Le périple à vélo de trois jeunes gens de l’Yonne pour préserver la nature des détritus jetés par l’homme…

 « Partis à trois depuis Auxerre, Romain et Loïc se sont finalement retrouvés à deux après l’arrêt pour raison personnelle de Jordan. Leur périple vers Perpignan et désormais la côte Atlantique leur permet de ramasser de nombreux déchets alimentaires aux abords des routes et aires de stationnement… ». « Partis à trois depuis Auxerre, Romain et Loïc se sont finalement retrouvés à deux après l’arrêt pour raison personnelle de Jordan. Leur périple vers Perpignan et désormais la côte Atlantique leur permet de ramasser de nombreux déchets alimentaires aux abords des routes et aires de stationnement… ». Crédit Photos : D.R.

Ils ont pris la route le 25 juillet depuis Auxerre. Romain, Jordan et Loïc découvrent depuis les subtilités touristiques et les charmes de l’Hexagone à bicyclette. Ils profitent de leur halte pour s’immerger au plus près de certains villages et de leurs habitants. Avec pour point d'arrivée, Perpignan. Et comme objectif initial, collecter les détritus qui jonchent les abords des routes…

 

AUXERRE : Mailly-le-Château, Saint-Père-sous-Vézelay, Chalon-sur-Saône, Mâcon : c’est vers Lyon que les trois jeunes Icaunais se sont dirigés pour débuter le long périple devant les conduire vers les Pyrénées-Orientales.

Dans l’ancienne capitale des Gaules, ils ont visité le quartier typique de la Croix-Rousse, bénéficiant d’un peu de repos dans une auberge de jeunesse.

Ensuite, ils ont découvert un jardin partagé à Vienne où ils se sont nourris de légumes, fruits, piments et tomates cerise. Ce jardin est ouvert à tous. Ils ont continué la route vers le sud, se dirigeant vers Valence, Montélimar afin d’y déguster le nougat.

Un bref passage en Avignon où les trois compères n'ont pas emprunté le pont, car ce dernier nécessitait la présentation du pass sanitaire. A la Grande-Motte, les jeunes gens ont rencontré une mère de famille et ses trois enfants qui leur ont offerts le petit déjeuner le lendemain matin avec croissants et pains au chocolat. Avant qu'ils ne reprennent la route vers Montpellier où pour des raisons personnelles, Jordan a dû quitter ses camarades.

 

 

Un constat navrant aux abords des routes : des monceaux de détritus alimentaires...

 

Romain et Loïc ont donc continué la route tous les deux. Sète dans la patrie de Georges Brassens, Béziers, Narbonne, la romaine. Le temps aussi d’effectuer une pose salvatrice à Lézignan, pour y voir des amis…

Après 85 kilomètres de circuit, via le Parc naturel régional de la Narbonnaise, les deux garçons sont enfin parvenus à Perpignan.

Vu les circonstances sanitaires, ils n’iront pas en Espagne. Mais, ils ont décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin, repartant après deux jours passés à Perpignan.

Quelques réparations furent nécessaires sur les vélos avant de se rendre vers les Pyrénées et rejoindre la côte Atlantique.

 

 

 

D'un point de vue écologique, Romain et Loïc ont constaté que les routes de France sont jonchées de déchets de tout ordre, surtout alimentaires. Ils ont ramassé ce qu'ils pouvaient. Particulièrement dans les aires où ils se posaient.

En outre, beaucoup de masques de protection sont jetés n'importe où. Rappelons que ceux-ci sont conçus à base de plastique et mettent plusieurs années, voire des centaines d'années pour certains d’entre eux, à se décomposer.

Sans oublier que ces derniers peuvent se retrouver dans les cours d'eau et finir dans les estomacs des animaux marins…

 

Maryline GANDON

 

 

Articles

Bannière droite accueil