La semaine par monts et par mots… : coup de bambou à la pompe avec des prix caniculaires !

« L’été sera chaud mais pas uniquement dans les « t-shirts » et les « maillots » ! Dans les stations-service, où le coup de bambou énergétique risque d’en dissuader plus d’un à faire le plein et à partir en vacances si cela persiste ! A quand la baisse des taxes ? ». « L’été sera chaud mais pas uniquement dans les « t-shirts » et les « maillots » ! Dans les stations-service, où le coup de bambou énergétique risque d’en dissuader plus d’un à faire le plein et à partir en vacances si cela persiste ! A quand la baisse des taxes ? ». Crédit Photos : Dominique BERNERD.

Il n’y a pas que les températures qui enregistrent des poussées de fièvre ! Le prix des carburants ne cesse de tutoyer les sommets depuis plusieurs jours en France. Malgré la ristourne d’une poignée de centimes d’euros, accordée par le gouvernement. Une aide qui se délite dans le schéma inflationniste actuel. A quand une réelle prise en main de la gouvernance sur ce dossier et la baisse tant attendue des taxes sur les carburants qui torpillent le pouvoir d’achat ?  

 

BILLET :

 

Lundi

 

C’était il y a 78 ans… A l’aube du 06 juin 1944, 156 000 soldats Alliés, Américains, Britanniques et Canadiens pour l'essentiel foulaient le sol de Normandie. Des gamins de vingt ans pour la plupart, dont près d’un millier allait périr à peine débarqués, lors de la première vague d’assaut sur Omaha Beach. Une plage restée dans l’histoire sous le nom de « Omaha la sanglante » où chaque année, ils sont encore quelques-uns, désormais nonagénaires, à venir se recueillir, ultimes témoins des combats qui s’y déroulèrent et du sang versé. Le regard de ce survivant semble figé par l’émotion et le souvenir… Avec juste envie de lui dire MERCI !

 

 

Mardi

 

Ils étaient des milliers à défiler dans les rues, à travers la France, pour alerter les pouvoirs publics et les citoyens sur la crise dans les hôpitaux, rythmée par une pénurie de personnel et des soins en berne pour les patients. Surmenés, sous-payés, en sous-effectif, soignantes et soignants ont souhaité faire entendre leur colère et leur désespoir, mais sans grand écho médiatique. Se souvient-on encore de cette époque pas si lointaine, où l’on se réunissait sur les balcons pour les applaudir et leur crier notre reconnaissance… ?

 

Mercredi

 

Quelle bonne idée ! Si l’on en juge par cet horodateur installé dans le quartier de la Marine à Auxerre, la municipalité aurait-elle décidé d’offrir un ballon à tout automobiliste désireux d’y garer son carrosse ? Avec l’assurance, une fois repris le volant et en cas d’interpellation par la maréchaussée, de pouvoir « souffler » dans le ballon, au sens littéral du terme ! Voire en cas de résultat positif, y terminer la nuit...

 

 

 

Jeudi

 

Caramba ! Encore raté… Investi par le parti présidentiel pour représenter les Français de l’étranger, Manuel VALLS a été éliminé dès le premier tour des législatives. Un parachutage qui tourne à la débandade et un nouveau fiasco pour l’ancien Premier ministre, après l’échec de sa candidature aux municipales à Barcelone. Ou comment bâtir des châteaux en Espagne et… en France !

 

Vendredi

 

Le passage à la pompe est toujours aussi douloureux, avec cette semaine, un litre de gasoil à 2,03 € en moyenne, puis, 2,06 € avant d’atteindre 2,10 € aujourd’hui ! Un emballement aux causes multiformes, avec l’accélération du déconfinement en Chine, un effet spéculatif conséquence de l’embargo européen sur le pétrole russe, ou en prévision des vacances qui s’annoncent, un marché de la demande plus grand que l’offre proposée. N’eut été la ristourne gouvernementale mise en place le 01er avril dernier, le litre de gasoil serait aujourd’hui à 2,28 €… Le « poisson » a du mal à passer et laisse des arêtes dans le portefeuille !

 

Samedi

En 2021, elles furent en France 113 victimes de féminicide, à perdre la vie, tuées par leur conjoint, leur mari ou leur ex. Derrière les froides statistiques, des prénoms, des histoires, des vies… Elle se prénommait Angélique, maman de deux enfants, abattue par son ancien conjoint il y a tout juste un an aujourd’hui, à Monéteau. Sinistre anniversaire qui rappelle qu’en cinq ans, 765 victimes ont été comptabilisées dans l’Hexagone, soit plus d’une victime tous les trois jours. A ce jour, déjà 50 féminicides ont été enregistrés depuis le début de l’année, en une litanie funéraire sans fin et sans réel espoir que cela change un jour.

 

 

Dimanche

 

Dimanche soir en préfecture, même l’écran affichant les résultats des législatives pour la première circonscription semblait afficher les couleurs de la soirée, avec la victoire annoncée de la candidate écologiste Florence LOURY ! En « vert et contre tout » …

 

Dominique BERNERD

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil