La Jeune Chambre Economique change de présidence à Auxerre mais maintient la ligne de ses actions sociétales

« Continuité dans les actions mais même volonté de poursuivre l’influence de ce mouvement présent depuis une cinquantaine d’années dans la sphère sociétale française : Edouard LEPESME (à gauche) succède à Pierre NAUDET (à droite) à la tête d’une JCE locale en priorisant des objectifs ayant pour but d’améliorer le quotidien des Auxerrois. De gros chantiers attendent les commissions de la structure citoyenne qui offre d’excellentes opportunités aux représentants des jeunes générations d’accéder aux responsabilités… ». « Continuité dans les actions mais même volonté de poursuivre l’influence de ce mouvement présent depuis une cinquantaine d’années dans la sphère sociétale française : Edouard LEPESME (à gauche) succède à Pierre NAUDET (à droite) à la tête d’une JCE locale en priorisant des objectifs ayant pour but d’améliorer le quotidien des Auxerrois. De gros chantiers attendent les commissions de la structure citoyenne qui offre d’excellentes opportunités aux représentants des jeunes générations d’accéder aux responsabilités… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Profitant depuis quelques semaines de sa « retraite » relative de président, l’ex-responsable de la JCE d’Auxerre, Pierre NAUDET, a transmis les rênes du pouvoir de la vénérable association qui forge de jeunes citoyens à s’ouvrir aux arcanes de la vie économique et sociétale ce jeudi 28 février à son successeur, Edouard LEPESME. Devant un parterre copieusement garni de personnalités institutionnelles, économiques et politiques réunies à la Maison de l’Entreprise de l’Yonne, la cérémonie de belle facture, alliant camaraderie et sérieux quant à la nature des projets exposés, constitua un excellent galop d’essai pour le nouveau dirigeant, à l’aise dans cet exercice de prise de parole grandeur nature…

AUXERRE : Prendre part à la passation de pouvoirs de la Jeune Chambre demeure toujours l’un des événements les plus prisés du sérail socio-économique de notre territoire chaque année à pareille époque. Que ce soit à Sens où la deuxième structure associative du département apporte là aussi sa pierre à l’édifice en voulant améliorer la société ou à Auxerre, le plaisir reste identique pour celles et ceux qui approuvent et soutiennent les nombreuses initiatives, souvent judicieuses, prises par ces jeunes femmes et jeunes hommes âgés de moins de 40 ans, empreints d’humilité, mais ô combien impliqués dans les tâches vers lesquelles ils se sont engagés.

A ce titre, la liste non exhaustive des actions entreprises au bénéficie de notre quotidien par cette frange de la population française est représentative du rôle et du poids dont la JCE peut s’enorgueillir depuis ses origines.   

Laboratoire d’idées humanistes et progressistes à la géolocalisation universelle, la Jeune Chambre Economique, native comme la plupart des grands mouvements éco-citoyens à l’instar de leurs cousins de clubs service (Rotary, Lions, Kiwanis, Soroptimist, Table Ronde…), se présente tel un incubateur constructif où l’anticipation et la réflexion se maîtrisent à bien des égards.

Un réseau progressiste et avant-gardiste au service de l’humanité

Apparu en 1915, le mouvement qui s’est depuis répandu à travers le globe en marquant de sa présence 112 états, accueille à l’heure actuelle 200 000 personnes, faisant de lui, le premier réseau planétaire de jeunes gens en mouvement et en connexion avec leur époque. La JCE a accouché de personnalités incomparables à l’échelle internationale : les présidents américains John Fitzgerald KENNEDY et Bill CLINTON mais aussi Jacques CHIRAC. Voire un florilège de ministres et autres représentants politiques aux quatre coins de la Terre. Des célébrités comme Charles LINDBERGH ou Bill GATES figurent elles-aussi dans ce Panthéon tout comme un certain…Jean-Pierre SOISSON, si l’on raisonne davantage terroir régional.

Concevoir la paix et l’équilibre mondial en faisant montre d’altruisme et de solidarité s’inscrit dans le credo de la JCE, texte qui aurait pu être lu lors de la cérémonie protocolaire de cette passation, respectant ainsi les us et coutumes instaurés à chaque rencontre officielle des représentants de ce mouvement pacifique et généreux.

Dans l’Hexagone, la force de frappe de la JCE ne cesse de croître : plus de 2 200 membres vivent cette riche expérience parmi les 120 structures associatives pouvant les accueillir. Notre pays a pu découvrir depuis 1965, date de l’implantation de la Jeune Chambre sur le sol français, les bienfaits de ces jeunes gens évolutifs dans leur manière d’agir et surtout de transmettre, une vertu qui caractérise leurs actions.

Création des axes  piétonniers au cœur des villes, recyclage du verre, institution du « 18 » afin de faciliter les secours, journée universelle des droits de l’enfance…ce seront autant de concepts révolutionnaires mais admirables d’efficience qui ont écrit les lettres de noblesse de cette famille universelle si étroite d’intelligence et de sens commun.

« 2017 aura été un grand millésime avec la promotion du CV Citoyen, poursuivit Edouard LEPESME à l’issue de sa longue énumération de mesures phares qui ont bouleversé les codes de la société, notre action nationale pour ce nouvel exercice s’articulera autour de la problématique des malentendants avec le développement d’une carte sonore utilisable dans les restaurants… ».

Des concepts qui se professionnalisent en les transmettant…

Soucieux de renforcer les valeurs positives du développement économique, de l’innovation et du bien-vivre ensemble, le nouveau président de la JCE Auxerre ne manquera pas de promouvoir des concepts ayant déjà fait leurs preuves depuis plusieurs mois : les « Incroyables comestibles » afin de valoriser la filière des circuits courts dans le cœur de ville via la consommation de fruits et légumes de qualité, les rencontres vineuses « Le 20 du mois » qui optimisent les échanges sous la forme de relations publiques conviviales avec la présentation de domaines viticoles, mais aussi le tourisme dans l’Auxerrois ou le dossier « Paris Côté Bourgogne », développé en concertation avec la commission économique de la Maison des Jumelages, des relations internationales et de la Francophonie d’Auxerre.

L’art de transmettre représente l’un des axiomes essentiels de ce mouvement. Ce fut le cas en 2017 avec la cession de deux dossiers importants : celui du REPAIR Café ayant comme objectif de lutter de manière ingénieuse et collaborative contre l’obsolescence programmée des appareils ménagers ; celui de l’Apéro Box, concept de packaging valorisant les produits du terroir de l’Yonne que deux jeunes entrepreneuses ont décidé de reprendre le flambeau de manière professionnelle.

Le plus beau des mouvements accueillant la jeunesse du monde…

Le vice-président du Conseil départemental Christophe BONNEFOND évoqua dans sa brève allocution l’exceptionnelle année vécue par la structure d’Auxerre. Il qualifia en guise de conclusion ce réseau « d’être le meilleur et le plus beau des mouvements mondiaux qui offre aux jeunes générations de pouvoir se former à la prise de responsabilité... ».

Quant à l’élu auxerrois Didier MICHEL, en charge de l’économie, il eut cette réflexion teintée d’humour : « le dynamisme et le mode fonctionnement de ce système associatif est très intelligent, j’invite au passage les milieux politiques à prendre exemple sur cette structure et sur le modèle opératoire décliné par la nouvelle génération ! ».

Plus sérieusement, l’adjoint proposa aux membres de la JCE de rejoindre de manière collaborative deux projets majeurs portés cette année par la Ville, en accointance avec la Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois : l’édification du Tiers lieu, espace de coworking suscitant une dynamique supplémentaire à l’économie locale et le Pôle environnemental en phase de construction, qui jouera le rôle d’incubateur pouvant accueillir des entreprises qui pourront y développer à loisir des projets ambitieux. De quoi séduire les représentants de la Jeune Chambre, c’est certain…

Bannière droite accueil
Bannière footer