Un catalogue à la puissance dix : le groupe JEANNIN Automobiles ajoute la marque MG dans son escarcelle…

« La passe de dix vient d’être franchie pour le concessionnaire JEANNIN Automobiles ! Le groupe ajoute une dixième marque de constructeur à son catalogue déjà bien fourni avec l’ex-enseigne de la « perfide Albion », MG. Sous pavillon chinois, grâce à SAIC qui en pilote le devenir, cette marque proposera quatre modèles électriques et hybrides d’ici le terme du printemps… ». « La passe de dix vient d’être franchie pour le concessionnaire JEANNIN Automobiles ! Le groupe ajoute une dixième marque de constructeur à son catalogue déjà bien fourni avec l’ex-enseigne de la « perfide Albion », MG. Sous pavillon chinois, grâce à SAIC qui en pilote le devenir, cette marque proposera quatre modèles électriques et hybrides d’ici le terme du printemps… ». Crédit Photos : Groupe JEANNIN Automobiles Service Communication.

Et de dix pour le concessionnaire auxerrois qui étoffe ainsi avec cette nouvelle opportunité son panel d’offres commerciales ! L’information a été officialisée en fin de semaine dernière. L’ancienne marque britannique, aujourd’hui sous l’estampille du groupe chinois SAIC, sera distribuée dans plusieurs points de vente que compte la société dirigée par Yves JEANNIN sur une zone de chalandise englobant l’Aube, la Seine-et-Marne et l’Yonne.

 

AUXERRE: Jamais deux sans trois, nous précise l’adage populaire. Mais, cette maxime usuellement employée par le commun des mortels est-elle vérifiable au-delà du chiffre neuf, à l’instar des neuf marques déjà distribuées par le même concessionnaire automobile ?

La réponse est positive : la passe de dix vient donc bel et bien d’être franchie pour le concessionnaire JEANNIN !

Déjà distributeur de neuf enseignes référentes de la sphère automobile (AUDI, CUPRA, MAZDA, NISSAN, SEAT, SKODA, SUZUKI, VOLKSWAGEN et VOLKSWAGEN Utilitaires), l’entreprise de l’Yonne y ajoute désormais une dixième marque, établissant ainsi un compte rond dans son panel d’opportunités commerciales.

Et curieusement, alors qu’on la croyait disparue, voire perdue à jamais dans les limbes de l’oubli et de nos lointains souvenirs embués de nostalgie, c’est la marque MG qui refait surface après une résurrection réussie l’année dernière.

Ce retour en grâce sur le marché hexagonal s’est traduit l’an passé par le lancement d’un SUV électrique, baptisé « MG ZS EV ».    

Rien à voir, fort heureusement, avec les modèles initiaux sortis par l’enseigne d’Outre-Manche dans les années 1920 !

 

 

 

La stratégie de conquête de SAIC, l’un des leaders chinois…

 

Disparue des écrans radar depuis 2005, MG a donc troqué sa traditionnelle identité britannique au profit du pavillon asiatique : celui du chinois SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation).

L’un des leaders de la construction automobile de l’ex-Empire du Milieu peut se targuer aujourd’hui de jouer sur différents tableaux économiques d’envergure. L’automobile, naturellement où le groupe est en tête des ventes sur son propre marché grâce à des rapprochements formés avec GENERAL MOTORS et VOLKSWAGEN. Voire le rachat de concurrents tels que ROVER à qui appartenait originellement l’enseigne MG, tombée entre-temps dans la besace de NANJING Automobile. Une filiale de…SAIC !

 

 

Pour mémoire, rappelons que ce géant aux 160 000 collaborateurs intervient également sur les secteurs des poids lourds et des véhicules industriels ainsi que la conception de composants automobiles.

Le retour en grâce en Europe s’est effectué pour MG par les Pays-Bas où fut créée une filiale l’année dernière. Objectif : essaimer vers la Belgique, la Norvège, la Suède et…la France !  

 

Dix de der ou encore plus pour le groupe JEANNIN ?

 

Alors que l’enseigne ne disposait jusque-là que d’un unique point de vente implanté dans la capitale, SAIC a décidé d’accélérer la cadence en 2021 (et ce malgré la crise sanitaire qui perdure) pour étendre son réseau de distributeurs dans l’Hexagone.

C’est à ce stade que le groupe JEANNIN Automobiles entre en scène. Du moins sur sa zone de chalandise qui s’articule à ce jour sur trois départements proches de la capitale : l’Aube, la Seine-et-Marne et l’Yonne.

Pour ce dernier territoire, on sait déjà qu’Auxerre et Sens commercialiseront depuis des corners spécifiques les futurs véhicules électriques et hybrides de MG.

A l’instar des quatre-vingt autres vitrines commerciales réparties en France qui permettent de constituer un premier maillage pour le nouveau produit importé par SAIC.

L’ajout de cette dixième référence représente un bel enjeu pour Yves JEANNIN et ses équipes ; une réelle opportunité de croissance sur laquelle le dirigeant souhaite surfer alors que le marché de l’automobile a connu de terribles soubresauts imputables à la crise sanitaire.

Sera-ce donc « dix de der » pour le groupe JEANNIN en perpétuelle constante de progression au niveau de son catalogue ? Ou une étape intermédiaire avant de distribuer un autre constructeur ? Seul l’avenir est détendeur de cette réponse qui pour l’heure ne suscite aucune interrogation particulière du côté de la société icaunaise et de son dirigeant…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil