Vaccination : avec 900 injections/jour, le gymnase de l’ancien collège Bienvenu-Martin se substitue à AUXERREXPO

« Le gymnase de l’ancien collège Bienvenu-Martin accueille depuis le 01er septembre un centre de vaccination ayant pour objectif d’administrer 900 injections par jour. Le site a reçu la visite de plusieurs personnalités qui accompagnèrent le préfet de l’Yonne Henri PREVOST… ». « Le gymnase de l’ancien collège Bienvenu-Martin accueille depuis le 01er septembre un centre de vaccination ayant pour objectif d’administrer 900 injections par jour. Le site a reçu la visite de plusieurs personnalités qui accompagnèrent le préfet de l’Yonne Henri PREVOST… ». Crédit Photos : Thierry BRET

Les gymnases auxerrois ont la cote en cette période de rentrée. L’un, flambant neuf vient d’être inauguré en grandes pompes par les autorités officielles au collège Albert-Camus. L’autre, celui de l’ancien collège Bienvenu-Martin, s’est substitué à AUXERREXPO en accueillant en partie le centre de vaccination qui y était fonctionnel depuis mars…

 

AUXERRE : Assurer 900 injections par jour : tel est l’objectif des équipes sanitaires qui viennent de prendre possession depuis le début de la semaine du complexe sportif auxerrois. Un endroit idéalement situé, offrant une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite désireuses de recevoir leurs doubles doses de PFIZER, avec des zones de parking alentour.

Depuis le 01er septembre, le gymnase de l’ancien collège Bienvenu-Martin s’est donc reconverti en un espace d’accueil opérationnel, permettant d’accompagner la population devant recevoir les injections.

 

 

240 000 vaccinations déjà réalisées dans l’Yonne…

 

Avec ce déménagement, réparti tant vers ce gymnase que le centre hospitalier d’Auxerre qui peut assurer 450 injections par jour, le parc des expositions peut reprendre le cours de son existence, mis entre parenthèses depuis le 07 mars dernier. Les locaux exploités par le groupe Centre France étaient devenus l’un des principaux centres de vaccination du département avec 64 719 injections réalisées depuis son ouverture. Le transfert du matériel et des équipes s’est déroulé le 31 août.

A date, 240 000 vaccinations ont eu lieu dans l’Yonne. Un chiffre qui traduit la mobilisation des citoyens en phase avec cette vaste campagne. Et, cela devrait perdurer manifestement parmi les six centres principaux opérationnels sur l’Auxerrois.

Jeudi en milieu d’après-midi, le préfet de l’Yonne Henri PREVOST s’est rendu sur place pour visiter le nouveau site d’accueil. Il était accompagné du député de la circonscription, Guillaume LARRIVE, du président de l’Agglo de l’Auxerrois et maire d’Auxerre, Crescent MARAULT, de son directeur de cabinet, Yves LASMARTRES, du docteur Maryline SAINT-ANTONIN en charge de la Santé sur l’Auxerrois, ou encore de Marion AOUSTIN-ROTH, directrice du cabinet de la préfecture. On notait également la présence du colonel Jérôme COSTE, directeur du SDIS 89.

 

 

Etre vacciné : le seul moyen de retrouver une vie normale…

 

La petite délégation prit soin de découvrir à son rythme l’aménagement sanitaire du site où s’activèrent les équipes médicales au contact de quelques patients en attente du précieux antidote.

Le gymnase de l’ex-collège Bienvenu-Martin accueillera pour un long moment ces séances vaccinales qui visent à obtenir l’immunité du plus grand nombre face à la pandémie du coronavirus.

D’ailleurs, si des efforts doivent toujours se concentrer sur une frange de la population non vaccinées (les personnes âgées de plus de 80 ans ou les plus jeunes), les troisièmes doses de PFIZER ont débuté ce jeudi.

Parallèlement, plusieurs opérations de sensibilisation se développent depuis samedi dans les centres commerciaux de la place ; ce qui correspond à la stratégie de l’aller vers comme devait l’expliquer le représentant de l’Etat.

La vaccination va encore progresser. Dès la semaine prochaine, elle sera proposée dans les collèges et les lycées.

 

 

Le préfet ne manquera pas de saluer la réussite de ce partenariat décliné à l’échelle de l’Yonne avec les services de l’ARS (Agence régionale de Santé), le Département, le SDIS 89, les collectivités territoriales à l’instar de la Ville d’Auxerre. Un partenariat qui s’avère très efficace pour Crescent MARAULT.

Henri PREVOST profita d’un point presse pour remercier le travail intense fourni par les médecins, les infirmiers, les personnels de santé, les sapeurs-pompiers et les personnels administratifs.

D’ici une dizaine de jours, de nouvelles réunions feront plancher les différents acteurs engagés dans cette mission sociétale de grande envergure. Ils affineront la stratégie de vaccination, permettant de n’oublier personne…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil