Pôle Emploi et l’UIMM en parfaite osmose : plus qu’une convention, un contrat de service synonyme d’engagement

« Pôle Emploi et l’UIMM ont ratifié le renouvellement de leur contrat de service en faveur de la valorisation de l’emploi dans la métallurgie sous la présidence du nouveau préfet de l’Yonne, Pascal JAN, investi dans la dynamique territoriale en matière d’économie et de formation professionnelle… ». « Pôle Emploi et l’UIMM ont ratifié le renouvellement de leur contrat de service en faveur de la valorisation de l’emploi dans la métallurgie sous la présidence du nouveau préfet de l’Yonne, Pascal JAN, investi dans la dynamique territoriale en matière d’économie et de formation professionnelle… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Qui d’autre hormis le préfet de l’Yonne pour conférer une solennité à ce rendez-vous accueilli chez MOUVEX et du poids médiatique à ce rapprochement collaboratif entre ces deux organes ? Cela ne pouvait pas mieux tomber puisque Pascal JAN, nouveau représentant de l’Etat, a placé parmi ses prérogatives opérationnelles le développement économique du territoire et son attractivité. Via la valorisation de la filière industrielle, il va de soi.

 

AUXERRE: Ce n’est pas le paraphe d’une énième convention de partenariat anodine à laquelle a assisté le petit comité présent ce lundi après-midi dans l’une des salles de conférence du fabricant de pompes et compresseurs international, implanté à Auxerre.

Mais, bel et bien, à un véritable acte d’engagement de la part des deux signataires. Tant au service de la filière industrielle et de ses potentiels employeurs que des candidats, eux-mêmes trop peu nombreux encore à postuler pour rejoindre ces métiers qui offrent de réelles opportunités de carrière.

Alors que l’industrie souffre d’une image négative auprès de l’opinion publique (à tort, évidemment), jamais les intentions d’embauche n’ont été aussi importantes en ce début de second trimestre sur ce segment.

Dans l’Yonne, c’est simple, près de 1 650 postes sont à pourvoir de suite pour étoffer les effectifs de ces entreprises qui proposent 92 % de contrats à durée indéterminé à leurs salariés. Une opportunité que l’on pourrait qualifier d’aubaine auprès des publics de jeunes et d’adultes en recherche de jobs.

 

 

Les prémices de ce rapprochement eurent lieu il y a quatre ans…

 

Les retrouvailles de l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie) et de Pôle Emploi confortent une action entamée le 18 mars 2018. Presque jour pour jour, plaisantera ainsi Yves HUTIN, le directeur de Pôle Emploi de la Nièvre et de l'Yonne.     

Ce jour-là, du côté de Saint-Fargeau, Jean-Dominique DA GREGORIO, emblématique patron des établissements NOGUES et président de l’UIMM de l’Yonne, accueillait dans son antre professionnel le préfet de l’époque, Patrice LATRON, accompagné du responsable départemental de l’opérateur spécialisé sur le marché de l’emploi, Yves HUTIN, afin de poser les jalons de ce premier contrat de service, porté sur les fonts baptismaux.

Quatre ans plus tard, c’est donc au renouvellement de celui-ci que sont donc conviés les médias (ils possèdent un rôle crucial pour valoriser les métiers de la filière, selon Claude VAUCOULOUX, délégué général de l’UIMM et du MEDEF à la tête de la Maison de l’Entreprise Nièvre/Yonne) et le nouveau pensionnaire de la préfecture de l’Yonne.

Pour ce dernier, l’occasion est trop belle de s’immerger au cœur de ce fleuron de l’entrepreneuriat icaunais que représente MOUVEX et ses réelles ambitions de faire progresser son chiffre d’affaires dans les cinq années à venir (de 47 millions d’euros à date à plus de 50 millions, voire plus selon Claudio GIACOMA BOLLATAT, son dirigeant à la force commerciale tonique !).

 

 

Faire en sorte que l’Yonne de l’économie soit attractive…

 

C’est aussi l’opportunité pour le haut fonctionnaire de rappeler tout son attachement à l’une de ses missions régaliennes qui lui tient déjà chevillée au corps depuis sa récente arrivée sur le sol icaunais : offrir les moyens à l’Yonne économique de prospérer.

Comme devait le stipuler Yves HUTIN, alors qu’en substance le taux de chômage sur notre territoire a chuté à 6,5 %, « l’industrie n’est pas un univers noir et sombre où l’on travaille dans de mauvaises conditions, avec des salaires de misère… ».

Faisant fi des préjugés parfois rétrogrades qui perdurent encore comme autant de rumeurs ou d’intox, le cadre de Pôle Emploi rappela les fondements vertueux de ce contrat de service, « devant faire toute la lumière sur les métiers de cette filière industrielle et favoriser l’intégration des nouveaux recrutements dont ont tant besoin les entreprises du secteur ».

Un pan de l’activité où l’innovation coule à flot, sans omettre la création de richesse qui ruisselle.

Le fruit de ce contrat de service entre les deux acteurs se convertit en autant d’actions quotidiennes qui prennent la forme de rencontres, d’animations de conseil auprès des publics cible, de jobs dating, de découverte en immersion dans les entreprises.

Le credo étant de développer les compétences de ces futurs candidats à l’embauche. Tout ce dont a besoin l’employeur qui fournit en contrepartie la pérennité du travail…

 

 

En savoir plus :

Avec ce contrat de service, l’ensemble des représentants de la branche métallurgie et Pôle Emploi Nièvre-Yonne ont pour ambition de construire leur mobilisation autour de cinq axes :

  • Évaluer les besoins d’actifs de la branche métallurgie,
  • Communiquer sur les métiers, les offres à pourvoir et les formations possibles,
  • Organiser et coordonner le dépôt et la réponse aux offres d’emploi identifiées d’une part, la mise en relation entre les entreprises et les demandeurs d’emploi d’autre part,
  • Anticiper et organiser des actions de formation pré-qualifiantes et professionnalisantes, préalables ou concomitantes à l’embauche, en concertation avec les financeurs de la formation professionnelle.

 

Thierry BRET

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil