« Ce n'est pas parce qu'on n'a pas joué la première mi-temps qu'on ne peut pas rentrer sur le terrain à la seconde, votons ! »

 « Six jeunes gens, engagés dans la vie politique, signent une tribune en faveur de la mobilisation citoyenne à la veille du second tour des départementales et régionales. Le premier tour ayant connu une forte abstention. Ce que ne souhaitent pas voir dimanche deux des signataires, Nathan DOS SANTOS et Thomas MONARCHI-COMTE en une… ». « Six jeunes gens, engagés dans la vie politique, signent une tribune en faveur de la mobilisation citoyenne à la veille du second tour des départementales et régionales. Le premier tour ayant connu une forte abstention. Ce que ne souhaitent pas voir dimanche deux des signataires, Nathan DOS SANTOS et Thomas MONARCHI-COMTE en une… ». Crédit Photos : Jordane DESCHAMPS et D.R. (Archives).

Dimanche dernier, lors du premier tour des élections régionales et départementales, presque 90 % des jeunes ne sont pas allés voter ! Voici une tribune signée par six de ces jeunes gens qui ont décidé de s’engager en politique dans l’intérêt de la région Bourgogne Franche-Comté. Un cri du cœur en faveur de l’un des principes fondamentaux de la démocratie : le vote…Que bon nombre de pays sous le joug du totalitarisme nous envie !

TRIBUNE : « Ce constat, celui de l’abstention, nous inspire à toutes et tous une profonde humilité et nous confirme qu’il existe un fossé, si ce n’est une fracture, entre nos dirigeants, nos institutions et la jeunesse. Cela est d'autant plus alarmant pour notre tranche d'âge qu’elle ne saurait être absente de la démocratie alors que c'est à notre génération de construire et prendre en main notre futur. On ne peut pas laisser aux autres les clés d’un avenir qu’ils ne vivront pas.

Voter, ce n’est pas seulement témoigner un soutien à une liste ou à des candidats. Voter, c’est aussi marquer son intérêt à nos collectivités qui ont un impact direct sur notre vie quotidienne. Les régions et départements gèrent nos collèges, lycées, transports ou encore infrastructures sportives. Pour ne donner que quelques exemples, si nous avons moins de mobilité parce que le TER ne passe plus dans notre ville, c’est un choix de la région. Si le matériel dans nos collèges n’est plus adapté à l’enseignement, c’est un choix du département.

La crise sanitaire a accentué la situation de précarité que vivent certains jeunes. Dans ce contexte, le vote peut apparaître secondaire, voire futile. Si nous comprenons que l’abstention ne signifie pas l’absence d’une pensée politique, nous demeurons persuadés que le vote est essentiel à notre démocratie.

 

 

L'engagement de la jeunesse pour construire son avenir est primordial. Cette construction commune passe par le vote, à l'heure ou plusieurs choix de société s'offrent à nous. Et alors que le changement climatique et la pandémie rendent notre futur incertain, il représente un moyen concret de le prendre en main.

Le temps de l’innovation pour renouveler les modes de participation viendra bien assez vite mais en attendant nous portons d’une même voix un appel à la jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté. Nous croyons au pouvoir et à la force de la jeunesse.

L'abstention du premier tour ne doit pas être une fatalité. Si nous avons raté la première mi-temps de notre match, la deuxième se joue ce dimanche 27 juin. Ne restons pas sur la touche, la démocratie nous offre la possibilité de toutes et tous être sur le terrain ! Ce dimanche, votons !

Les signataires

Lucas CYPRÈS, Délégué régional des Jeunes Radicaux de BFC. Nathan DOS SANTOS, Coordinateur régional des Jeunes Avec Macron de BFC. Cloria JAOLAZA, Déléguée régionale de la fédération des jeunes élus de BFC. Thomas MONARCHI-COMTE, Délégué des Jeunes Agir. Elias OUHARZOUNE, Animateur régional des Jeunes Démocrates de BFC. Arthur STELL, Animateur régional du Pôle des Jeunes Écologistes de BFC.

 

Articles

Bannière droite accueil