer