La verbalisation garante du respect du confinement : gendarmes et policiers sont en première ligne…

« Une poignée d’irréductibles se refusent toujours à appliquer les mesures de confinement dans l’Yonne. Même si globalement, les Icaunais font preuve de citoyenneté et de civisme dans la grande majorité des cas. Les forces de l’ordre dont la gendarmerie dirigée par le colonel Rénald BOISMOREAU devraient intensifier leurs opérations cette semaine après l’annonce de la prorogation et du durcissement des mesures gouvernementales… ». « Une poignée d’irréductibles se refusent toujours à appliquer les mesures de confinement dans l’Yonne. Même si globalement, les Icaunais font preuve de citoyenneté et de civisme dans la grande majorité des cas. Les forces de l’ordre dont la gendarmerie dirigée par le colonel Rénald BOISMOREAU devraient intensifier leurs opérations cette semaine après l’annonce de la prorogation et du durcissement des mesures gouvernementales… ». Crédit photos : Thierry BRET.

Dans leur globalité, les consignes de sécurité sont pour l’heure respectées sur le département de l’Yonne. Toutefois, cela n’empêche pas quelques irréductibles « Gaulois réfractaires » à faire fi d’esprit de citoyenneté et de civisme. Comme d’habitude, comme le précise la célèbre ritournelle ! La présence des forces de l’ordre, gendarmes et policiers, ne semble pas encore intimider les moins disciplinés d’entre nous…

AUXERRE : Les Icaunais sont respectueux à une très large majorité des mesures de confinement mises en œuvre par le gouvernement pour tenter d’endiguer le fléau du coronavirus qui s’abat au-dessus de nos têtes depuis plusieurs semaines.

Même si, au dernier pointage, sur plus de 12 000 contrôles effectués par les forces de l’ordre, gendarmerie nationale et police, trois cents quinze procès-verbaux avaient été délivrés à des inconscients.

Catégorique sur les procédures à tenir en pareille circonstance (celui du non-respect des mesures de confinement), le colonel Rénald BOISMOREAU qui commande le groupement de gendarmerie de l’Yonne n’en démord pas : les contrôles devraient porter leurs fruits car ils vont s’intensifier dans les jours à venir, sans doute à la suite des nouvelles directives préconisées par le gouvernement ce lundi.

Le son de cloche est identique au niveau des zones urbaines où interviennent les équipes mobiles (patrouilles à pied ou en cycle) de la police nationale. Celle-ci est d’ailleurs épaulée dans ses missions par les représentants de la police municipale.

Côté gendarmerie, ce sont cent-soixante-deux militaires qui sont ainsi sur le qui-vive pour faire respecter ces mesures qui peuvent protéger et sauver des vies.

 

 

 

L’emploi de drones n’est pas d’actualité dans l’Yonne…

 

Pour l’heure, il n’est pas encore prévu d’utiliser des drones sur notre territoire. A contrario de la Nièvre où un de ces petits engins a été testé avec succès ce week-end au-dessus de la ville de Cosne-Cours-sur-Loire.

Si ces appareils volants repèrent très vite les attroupements des contrevenants, ils permettent aussi de diffuser des messages relayés par haut-parleur qui invitent tous les individus à rentrer chez eux.

Reste l’usage des masques : ils ne sont pas d’actualité pour protéger les forces de l’ordre.

« Nous respectons les consignes de distanciation, précise le colonel BOISMOREAU, lors de nos contrôles, nous appliquons le principe des gestes barrières et nous nous tenons à distance de nos interlocuteurs. Les masques concernent spécifiquement le personnel soignant et les praticiens qui en ont un besoin urgent… ».

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil