La Puisaye-Forterre tâte le pouls de ses habitants : de « grands débats » pour mieux comprendre le territoire…

« Grandir, être solidaire et vivre en Puisaye-Forterre : un triptyque de sujets qui sera décliné en neuf réunions publiques jusqu’à la mi-décembre pour prendre la température de cette contrée, forte de 57 communes. Avis, ressentis et arguments sont attendus tous azimuts par la gouvernance de la CCPF, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, son président, et Christine PICARD, vice-présidente en charge de la protection de l’enfance. Julien BOUISSOU en sera l’animateur/coordinateur… ». « Grandir, être solidaire et vivre en Puisaye-Forterre : un triptyque de sujets qui sera décliné en neuf réunions publiques jusqu’à la mi-décembre pour prendre la température de cette contrée, forte de 57 communes. Avis, ressentis et arguments sont attendus tous azimuts par la gouvernance de la CCPF, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, son président, et Christine PICARD, vice-présidente en charge de la protection de l’enfance. Julien BOUISSOU en sera l’animateur/coordinateur… ». Crédit photos : Thierry BRET.

Neuf réunions publiques pour évoquer les enjeux territoriaux et les perspectives de l’une des contrées icaunaises les plus denses en nombre de communes (57) : c’est ce que propose dès ce vendredi soir sous la forme de discussions ouvertes la Communauté de communes à ses concitoyens à Saint-Fargeau. L’initiative est novatrice et se veut interactive. Elle a surtout le mérite de permettre à toutes les strates de la population de pouvoir s’y exprimer avant que ne surviennent les échéances municipales. La résultante de ces causeries pourrait donner du grain à moudre aux futurs édiles…

TOUCY: Trois items essentiels serviront de lignes conductrices à cette déclinaison territoriale novatrice, ressemblant à s’y méprendre à une résurgence de « Grands Débats » locaux voulus par la gouvernance communautaire.

Si la place de la solidarité, via l’accès aux droits (emploi, fragilité, solidarité…), sera l’un d’entre eux, il ne sera pas question d’occulter de ces discussions impromptues le bien-vivre sur ce secteur occidental de notre département.

Mais, dès ce soir, les habitants de la Puisaye-Forterre sont invités à se rendre en nombre à la salle du conseil de Saint-Fargeau. Avant que ne soit dupliquées deux autres séances, prévues les 12 et 19 novembre respectivement à Toucy et à Ouanne, sur le thème commun.

Pour cette entrée en matière, de ce « diagnostic territorial », le chargé de mission opérationnel sur ce projet, Julien BOUISSOU, l’a souhaitée constructive sur le sujet suivant : la manière de grandir sur cette zone géographique.

Par ce thème, parents et chefs de famille devraient évoquer des questions liées à l’offre de garde sur le territoire et d’accompagnement dans la parentalité.

Naturellement, bon nombre d’élus communautaires participeront à ces exercices oratoires novateurs, devant permettre à chacun de s’interroger sur les moyens existants (une sorte d’audit en quelque sorte) avant de se pencher sur les solutions envisageables si ces mêmes moyens faisaient défaut.

Menée avec deux de ses partenaires, la CAF de l’Yonne et la MSA (Mutualité Sociale agricole), cette concertation déclinée en neuf sessions représente une excellente opportunité pour les élus communautaires de mieux cerner les attentes de la population. Et surtout de se doter d’une vision globale, utile et fort précieuse, pour celles et ceux qui remettraient le couvert lors des prochaines municipales des 15 et 22 mars.

 

 

Profiter d’une première expérience sur les ordures ménagères…

 

Dire que la formule est à 100 % novatrice ne relève pas de l’exactitude, à proprement parler. En 2018, l’organisme institutionnel qui préside à la destinée de ce territoire avait déjà sollicité les avis et commentaires de ses administrés en les invitant à une demi-douzaine de réunions publiques sur un tout autre thème : la gestion des ordures ménagères.

Partant de ce postulat où rien ne vaut la libre circulation de la parole, la gouvernance communautaire a décidé de réitérer ce qui fut un premier succès de communication citoyenne. D’ailleurs, en janvier, le rendu de ces différentes réunions sera effectué sur le même principe participatif.

Nonobstant, les thèmes abordés par cette étude de pure sociologie ouvrent davantage le champ des réflexions des participants. Il en résultera aussi des pistes de réflexion économiques.

In fine, il sera question de compiler l’ensemble des éléments informatifs à l’aide d’un livre blanc. Avec en toile de fond, des éléments indispensables que ne pourront ignorer les élus qu’ils soient candidats ou non à leur propre réélection.

Pour que la mayonnaise prenne et qu’elle soit savoureuse au palais, il s’agira d’être concis, attractif et construit durant ces échanges que l’on peut imaginer nourris.

C’est là que le rôle de Julien BOUISSOU sera déterminant dans son rôle de « Monsieur Loyal » où il aura la lourde tâche de ne pas perdre ses brebis sur des circonvolutions orales qui pourraient les éloigner des trois thématiques préalablement définies.

 

 

Seule ne compte que la qualité de la vie des habitants de la Puisaye-Forterre…

 

Le concept spécifique de l’animation, testé pour la première fois en terre de l’Yonne, aura nécessité un investissement de 15 000 euros, pour sa partie diagnostic.

Un moindre mal budgétaire pour sublimer ces neuf rencontres publiques qui ne doivent pas ressembler à de énièmes discussions de plus qui n’auraient d’autres issues que de fléchir au niveau de leur intérêt et de faire flop sur les attendus espérés.

La photographie finale de cette étude sociologique ne sera dévoilée qu’aux premiers jours du printemps, sans doute après les municipales afin de ne pas politiser ce qui ne doit pas l’être.

Seule l’amélioration de la qualité de vie des habitants de Puisaye-Forterre compte dans cette démarche analytique et rien d’autre, visiblement…

Chacun est donc invité à converger vers ces séances orales publiques où les arguments et autres suggestions créatives ne manqueront pas de s’amonceler  dans les besaces béantes des élus. A eux de profiter de l’aubaine !

 

Pour toute information et calendrier :

Tel : 03.86.41.57.72.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Bannière droite accueil
Bannière footer