Sécurité : le 78ème protocole de participation citoyenne a été validé à Auxerre

 « La participation citoyenne de la population auxerroise dans la lutte contre la délinquance s’inscrit parmi les priorités de la préfecture de l’Yonne et de la Ville. Un nouveau protocole d’accord a été entériné entre les deux organismes institutionnels ; il a reçu également le soutien de la direction départementale de la sécurité publique. La convention a été signée par Guy FEREZ, maire d’Auxerre, Patrice LATRON, préfet de l’Yonne et Thomas BOUDAULT, directeur départemental de la sécurité publique, dans la salle du conseil de l’hôtel de ville… ». « La participation citoyenne de la population auxerroise dans la lutte contre la délinquance s’inscrit parmi les priorités de la préfecture de l’Yonne et de la Ville. Un nouveau protocole d’accord a été entériné entre les deux organismes institutionnels ; il a reçu également le soutien de la direction départementale de la sécurité publique. La convention a été signée par Guy FEREZ, maire d’Auxerre, Patrice LATRON, préfet de l’Yonne et Thomas BOUDAULT, directeur départemental de la sécurité publique, dans la salle du conseil de l’hôtel de ville… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

La prévention de la délinquance dans le chef-lieu du département bénéficie d’un nouveau maillage, identifié sous le label de « participation citoyenne ». Dans les faits, la ville d’Auxerre a entériné ce processus en mettant en place une chaîne de vigilance structurée autour de l’engagement d’habitants volontaires. Le document officiel a été paraphé par le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, le directeur départemental de la sécurité publique, Thomas BOUDAULT et le maire d’Auxerre, Guy FEREZ…

AUXERRE : Fondé sur les principes vertueux de la solidarité et le développement de l’esprit civique, ce label de la « participation citoyenne » réunit les acteurs locaux de la sécurité et la population qui, grâce à l’appui et sous contrôle de l’Etat, agissent sur leur propre environnement.

Dans l’absolu, l’acte traduit aussi la forte coopération entre les services de la préfecture et ceux de la capitale de l’Yonne en matière de sécurité publique. Face à la recrudescence inquiétante du nombre de cambriolages enregistré dans l’Yonne (soit une hausse de + 18,6 % en l’espace de quelques mois dans les résidences principales), le préfet Patrice LATRON a décidé d’occuper le terrain. Il est venu acter lui-même la convention de participation citoyenne en présence des élus du conseil municipal auxerrois. Un geste fort, non dénué de symboles puisqu’il s’agissait de sa première signature personnelle alors que soixante-dix-sept autres communes ont déjà accepté de rejoindre ce nouveau maillage territorial plutôt efficient.

La sécurité avec un nouvel acteur : le citoyen faisant montre de civisme…

Pour combattre avec vigueur ce fléau alors que celui-ci a baissé de 6 % au plan national, Patrice LATRON et Guy FEREZ croient aux initiatives civiques et responsables telles qu’elles peuvent être envisagées par le biais de la participation citoyenne.

« Même si la sécurité représente une préoccupation importante, précise l’édile d’Auxerre, la coopération que nous mettons en exergue à partir de ce protocole doit être forte et solide ».

Des propos, partagés en tout point par le préfet de l’Yonne : « Je crois avec beaucoup de fermeté en la participation citoyenne qui représente un moyen essentiel dans la lutte contre la délinquance et les cambriolages. Grâce à l’action quotidienne des forces de l’ordre, la délinquance est contenue sur la ville d’Auxerre. Les représentants de la gendarmerie et de la police nationale s’investissent pleinement à cette tâche journalière…».

Sélectionné par la municipalité, le citoyen, investi de cette nouvelle mission participative, reçoit les éléments pédagogiques au cours de stages conçus par la police nationale.

Ce référent de proximité contribuera ensuite à détecter toutes choses suspectes et autres anomalies dans les quartiers où il sera affecté. L’objectif étant d’être un relais efficace et réactif auprès des forces de l’ordre.

Souhaitant tripler dans un avenir proche le nombre de protocoles de participation citoyenne sur le territoire icaunais, Patrice LATRON rappela que d’autres dispositifs fiables existaient déjà pour optimiser cette lutte contre la délinquance, à l’instar de la vidéo protection. Enfin, le préfet évoqua le poids important de la coopération déclinée entre la police nationale et la police municipale depuis longtemps.

Bannière droite accueil
Bannière footer