Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

AUXERRE ENCHERES roulera des mécaniques pour satisfaire les collectionneurs de véhicules anciens !

« Il y en aura pour tous les goûts et tous les…budgets lors de cette première vente de véhicules anciens concoctée par AUXERRE ENCHERES le samedi 24 mars à 15 heures. La fourchette de prix pourrait osciller entre 7 000 et 80 000 euros selon les modèles, de l’avis de l’expert automobile Jacques MORABITO, à l’initiative de cette séance adjudicataire, menée avec le concours du commissaire-priseur auxerrois, Me Frédéric LEFRANC… ». « Il y en aura pour tous les goûts et tous les…budgets lors de cette première vente de véhicules anciens concoctée par AUXERRE ENCHERES le samedi 24 mars à 15 heures. La fourchette de prix pourrait osciller entre 7 000 et 80 000 euros selon les modèles, de l’avis de l’expert automobile Jacques MORABITO, à l’initiative de cette séance adjudicataire, menée avec le concours du commissaire-priseur auxerrois, Me Frédéric LEFRANC… ». Crédits Photos : Jacques MORABITO.

Les aficionados de jolies cylindrées, de moteurs vrombissants et de calandres rutilantes ne manqueront pas de converger en nombre lors de ce premier rendez-vous adjudicataire concocté par Me Frédéric LEFRANC, commissaire-priseur à Auxerre, le samedi 24 mars à 15 heures. Ce sera pour eux une excellente opportunité de pouvoir acquérir l’une des quarante automobiles constituant le catalogue de cette édition qui devrait en appeler d’autres à l’avenir…

AUXERRE : Magnifique lot présenté lors de cette vente si particulière, la Mercedes Pagode 280 SL pourrait se révéler être la vedette incontestable de cette adjudication. Pourvue d’une boîte manuelle, le véhicule figure parmi les plus recherchés des amateurs de berline ancienne. Mais, le modèle d’Outre Rhin ne sera pas le seul à émouvoir les participants de cette première manifestation auxerroise.

On notera parmi les pièces très intéressantes une Jaguar X 450 coupé 3,8 l de 1960, une superbe Alfa Roméo Velocce datant de 1972 avec une motorisation 2 l, entièrement restaurée par un artisan de l’Ile de France ou les deux vertueuses petites Fiat 500 (1971) et Fiat 850 (1969), embellies par l’incontournable spécialiste de la restauration automobile de notre territoire, Tony MARCHELLI.

On admirera aussi une Chevrolet Corvette, une jolie SALMSON de belle référence (1952), un cabriolet BMW 320i que le constructeur germanique a sorti de ses usines il y a trente ans, une sportive Peugeot 205 GTI (plus nerveuse), une DAIMLER motorisation V8, une Autobiancchi époque 1974 (le modèle A 112) , une Alpine Renault Berlinette, et même pour les puristes l’inusable modèle de chez CITROEN, une 2 CV conçue en 1987, un véhicule dont les collectionneurs raffolent toujours…

On notera pour le fun quelques beaux spécimens de deux roues : une Motobécane 175 cm3 ZF Sport, à l’esthétique flamboyante après sa restauration ou un side-car SOYER (1928) de 350 cm3 avec son attelage positionné à la gauche du pilote de fabrication SIMARD.

Des acheteurs originaires de Bourgogne mais aussi d’ailleurs…

Curieusement, l’officier ministériel d’Auxerre n’avait encore jamais programmé une vente aux enchères dédié exclusivement aux véhicules de collection à son calendrier. Une lacune non volontaire qui sera très vite comblée pour le commissaire-priseur de l’Yonne, et ce dès les prémices du printemps.

Cette première opération de séduction, engagée auprès des collectionneurs et investisseurs férus de véhicules motorisés typiques, se déroulera le samedi 24 mars dès 15 heures à l’hôtel des ventes de l’avenue Pierre Larousse.

Retransmise via le multimédia, cette animation devrait sensibilisée bon nombre de spécialistes de voiture de collection de la région Bourgogne Franche-Comté mais aussi des adeptes de la surenchère en provenance de l’Ile de France, de Paris et pourquoi pas de l’international. Sachant que la vente à distance est devenue monnaie courante dans ce sérail si spécifique des enchères. Il suffit pour se faire d’être préalablement inscrit sur le site, « interencheres.live ».

D’ores et déjà, les inscriptions sont ouvertes afin que toute personne désireuse de proposer un véhicule, qu’il s’agisse d’une automobile ou d’un deux roues, puisse le faire de manière officielle. Pour cela, rien n’est plus simple : il faut initier un contact avec l’expert automobile de cette vente, Jacques MORABITO, au 06.82.50.79.58 ou lui transmettre par e-mail sur la référence suivante, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., l’ensemble des informations relatives aux précieuses automobiles vendues.

Devant le succès attendu de ce premier rendez-vous, Me Frédéric LEFRANC et le spécialiste Jacques MORABITO ont convenu de développer cette typologie de vente insolite de façon régulière. Après la vente du printemps, une autre séance devrait être proposée aux nombreux collectionneurs et investisseurs cet automne. La date n’étant pas encore arrêtée…

Un marché en nette progression après le réajustement des prix…

S’il a connu une forte densification au cours des années 2010/2015, le domaine de la vente adjudicataire automobile verra les prix pratiqués autour de ces engins de rêve se multiplier par deux, voire par trois durant cette période. Une spéculation qui s’assagira au beau milieu de la décennie avec un retour à la normale et une plus sage modération.

« 2018 correspond enfin à une normalisation des enchères sur ce type de produits très recherchés par les collectionneurs, confie Jacques MORABITO, il est vrai que la multiplication des ventes à travers l’hexagone et à l’étranger aura permis d’assainir le marché… ».

Expert professionnel depuis plusieurs années, l’Icaunais travaille avec les commissaires-priseurs de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas où il optimise l’organisation et la logistique de ventes aujourd’hui très fréquentées à travers l’Europe.

« J’ai eu l’heureuse opportunité de pouvoir me rapprocher de Me Frédéric LEFRANC qui gère la société AUXERRE ENCHERES, explique le spécialiste de ces voitures mythiques, le désir de développer au sein de son entité professionnelle un département spécifique à l’automobile est devenu une évidence dans son souci de diversification auprès de la clientèle… ».

Le commissaire-priseur auxerrois a su déployer divers atouts pour mettre en place une stratégie finement adaptée. A commencer par l’adoption de commissions minimales à hauteur de 10 % hors taxes applicables sur les frais des acquéreurs au lieu des 15 % usuels. Quant aux vendeurs des biens, ils ne perdent pas au change. Ces derniers percevront leur dû sous un délai record de 14 jours au lieu du délai mensuel coutumier dans la corporation…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil
Bannière footer