Le Gouvernement consulte avant de rendre sa copie sur le logement…

« Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques MEZARD à l’écoute des avis des professionnels du secteur mais aussi du tissu associatif et des élus… ». « Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques MEZARD à l’écoute des avis des professionnels du secteur mais aussi du tissu associatif et des élus… ». Crédit : Ministère de la Cohésion des territoires

L’innovation ne peut se faire sans avoir pris au préalable le pouls du terrain. Et des experts. C’est en substance le message clair que le nouveau gouvernement adresse aux professionnels de l’habitat en proposant une large concertation nationale ouverte jusqu’au 10 septembre à laquelle ils sont invités à répondre…

 

PARIS : Plusieurs dossiers importants attendent les ministres dès la rentrée. Ceux qui concernent l’aménagement ou l’assouplissement de la loi SRU devraient être abordés en priorité lors des premiers Conseils des ministres. Il s’agira pour l’équipe d’Edouard PHILIPPE de peaufiner les grandes lignes de la nouvelle stratégie en matière de logement en France. Un dossier sur lequel le Gouvernement est très attendu par les milieux professionnels et de nombreux corporatismes.

Dans le cadre de la préparation de cette feuille de route qui marquera les directives de l’ère MACRON, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques MEZARD et le secrétaire d’Etat auprès de ce même ministère, Julien DENORMANDIE, ont souhaité lancer une concertation nationale cet été, afin de remonter l’ensemble des propositions émises par les professionnels du secteur mais aussi du tissu associatif et des élus au plus proche des territoires. Cette enquête grandeur nature devra trouver son terme au 10 septembre.

Répondre aux objectifs prioritaires…

Cette concertation induit des échanges techniques et informels avec les différents acteurs de ce segment d’activité mais aussi l’administration. Plusieurs centaines de contributions ont déjà été remises au sortir de la période estivale. Analysées, celles-ci permettront in fine d’apporter les arbitrages qui s’imposent.

Réalisée en ligne, la consultation a pour vocation de répondre à divers objectifs prioritaires. A commencer par le besoin d’accélérer la production de logements sociaux en zone tendue. Mais également de faciliter l’acte de bâtir en simplifiant les normes de construction ainsi que les procédures administratives souvent très nébuleuses. Naturellement, promouvoir la rénovation énergétique des ménages les plus modestes intègre ces objectifs définis par Matignon. A l’instar du développement numérique employé sur ce secteur. Le parcours résidentiel des jeunes ménages, et plus précisément celui des plus jeunes, actifs ou pas, s’inscrit dans cette feuille de route pensée dans toutes les strates de l’Etat. Enfin, le volet de l’insertion n’est pas occulté puisque le Gouvernement souhaite qu’il se développe d’abord par le logement.

Prônant la carte de la mixité sociale et celle d’un logement salubre pour tous, le Gouvernement entend bien s’appuyer sur les recommandations des spécialistes avant de définir dans le détail sa stratégie. S’il réaffirme son attachement aux principes sociaux de la loi SRU, il devrait tenir compte du plus grand nombre d’avis émanant de la commission nationale présidée par Thierry REPENTIN, président de la CNAUF (Commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier), pour statuer sur ses futures modalités d’application.

Articles

Bannière droite accueil