Dans le cadre de notre développement, nous recherchons des correspondants rémunérés, contacter Thierry Bret 06.20.31.05.53

Le Pôle environnemental, outil de proximité, subjugue le candidat Denis THURIOT qui en découvre ses potentialités...

« Enthousiaste après la découverte du Pôle environnemental d’Auxerre, Denis THURIOT, candidat de la majorité présidentielle aux régionales, aux côtés de Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, estime que chaque grande ville de notre contrée devrait posséder un tel équipement qui favorise l’éclosion du digital durable… ». « Enthousiaste après la découverte du Pôle environnemental d’Auxerre, Denis THURIOT, candidat de la majorité présidentielle aux régionales, aux côtés de Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, estime que chaque grande ville de notre contrée devrait posséder un tel équipement qui favorise l’éclosion du digital durable… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Le Pôle environnemental d’Auxerre ne possède plus de secrets pour la tête de liste de la majorité présidentielle, le maire de Nevers La République en Marche Denis THURIOT. En compagnie d’une petite délégation, il en a visité les moindres recoins il y a peu. Convaincu par la pertinence novatrice de cet outil, sujet par le passé à bon nombre de commentaires versatiles de la part du microcosme politique…

 

AUXERRE : Il questionne beaucoup, le candidat de la liste « La Région partout et pour tous ». Se forgeant sa propre opinion sur le bien-fondé d’une réalisation à l’architecture si inédite qui est posée là dans un décor très verdoyant à deux pas de l’Yonne.

Même si la construction et surtout ses finalités fonctionnelles ont pu faire couler beaucoup d’encre dans le landerneau par le passé. Voire secouer le cocotier de certaines séances plénières de la communauté d’agglo !

Pourtant, il n’y a pas de critiques manifestes à l’encontre de l’édifice tel qu’il lui a été présenté par l’hôte de ces lieux, Emmanuel JOBARD. Le référent officiel du Pôle environnemental assume avec professionnalisme son rôle de « guide » durant cette visite d’environ une heure.

 

 

Le Pôle environnemental ? Un très bel endroit…

 

Bien au contraire, Denis THURIOT qualifie le site de « très bel endroit ». Un espace qui représente, selon lui, « une véritable attente pour celles de ces entreprises qui veulent jouer plein pot la carte de la transition écologique et du  développement durable… ».

Alors s’il est élu au terme de cette courte campagne au poste suprême de président de Région, consentira-t-il à débloquer des subsides pour encourager au développement de ce site encore très peu exploité au plan économique ?

La réponse ne se fait pas attendre, une fois la question posée. Elle est favorable à 100 % et sans renâcler !

 

 

L’élu de la Nièvre qui s’invite dans la bataille de ces régionales 2021 avec des prétentions de victoire considère ce type d’équipement dans l’air du temps. Une réelle aubaine pour celles et ceux qui placent le digital durable parmi leur cible de développement. « Un tel édifice devrait exister dans la plupart des grandes villes que compte notre contrée… »

Tiens, tiens, ce n’était pourtant pas l’avis de tout le monde au moment de sa sortie de terre dans l’Auxerrois !

 

 

Pas de favoritisme territorial en cas de succès le 27 juin au soir !

 

D’une pièce à l’autre, d’une déambulation proposée depuis le rez-de-chaussée jusqu’aux étages supérieurs après un sympathique tour sur la terrasse ensoleillée, Denis THURIOT aura eu le loisir, en présence de Jean-Philippe SAULNIER-ARRIGHI, président de la Communauté de communes de Puisaye-Forterre qui roule à ses côtés, de découvrir les diverses subtilités stratégiques et architecturales de ce bâtiment conçu sur…pilotis.

Le point d’orgue idéologique du candidat en campagne demeure la proximité. Il ne cesse de le marteler. Comme peut l’être ce pôle environnemental. Il s’inscrit dans cette veine identique pour choisir ses futures orientations occupationnelles.

Une proximité que le candidat fédérant LREM, le Mouvement démocrate (MoDem), AGIR et Territoires de Progrès partage avec l’édile d’Auxerre Crescent MARAULT.

Avant que ne se déroule cette visite, les deux hommes ont eu le privilège de s’entretenir quelques instants à l’hôtel de ville. Bien loin des regards indiscrets des médias ! Dommage !

Opposer à tout favoritisme territorial, l’élu du département qui paraît être le moins favorisé de la Bourgogne entend bien trouver le juste équilibre entre zones urbaines et secteurs champêtres parmi les huit départements dont il aurait à assurer l’essor économique en cas de réussite au soir du 27 juin.

Sans doute une réminiscence de son corpus intellectuel, lui l’avocat qui aime avant tout autre chose que la justice règne…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil