« Etre dans la prospective » : le credo martelé par Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI à la Foire de Toucy

« Une longue intervention pour le tribun Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI qui a exposé lors de l’inauguration de la Foire commerciale de Toucy les réalisations et perspectives offertes par la Puisaye Forterre. L’élu a ainsi montré son appétence pour les montages de dossiers économiques autour de porteurs de projets qui souhaitent créer de la richesse et de l’emploi dans la partie occidentale du département de l’Yonne… ». « Une longue intervention pour le tribun Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI qui a exposé lors de l’inauguration de la Foire commerciale de Toucy les réalisations et perspectives offertes par la Puisaye Forterre. L’élu a ainsi montré son appétence pour les montages de dossiers économiques autour de porteurs de projets qui souhaitent créer de la richesse et de l’emploi dans la partie occidentale du département de l’Yonne… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Profitant de la tribune oratoire de la phase inaugurale de la 44ème Foire exposition de Toucy, le président de la Communauté de communes de PUISAYE FORTERRE, Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, a évoqué l’attractivité et le dynamisme de ce territoire, clés de voûte de son action. Tirant ainsi les premiers enseignements de dix-huit mois d’existence d’un organe institutionnel qui possède un champ de compétences de plus en plus éclectique.  

TOUCY : Qu’il s’agisse de transition énergétique, de ressources économiques ou de développement de services pour améliorer la qualité de vie des habitants, les projets ne manquent sur ce territoire. Prospectiviste dans l’âme, le garant de cet ensemble de concepts qui, petit à petit voient le jour en Puisaye Forterre, en a assuré la présentation de manière protocolaire lors de sa prise de parole. Certes, elle ne fut pas dans la concision. Mais, elle aura permis au public de mieux appréhender les perspectives d’un schéma de développement, entamé depuis dix-huit mois.

Enumérant tour à tour le fruit de nombreuses déclinaisons tangibles ou en devenir, le président de la Communauté de communes, avec sa faconde habituelle, s’est lancé dans un long inventaire à la Prévert. Illustrant ses propos de projets économiques déjà aboutis ou en développement. On a appris ainsi que le soutien aux entreprises existantes sur le territoire n’était pas un vain mot. En guise d’exemple, l’élu de Moulins sur Ouanne à parler de l’activité de la société APIC DESIGN, basée à Saint-Fargeau. « Cette entreprise spécialisée dans la conception de process de désinfection de matériel va acquérir une parcelle de terrain en zone artisanale… ». Un clin d’œil fut accordé à La Californie, ce lieu destiné à accueillir des activités autour de l’économie sociale et solidaire, inauguré il y a peu.

Des projets tous azimuts dans les domaines de l’économie et du tourisme…

L’accompagnement des repreneurs d’entreprises figure parmi les autres opportunités. Le président de la CC s’est référé à l’incroyable commande, passée par le Château de Versailles, à la manufacture NORMAND. La structure localisée à Saint-Amand-en-Puisaye, reprise début 2018, exprime sa volonté farouche de tutoyer l’excellence dans ses orientations professionnelles. Quant à la recherche de nouveaux acteurs économiques, elle intègre les priorités du représentant de l’exécutif de ce territoire. « Nous avons réussi à permettre au fils de Michel GUYOT (figure emblématique de Puisaye dans l’univers touristique) et à un associé de reprendre l’activité hôtelière du « Petit Saint-Jean », à Saint-Fargeau… ». Financeur de l’Office du Tourisme, l’organe institutionnel fait montre par cette implication volontariste de la cohérence de sa politique à l’échelle du territoire pour en faire la promotion au-delà de l’Yonne.

« D’ailleurs, devait poursuivre Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI durant son intervention, nous sommes chef de file pour le rattachement à la voie SCANDIBERIQUE, via le projet de voies douces (pédestre et cycle), avec Voies Navigables de France (VNF) le long du canal de Briare et du réseau d’ouvrages d’alimentation (acquisition de maisons éclusières)… ».

Des actions en faveur de la consommation locale ont été également déclinées au fil du temps. L’édition du guide des producteurs locaux (la nouvelle mouture a été diffusée cet été) représente une excellente introduction à la découverte des produits du terroir. Par ricochet, la restauration collective, celle des crèches, des maisons de retraite et des établissements scolaires bénéficient de cette mise en avant du savoir-faire local. Quant à la mise en place d’une filière bois, servant à alimenter les chaufferies des collectivités, elle confère l’intérêt des élus pour le développement durable.

milieu articles

Une piscine couverte, fruit d’un projet de financement collectif

S’attachant à expliciter la politique de santé mise en œuvre sur le territoire, l’élu de Puisaye-Forterre présenta le maintien et le renforcement de l’offre de soins. Un deuxième contrat local de santé est en cours d’élaboration. Propriétaire des maisons de santé de la zone géographique, la Communauté de communes s’enorgueillira de posséder une nouvelle résidence dans son escarcelle. Celle de Courson-les-Carrières. « Le dialogue constructif que nous avons avec l’Agence régionale de santé pour conduire une politique efficace est palpable… ».

Les loisirs n’ont pas été omis de ce panégyrique exhaustif. Ainsi, la création de la piscine couverte de Toucy (avec son lot de financeurs dont l’État - 700 000 euros, ou en attente le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté pour 900 000 euros, soit 37 % du financement) renforcera in fine l’attractivité du territoire. Le volet culturel permit d’entrevoir les dispositions prises par le support institutionnel. Les nouveaux locaux de l’école de musique, de danse et de théâtre seront réceptionnés ultérieurement après quelques retards. Mais, cela n’entrave pas la volonté de la collectivité de maintenir cet élément essentiel de l’offre culturelle

Enfin, sur le dossier de la transition énergétique, différents programmes d’actions ambitieux à destination de tous (habitants, scolaires, artisans et industriels, agriculteurs…) sont déjà fonctionnels.

Se rapprocher de porteurs de projets pour redonner une vie à l’ENVA…

Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI devait clore son allocution en revenant au sujet brûlant de l’actualité : le projet de fermeture de l’antenne icaunaise de l’Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort. Celle-ci étant implantée depuis de nombreuses années à Champignelles. « Cette décision est certes dommageable, confirma l’élu, nous allons tenter d’en faire une opportunité pour développer sur ce site une, voire plusieurs autres activités. J’ai été désigné en tant que représentant de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre pour mener à bien la reconversion de ce site. Nous allons approcher des porteurs de projets éventuels pour développer un programme ambitieux autour de l’environnement, des circuits courts, de la culture et de l’écoconstruction... ».

Bannière droite accueil
Bannière footer