Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

L’envers du décor sur le site AIRBUS près de Hambourg : les élus de Puisaye-Forterre vivent leurs rêves de gosse…

« Une visite exceptionnelle en mode rêve de gosse pour les élues et élus de la Puisaye Forterre qui, dans le cadre des 34èmes Entretiens de Champignelles, ont eu l’heureuse opportunité de découvrir l’essentiel des rouages du site industriel d’AIRBUS dans la périphérie d’Hambourg… ». « Une visite exceptionnelle en mode rêve de gosse pour les élues et élus de la Puisaye Forterre qui, dans le cadre des 34èmes Entretiens de Champignelles, ont eu l’heureuse opportunité de découvrir l’essentiel des rouages du site industriel d’AIRBUS dans la périphérie d’Hambourg… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Ils en ont pris plein les mirettes, les élus suiveurs des « Entretiens de Champignelles » ! Et leurs premières réactions, à l’issue de la découverte de l’impressionnant site industriel situé à la périphérie de Hambourg, auront été unanimes : « C’est bien trop court pour tout voir et tout appréhender ! ». Exact ! Les usines AIRBUS où sont assemblés les A 321, A 320 et A 330, fleurons de l’aéronautique européenne, n’ont pas dévoilées tous leurs secrets et autres subtilités en matière de recherche et développement. Ce fut juste une petite mise en bouche pour aiguiser l’appétit…afin d’en savoir plus !

 

HAMBOURG (Allemagne) : Dire que cela vaut le détour serait un pur pléonasme ! Tant le site industriel germanique – l’un des summums de la capacité économique du pays qui emploie près de 20 000 personnes dans sa partie la plus septentrionale - renferme bien des mystères conceptuels et électroniques, plutôt bien gardés. Car, attention, on ne pénètre pas sur les lieux de « Hambourg Finkenwerder » comme cela.

Même si l’endroit est ouvert à la visite des profanes et autres néophytes du milieu aéronautique, il est nécessaire de montrer patte blanche et surtout sa pièce identitaire. Ici, on entre dans un autre univers. Un monde parallèle que de l’extérieur on ne soupçonne même pas, une ville dans la ville avec sa kyrielle de bâtiments grouillant de vie et de lumière à la nuit tombée, de parkings garnis d’innombrables voitures, d’ateliers aux formes gigantesques, pouvant accueillir en leur sein des dizaines de fuselages à construire avec minutie et dextérité dans des délais soutenus tel un immense « Lego ». Normal, me direz-vous de se remémorer la marque de ce produit typique de notre enfance : la frontière danoise n’est finalement pas si éloignée de cela, en vérité !

 

Des statistiques à filer la chair de poule !

 

Clou de leur séjour outre-Rhin, organisé par Jacques GILET et son équipe dans le cadre des 34ème Entretiens de Champignelles, les élus de Puisaye-Forterre n’oublieront pas de sitôt ce qu’ils ont vu en cet antre de la coopération industrielle efficiente, servie à la sauce européenne, du programme AIRBUS.

Un rêve à l’état pur (voire de jeunesse) pour certains de ces élu(e)s qui imaginaient sans doute dans leur for intérieur ce qui aurait pu advenir de leur territoire de l’ouest de l’Yonne si un jour le géant de l’aéronautique avait osé poser ses pions en Bourgogne en y choisissant d’implanter une méga usine de la sorte ! Oups ! On se réveille et on arrête de délirer !

Les chiffres filent le vertige, voire la chair de poule. AIRBUS, c’est à date 449 milliards d’euros assurés par un carnet de commandes plus que garanti jusqu’en…2030 ! Mieux que les indépendants de l’artisanat, non ?!

C’est 59 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuels. C’est aussi 134 000 emplois au niveau de l’effectif global. Avec différents sites de production répartis aux quatre coins du globe, à l’instar de Toulouse, Tianjin en Chine et Mobile aux Etats-Unis. Ce sont plusieurs signatures au niveau des marques : AIRBUS, la plus connue naturellement, mais aussi AIRBUS Defence and Space, ou encore la filiale AIRBUS Hélicopters qui ne cesse de croître en termes d’activités auprès des grandes métropoles mondiales.

 

 

Le transport aérien le plus sécurisé de tous les modes de mobilité

 

Vu de l’Yonne, tout semble gargantuesque en ces murs ! Pourtant, lors de la présentation de la structure au groupe d’une quarantaine d’élus, les questions auront fusé parmi l’assistance, curieuse d’en savoir davantage sur telle typologie d’avions, sur la sécurité à bord, sur l’employabilité des seniors au sein de l’industriel – AIRBUS encourage les femmes à rejoindre l’industrie aéronautique et attire en son sein les talents internationaux les plus brillants sous le sceau de la diversité -, sur sa politique commerciale et stratégique…

Naturellement, les inévitables interrogations sur la RSE et le développement durable alimentèrent cet échange nourri entre la jeune représentante de la direction du site faisant office de porte-parole de la marque et des élus en quête d’informations, voire peut-être de quelques judicieuses vérités !

Plafonner les émissions des gaz à effet de serre, investigation sur l’avionique de demain à base d’hydrogène, réduction des nuisances sonores…furent autant de points abordés, sans tabou, lors de cet entretien à livre ouvert riche et constructif.

Pour les plus réfractaires à se retrouver à voler à dix mille mètres au-dessus des nuages, des éléments de réponse sur la sécurité aérienne furent apportés.

« Le transport aérien est bien plus sûr que d’autres activités pour se déplacer, expliqua la souriante jeune femme, hôtesse d’un jour, aux origines ibériques qui cita les conclusions d’une étude proposée par Harvard Aviation Public Health Initiative.

 

Une visite des ateliers au pas de charge mais pleine de rêves

 

D’ailleurs, qu’on se le dise, mais même les virus ne sont pas les bienvenus à bord de ces appareils avec l’air des cabines qui est ainsi renouvelé entièrement toutes les deux à trois minutes ! Bas les masques, donc, pour la grippe et la COVID !

Le volet humanitaire fut enfin expliqué à un auditoire qui ne se sera pas assoupi un seul instant dans le moelleux confortable des sièges de l’amphithéâtre faisant office de lieu de réception !

Grâce à sa fondation, AIRBUS octroie d’importantes aides humanitaires vers une trentaine de pays, s’appuyant sur des vols spécifiques (80) transportant plus de mille tonnes de produits de première nécessité.

Ultimes données chiffrées à conserver en mémoire : depuis sa création à la fin des années soixante, AIRBUS aura commercialisé 22 942 appareils, auprès de 400 compagnies aériennes. Un sacré bail, en vérité !

Il ne restait plus qu’à effectuer une brève excursion – trente minutes au pas de course dans les unités d’assemblage des fuselages – pour se forger un aperçu mémoriel de cette mégalopole industrielle et repartir de ce lieu, avec des images incroyables, plein la tête. Des images non reproduites via des appareils photographiques, car ici, la fameuse invention de Nicéphore NIEPCE est interdite. Secrets de fabrication, oblige…

 

Thierry BRET

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil