Marc BOTIN (Grand Sénonais) : « les potentialités de développement offertes par la filière son, c’est bluffant ! »

« La collectivité et la chambre consulaire ont pris le pari de faire connaître les opportunités offertes par la filière des métiers du son à un large public. Persuadé de la pertinence de ces Journées professionnelles nationales Sens Electronique Numérique Son (S.E.N.S.), le vice-président du Grand Sénonais, Marc BOTIN, en charge de l’aménagement du numérique sur le territoire, attend beaucoup de ces échanges qui pourraient déboucher sur de belles retombées économiques… ». « La collectivité et la chambre consulaire ont pris le pari de faire connaître les opportunités offertes par la filière des métiers du son à un large public. Persuadé de la pertinence de ces Journées professionnelles nationales Sens Electronique Numérique Son (S.E.N.S.), le vice-président du Grand Sénonais, Marc BOTIN, en charge de l’aménagement du numérique sur le territoire, attend beaucoup de ces échanges qui pourraient déboucher sur de belles retombées économiques… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Le vice-président de la Communauté d’agglomérations du Grand Sénonais, en charge des finances, des moyens généraux, de l’innovation et de l’aménagement numérique du territoire ne tarit pas d’éloges sur les réelles opportunités, proposées au plan économique, par la filière des métiers du son. L’organisation des premières Journées professionnelles consacrées à l’électronique, au numérique et au sonore à Sens les 17 et 18 octobre est significatif d’un changement de paradigme dans l’appréhension de ces métiers. Porteurs d’emplois…   

SENS : Convaincu par la pertinence d’une telle manifestation, le maire de Dixmont qualifie le futur évènement, ouvert aux industriels, professionnels de santé et grand public, de carrefour novateur et ambitieux.

Sa conceptualisation fait suite au succès de trois conférences ayant eu lieu dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie sur des thèmes portant sur l’électronique, le vibratoire et l’acoustique la saison dernière.

En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie et le soutien de la Région, le montage de ces premières journées nationales rassemblant la fine fleur de spécialistes de l’Hexagone s’est avéré très vite une excellente opportunité.

« Sens va accueillir des chercheurs, des entreprises et des organismes qui jouent un rôle essentiel sur le développement de ces filières, explique l’élu, personnellement, j’ai eu l’opportunité de prendre part à ces fameuses séances de vulgarisation au cours de ces derniers mois sur ce sujet. J’ai été bluffé par le nombre de domaine applicatif où l’acoustique et le vibratoire sont utilisés par le secteur de l’industrie, quel que soit l’activité propre de ces entreprises… ».

Le pari de la collectivité pour promouvoir ces filières…

Une enveloppe de 30 000 euros a été consentie par la Communauté d’agglomérations du Grand Sénonais à la réussite de cette manifestation, unique en France. Un challenge financier qui se veut raisonnable et où les organisateurs espèrent de belles retombées à l’issue. Ne serait-ce qu’au niveau des contacts pouvant être engendrés entre les participants des diverses animations et les spécialistes en provenance de la France entière lors des conférences, expositions, stands ou ateliers de démonstration.

Bannière droite accueil
Bannière footer