Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

L’UDAF 89 intègre le droit de vote pour les personnes en mesure de tutelle parmi ses missions prioritaires...

« Conscient que les valides et invalides ont tous un rôle à jouer dans la société, le président de l’UDAF de l’Yonne Benoît VECTEN entend bien accompagner de manière optimale les personnes en mesure de tutelle vers le mode électoral. Objectif : user de pédagogie auprès de cette population mais aussi de sensibilisation auprès des responsables politiques afin que ces derniers adaptent leurs discours en les rendant plus compréhensifs… ». « Conscient que les valides et invalides ont tous un rôle à jouer dans la société, le président de l’UDAF de l’Yonne Benoît VECTEN entend bien accompagner de manière optimale les personnes en mesure de tutelle vers le mode électoral. Objectif : user de pédagogie auprès de cette population mais aussi de sensibilisation auprès des responsables politiques afin que ces derniers adaptent leurs discours en les rendant plus compréhensifs… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Soutenir et défendre le droit de vote des personnes en mesure de tutelle intègrent les priorités éthiques et opérationnelles de l’Union départementale des associations familiales (UDAF). Lors du congrès de Versailles, datant du 09 juillet 2018, le président de la République Emmanuel MACRON a évoqué cette opportunité qui se présentera dès les futures échéances européennes pour la nation. L’ensemble des personnes bénéficiant d’une mesure de protection de tutelle aura ainsi accès au droit de vote le 26 mai. Président de l’UDAF de l’Yonne, Benoît VECTEN nous livre ses réactions…

AUXERRE: Entérinée le 23 mars dernier, soit soixante-douze heures avant la tenue d’une grande réunion d’information réunissant sept formations et mouvements politiques, la décision d’octroyer le droit de vote pour les personnes en mesure de tutelle devient donc une réalité palpable dans notre société.  

Porte-voix des familles, l’UDAF qui était l’instigateur de ce rendez-vous démocratique suivi par près de deux cents personnes dans l’amphithéâtre du 89, souhaite contribuer à cette phase évolutive d’une meilleure intégration des personnes en situation de handicap dans l’Hexagone.

Assurant la présidence de la structure départementale, Benoît VECTEN a pu apporter des éclairages sur la pierre qu’il désire apporter à l’édifice national. Il nous a livrés ses premiers ressentis à la suite de cette décision…

Qu’attendiez-vous concrètement de ces échanges en accueillant sept représentants du monde politique ?

Nous souhaitions un vrai échange démocratique entre les élus, les partis politiques et les personnes bénéficiant d’une mesure de tutelle afin qu’une  « rencontre » puisse se faire sur le thème du droit de vote. Nous avons pris l’initiative d’inviter également les différents acteurs du territoire qui participent, au quotidien, à l’accompagnement des personnes en difficultés. La présence des différents acteurs de notre département a montré l’intérêt que nous portions à une tranche de la population  souvent exclue des échanges politiques. Mais, la forte mobilisation des personnes bénéficiant d’une mesure de protection ainsi que de leurs aidants nous a prouvé que nous avions vu juste quant à la pertinence de cette initiative…

Organiser un tel plateau débat intégrait-il la philosophie de votre structure associative ?

Vous savez, l’UDAF, c’est la voix des familles, de toutes les familles. Et nos actions n’ont de sens que si elles sont portées par des valeurs communes. Je rappellerai que nous sommes chargés de promouvoir, défendre et représenter les intérêts de l’ensemble des familles auprès des pouvoirs publics. Depuis plus de trente ans, nous gérons plusieurs services dont celui de la Protection juridique des majeurs. Ce service a considérablement évolué au cours de ces dernières années. Nous accompagnons à ce jour plus de 2 300 personnes. Je préciserai, en aparté, que nous gérons également un service d’information et de soutien aux tuteurs familiaux.

milieu articles

Que signifie pour vous être un citoyen à part entière ?

Etre sous tutelle n’empêche pas d’avoir des opinions politiques comme n’importe quel citoyen ! Or, le droit de vote est un droit fondamental. Les personnes atteintes d’un handicap se sentent mises de côté par l’informatisation de l’accès aux droits. Voire rejetées par les administrations lorsqu’elles veulent faire valoir leurs droits. En adoptant ce texte, c’est positionner la personne victime d’un handicap aux débats politiques et lui permettre d’émettre un avis.

Est-ce que le vote d’une personne handicapée peut être soumis à des influences ?

Tout le monde peut être influençable ! N’oublions pas que c’est cet argument qui a tenu éloigné du droit de vote les femmes jusqu’en 1946.

Il y a quelques années, l’UDAF avait pris soin de créer un Conseil des bénéficiaires afin de « remettre la personne au centre du dispositif »…

Oui, cela s’inscrivait déjà dans la logique de la loi. Ce conseil est composé d’un président, d’un secrétaire et de toute personne bénéficiant d’une mesure de protection et  souhaitant participer à la vie de ce conseil. Quelques-uns de ses représentants ont eu la possibilité de pouvoir s’exprimer publiquement lors de notre manifestation. Et ce, avec beaucoup d’émotion…

Les personnes en mesure de tutelle vont pouvoir déposer leur bulletin de vote dans l’urne le dimanche 26 mai. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

C’est fondamental à mes yeux. Le 26 mai, ces personnes iront voter aux élections européennes et participer à élire les 79 représentants Français au Parlement européen. Notre rôle sera de les accompagner pour bien comprendre les enjeux de ce scrutin mais aussi son mode opératoire. La présence des personnalités politiques de l’Yonne aura été salvatrice pour accroître cette compréhension. Valides et invalides, nous avons tous un rôle à jouer pour apporter du positif dans notre société.

Que retiendrez-vous in fine de ce plateau ?

Qu’il reste encore beaucoup à faire ! Plusieurs actions vont d’ailleurs se concrétiser dans les jours à venir. A commencer par la constitution d’une fiche qui listera les étapes le jour du vote. Il sera indispensable d’expliquer comment fonctionnent les bureaux de vote. Il nous faudra aussi évoquer les différents types d’élections. Il sera nécessaire que l’UDAF intervienne auprès des forces politiques afin qu’elles tiennent un discours compréhensible. Sans omettre la sensibilisation des présidents et scrutateurs des bureaux de vote afin d’en garantir l’accès aux personnes à mobilité réduite…

 

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil