La JCE Auxerre délivrera une partition sans fausse note sous la baguette de Jean-Baptiste HORTON en 2022

 « Une équipe à majorité féminine épaulera le nouveau président de la Jeune Chambre Economique d’Auxerre Jean-Baptiste HORTON en 2022 (au centre et au premier rang) ! La JCE connaîtra de nombreux temps forts dont l’accueil de la Convention nationale du 23 au 26 juin dans la capitale de l’Yonne… ». « Une équipe à majorité féminine épaulera le nouveau président de la Jeune Chambre Economique d’Auxerre Jean-Baptiste HORTON en 2022 (au centre et au premier rang) ! La JCE connaîtra de nombreux temps forts dont l’accueil de la Convention nationale du 23 au 26 juin dans la capitale de l’Yonne… ». Crédit Photo : JCE Auxerre.

Huit. C’est le chiffre porte-bonheur de ce mouvement associatif très spécial, un incubateur de leaders citoyens qui contribuent à changer les paradigmes de notre société. Ce nombre correspond aux membres du bureau d’une pépinière de talents déjà confirmés n’ayant plus grand-chose à prouver quant à son efficience mobilisatrice sur le terrain. La JCE Auxerre vient de placer Jean-Baptiste HORTON au sommet de la pyramide organisationnelle. Pour le meilleur et surtout pas pour le pire…

 

AUXERRE : Fidèle à ses principes fédérateurs, la Jeune Chambre Economique locale entame l’an neuf en brassant les cartes de la responsabilité individuelle en interne. Histoire d’offrir un maximum d’opportunités et de prises d’initiative en matière de développement personnel pour ses membres (ils sont désormais trente-quatre à avoir adhéré dans l’une des plus puissantes structures de la région si ce n’est de l’Hexagone) préparés à cet exercice du pouvoir.

Toutefois, il ne faut pas se méprendre sur les intentions réelles de ces jeunes gens, à la tête bien pleine et inféodés à la caste encore heureuse des trentenaires, voire de la décennie inférieure.

 

S’appuyer sur de belles pépites intellectuelles et enthousiastes…

 

Ici, le pouvoir ne se traduit pas par une supériorité écrasante, insolente et manifeste sur l’autre. Il se partage de façon collégiale en concertation participative au sein d’un bureau et de commissions bien structurés où chacune et chacun y va de sa petite note musicale, suivant la partition interprétée rubis sur ongles par un chef d’orchestre, le président de l’entité.

Incontestablement, le nouvel impétrant à s’asseoir dans le fauteuil présidentiel cette année (Jean-Baptiste HORTON) pourra compter sur le déterminisme, la volonté et l’implication sans borne d’une équipe aux trois-quarts féminins !

La JCE deviendrait-elle une affaire de jeunes femmes prêtes à en découdre avec leurs armes et leurs atours face à tous les maux incohérents et stupides observés au sein de notre paysage sociétal ?

Toujours est-il que le successeur de Valentin MARTIN pourra s’appuyer sur quelques belles pépites intellectuelles et entreprenantes pour naviguer à vue et sans l’aide d’une boussole vers les rivages de la réussite, identifiée par moult projets en perspective.

 

Une année cruciale avec l’organisation de la Convention nationale en juin…

 

D’autant que l’an 2022 s’annonce crucial pour l’organisme icaunais qui accueillera du 23 au 26 juin la Convention nationale où convergeront à Auxerre et dans sa périphérie plusieurs centaines de congressistes en quête de retrouvailles constructives judicieuses. L’évènement est à la hauteur des attentes de ce nouveau team très soudé qui possède du dynamisme à revendre.

Preuve que ce système immersif au cœur des problématiques actuelles de la société à résoudre par des solutions enthousiastes fonctionne bien à Auxerre : une dizaine d’observatrices (encore elles !) et d’observateurs (enfin !) frappent déjà à la porte, prêts à s’investir et à s’impacter positivement sur le territoire, à travers une kyrielle de projets ébauchés lors des travaux des commissions.

 

 

« Tous les VINgt du mois » fait des émules ailleurs en France…

 

Pour mémoire, citons l’enseignement des gestes qui sauvent auprès du public scolaire en partenariat avec l’Education nationale et le SDIS 89, la promotion du tourisme icaunais via une application, la création de liens sociaux intergénérationnels, la récupération des déchets, la formation des jeunes décrocheurs, l’organisation d’olympiades juniors afin de promouvoir les Jeux de Paris 2024 et la pratique sportive auprès des enfants…

Ce panégyrique à l’initiative et à l’enthousiasme des membres de la JCE ne serait pas complet si l’on ne mentionnait pas parmi les actions quasi régaliennes du mouvement la fameuse opération « Tous les VINgt du mois », qui favorise les retrouvailles en moyenne de trois cents convives désireux de découvrir un domaine viticole du cru. L’animation a même fait des émules parmi les clubs aux quatre coins de notre contrée, voire d’un peu plus loin !

 

Priorité au développement des actions et des compétences en 2022…

 

Reste Jean-Baptiste HORTON. Entrepreneur, il exerce le métier de géomètre-topographe, le jeune homme connaît à la perfection les arcanes de la structure. Depuis 2018, date à laquelle il a rejoint les rangs de la JCE, multipliant les postes à responsabilité, en étant tour à tour vice-président de la formation, trésorier et vice-président du développement. Son intérêt dans plusieurs commissions lui ont permis de peaufiner des dossiers importants comme « Sun Quais » et les « Gestes qui sauvent ». Un seul mot d’ordre pour lui avec ce nouveau mandat : l’action dans la continuité au service des différents projets déclinés sur l’Auxerrois.

 

En savoir plus :

 

Le bureau de la JCE Auxerre 2022 se compose de :

Jean-Baptiste HORTON, président,

Valentin MARTIN, immediat past-président et vice-président aux membres,

Laurianne BELLIER, vice-présidente aux partenariats,

Maud DUSSOL, vice-présidente aux actions,

Esther VITO, vice-présidente au développement,

Inès SOMMET, vice-présidente à la communication,

Florian SOBIERAU, vice-président à la formation,

Margot BONNAIRE, trésorière et secrétaire.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil