FINGERTIPS rencontre des investisseurs dans l’Yonne : le coussin intelligent « VIKTOR » est en mode séduction…

« Le chef d’entreprise Alain TIXIER a séduit un auditoire d’investisseurs réunis par le réseau KUB à Auxerre lors d’une présentation détaillée du concept « VIKTOR ». Un coussin aux vertus multiples et connectées pour sortir les seniors de leur isolement… ». « Le chef d’entreprise Alain TIXIER a séduit un auditoire d’investisseurs réunis par le réseau KUB à Auxerre lors d’une présentation détaillée du concept « VIKTOR ». Un coussin aux vertus multiples et connectées pour sortir les seniors de leur isolement… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Posséder l’idée géniale pouvant être exploitée au niveau professionnel, quoi de plus naturel en somme pour tout entrepreneur qui se respecte ! Mais, disposer des atouts nécessaires prenant la forme d’une manne financière suffisante pour en pérenniser les vertus sur un marché consumériste, en représente la subtile quintessence. Cette quête du Graal anime le fondateur de FINGERTIPS Alain TIXIER…

 

AUXERRE : Jusqu’au bout des doigts ! Traduction littérale de la locution anglaise, le nom de baptême de la SAS nivernaise portée depuis 2013 par son créateur Alain TIXIER ne doit rien au hasard.

Il suffit pour s’en persuader de suivre l’une des conférences que le chef d’entreprise donne en guise de présentation de son concept à un public très bien ciblé : celui de potentiels investisseurs.

C’était le cas il y a quelques jours encore dans l’Yonne à l’invitation de KUB (KICK UP BUSINESS) où le lauréat du Concours LEPINE (médaillé d’or pour son inventivité) a pu expliciter avec moult détails toutes les subtilités pratico-pratiques de sa dernière trouvaille. Le fameux coussin intelligent « VIKTOR » !

Curieux nom que celui-ci, en vérité. L’allusion à la source latine y est on ne peut plus évidente : « vicere » pour vaincre ! Mais, de manière plus affective de la part de son créateur, c’est aussi le clin d’œil sympathique d’un père pour son fils. Lui-même collaborant au projet, à l’instar de son frère Antoine, en qualité de « community manager ».

 

 

Un coussin aux multiples fonctions doué d’intelligence…

 

Le réseau d’investisseurs régional eut tout le loisir d’écouter les pérégrinations intellectuelles de cet ancien producteur dans l’événementiel qui vécut dans les années 80 une expérience professionnelle en qualité de laborantin chez PFIZER !

Aujourd’hui, il n’est plus question d’industrie chimique dans son existence ! Mais, bel et bien d’intelligence artificielle et de technologie avancée avec ce coussin qui se destine au bien-être et à la sécurité des seniors.

L’objet possède sur sa surface de grosses touches tactiles que l’on manœuvre juste du bout des doigts. En résulte ensuite un certain nombre de fonctionnalités qui offrent un programme musical à satiété, la diffusion de films, la lecture de plus de quatre mille heures d’ouvrages, la connexion vidéo avec la famille, la visualisation de photographies ou encore une série de jeux cognitifs.

 

 

Cerise sur le gâteau : des spectacles de théâtre et musicaux peuvent même y être diffusés en direct !

Bref, « VIKTOR » n’est donc pas un coussin ordinaire où viendrait s’alanguir et ronronner votre chat ! Il développe des applications et concepts novateurs pour les personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap.

Il fait également office de point de relais astucieux avec le personnel soignant. Connecté à un téléviseur usuel, « VIKTOR » sert d’interface utile et efficace en cas de besoin. S’y abonner deviendrait presque une impérieuse nécessité pour ses bénéficiaires à rembourser par la Sécurité sociale !

 

 

Une levée de fonds d’1,1 million d’euros pour booster le concept…

 

A ce jour, FINGERTIPS, toujours en phase de satellisation de son concept, a déjà commercialisé un millier de ces produits. Notamment auprès de groupes ayant la gestion de résidences services comme ARPAVIE.

Un devis est en cours d’analyse pour équiper plus de quatre-vingt résidences à l’échelle de l’Hexagone.

Sur un marché très porteur, celui du maintien à domicile et plus globalement la Silver Economie, la SAS abat aujourd’hui la carte de la levée de fonds pour renforcer son équipe de sept personnes : deux directeurs devraient être embauchés en 2021 ainsi que des commerciaux et des assistants.

L’ouverture à l’international est l’autre versant de ces priorités. L’Europe mais aussi le Canada, voire le Moyen-Orient sont dans le viseur d’Alain TIXIER qui espère concevoir cinq mille de ses coussins par mois dès que possible.

De facto, le chiffre d’affaires de la jeune entreprise s’envolerait pour s’établir selon le prévisionnel à 6,8 millions en 2024.

Aujourd’hui, la levée de fonds voulue équivaut à 1,1 million d’euros. Sachant que la plateforme de financement participatif SOWEFUND pourrait injecter 300 000 euros dans le projet et que les actionnaires originels de la société (SIDE Capital) ajouteraient une somme équivalente dans la corbeille de la mariée !

Quant au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et BPI, ils suivent l’évolution de cette levée de fonds avec grand intérêt, désireux eux-aussi d’abonder de leurs subsides dans le bon sens.

Pour mémoire, « Fingertips » fut aussi l’une des toutes premières chansons de l’artiste américain Stevie WONDER à atteindre les sommets de la popularité dès 1963. Un titre qui devait lancer sa carrière planétaire qu’Alain TIXIER devrait inclure à sa programmation musicale afin de lui porter chance…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil