115 infractions ont été constatées lors d’un contrôle : pluie de contraventions pour les amateurs de vitesse excessive

« Le directeur du cabinet du préfet Tristan RIQUELME a pu constater de visu le trop grand nombre d’excès de vitesse qui ont été observés par les forces de la Gendarmerie nationale sur l’autoroute A 6 ce vendredi. Au total, cette campagne de contrôles menée à Auxerre et à Sens se soldera par 115 infractions constatées… ». « Le directeur du cabinet du préfet Tristan RIQUELME a pu constater de visu le trop grand nombre d’excès de vitesse qui ont été observés par les forces de la Gendarmerie nationale sur l’autoroute A 6 ce vendredi. Au total, cette campagne de contrôles menée à Auxerre et à Sens se soldera par 115 infractions constatées… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

196 km/h ! Ce n’est sans doute pas un nouveau record de vitesse qui a été établi ce jour-là sur la portion d’autoroute A 6 dans l’Auxerrois. Mais, excusez du peu, le conducteur de la rutilante Classe A Mercedes noire ébène s’en est tout de même donné à cœur joie pour fendre l’air en cette veille de week-end, trop pressé d’arriver à bon port…

 

AUXERRE : Cela n’aura pas été du goût des forces de l’ordre. En l’occurrence de la brigade d’intervention motorisée de la Gendarmerie nationale qui aura tôt fait de calmer les ardeurs pressantes de l’automobiliste aventureux, contravention à l’appui !

Le pilote de la puissante cylindrée ne fut que le premier d’une longue série de contrevenants à sombrer corps et âme dans l’œil du cyclone de la maréchaussée. Avec en prime, une sortie inopinée qui fut accompagnée de motards, dès la première bretelle venue, c’est-à-dire celle d’Auxerre Nord !

D’autres automobilistes réfractaires au respect du Code de la Route devaient connaître un sort similaire en l’espace de ces quelques trois heures de contrôle, unissant dans une opération commune sur différents endroits de notre territoire, police et gendarmerie.

Comme devait le confirmer le directeur de cabinet de la préfecture de l’Yonne Tristan RIQUELME, d’importants moyens avaient été déployés au cours de cette campagne de vérification à la bonne pratique de la conduite. Dans l’Auxerrois mais aussi sur le Sénonais.

Ici, un conducteur qui avait dû omettre de lever pied de la pédale d’accélérateur une fois la vitesse réglementée dépassée fut contraint de présenter ses papiers. Pas de chance : il roulait à 176 km/h ! Là, c’est une Renault Clio qui franchissait presque le « mur du son » en performant son compteur à 181 km/h !

Bref, les forces de l’ordre n’eurent guère le temps de chômer avec ce panel d’automobilistes pris en flagrant délit et peu scrupuleux du respect d’autrui, voire d’eux-mêmes.

 

 

 

Couvre-feu et restriction des festivités expliquent les bons résultats…

 

Pourtant, l’Yonne observe une situation rarissime en cette fin de trimestre. Jamais, le nombre d’accidents mortels n’aura été aussi bas depuis le 01er janvier. Un seul disparu est malheureusement à déplorer pour ce début d’exercice 2021.

Mais, le chemin est encore long à parcourir jusqu’au terme de cette année. Ces contrôles intempestifs des forces de l’ordre rappellent que la vigilance doit être de mise pour tenter d’enrayer l’impensable : la perte de la vie aux abords d’une route ou d’une autoroute.

 

 

Toutefois, le représentant de la préfecture se montre optimiste quant aux premières tendances côté accidentologie.

Le couvre-feu, la fermeture des débits de boisson, l’absence de rendez-vous festifs représentent la première des explications rationnelles qui se traduisent dans les faits par cette chute historique du nombre de morts sur nos routes. L’Yonne se situe en dessous de la moyenne nationale alors que le département caracole d’ordinaire dans le peloton de tête des mauvais élèves…

 

 

L’arbre qui cache la forêt…

 

Cependant, la prudence demeure. L’arbre peut cacher la forêt ! En l’occurrence, si la diminution des accidents est réellement constatée, il n’en est rien des excès de vitesse qui progressent de 20 % !

Tant sur les autoroutes que sur le réseau secondaire où les automobilistes se prennent pour des pilotes de rallye et circulent allègrement à 110, voire 120 km/h !

Hormis la volonté d’en lâcher un peu sous la pédale, histoire de se défouler au volant pour évacuer le stress de la pandémie, les automobilistes de l’Yonne se retrouvent le plus souvent piégés par la facilité presque subliminale du fameux trajet domicile/travail dont ils connaissent le moindre détail.

Une faille dans leur conduite quand il y a trop de confiance qui peut vite se révéler fatale comme ce fut souvent le cas lors des deux derniers exercices de référence avec ses 41 décès en 2019 (un record) et 29 disparus l’année suivante.

 

En savoir plus :

Voici le bilan des infractions qui ont été relevées au terme de cet après-midi en contrôle vitesse le vendredi 12 mars :

13 infractions pour excès de vitesse réalisés avec interception, dont cinq excès à plus de 50 km/h (vitesse maximale constatée 196 Km/h pour 110 (jeune permis) et deux excès à plus de 40 Km/h.

6 infractions pour conduite d'un véhicule avec un téléphone.

19 infractions pour excès de vitesse relevées par radar mobile embarqué (vitesse maximale constatée 195 Km/h pour 130).

77 infractions pour excès de vitesse relevées par radar fixe embarqué.

7 rétentions du permis de conduire.

A noter qu’entre-temps un automobiliste a été intercepté à 222 km/h pour 130 dans le sens Paris/Lyon à hauteur d’Appoigny. Un nouveau record ?

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil