Le joli cadeau de DOMANYS aux artisans de l’Yonne : 26 millions d’euros seront investis dans le logement en 2021 !

« Pour la célébration de son soixante-dixième anniversaire, le premier bailleurs social de l’Yonne DOMANYS représenté par Patrick GENDRAUD et Karine LASCOLS n’aura pas manqué son rendez-vous avec le monde de l’artisanat en annonçant un programme d’investissement de 26 millions d’euros en 2021... ». « Pour la célébration de son soixante-dixième anniversaire, le premier bailleurs social de l’Yonne DOMANYS représenté par Patrick GENDRAUD et Karine LASCOLS n’aura pas manqué son rendez-vous avec le monde de l’artisanat en annonçant un programme d’investissement de 26 millions d’euros en 2021... ». Crédit Photos : DOMANYS Service Communication.

Qu’importe la crise, pourvu qu’il y ait l’ivresse ! Le principal bailleur social de notre département ne déroge pas d’un iota à sa politique d’investissement déclinable sur l’année 2021. C’est donc une enveloppe de 26 millions d’euros qui va être injectée dans l’économie locale à la construction, la rénovation ou la démolition de logements sur le territoire de l’Yonne. Une manne providentielle pour les artisans du bâtiment qui n’en espéraient pas tant !

AUXERRE : Pour son soixante-dixième anniversaire, DOMANYS vient de faire un magnifique cadeau aux artisans du bâtiment de notre territoire. Eux qui, comme tant d’autres de professionnels, vivent avec une réelle anxiété les turpitudes de l’entrepreneuriat soumis aux périodes de confinement à répétition.

Profitant de la soirée de présentation de sa politique d’investissement à l’aune de 2021, le premier bailleur social de l’Yonne leur a donné du baume au cœur. Et une mirifique manière de garnir leurs carnets de commandes, quelque peu en berne depuis plusieurs mois pour certaines de ces entreprises.

Excusez du peu mais DOMANYS va tout de même injecter l’équivalent de 26 millions d’euros l’année prochaine dans les travaux de construction, de réhabilitation et de démolition de logements sur son secteur de prédilection. Une excellente nouvelle qui devait mettre en pamoison le président de la structure lors de sa prise de parole introductive : Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental de l’Yonne.

Ce dernier fera part dans sa brève allocution de son immense fierté et de sa joie de contribuer au bien-être de cette économie territoriale qui en a tant besoin en pareille période de disette imposée par le volet sanitaire. Car, devait-il le rappeler en substance, 79% de ce programme d’investissement 2021 reviendront au plan financier du fait de leur sollicitation sur appel d’offres aux TPE et PME de l’Yonne. Une vraie bouffée d’oxygène pour sortir de l’ornière actuelle !

Après la visualisation d’une courte vidéo sur l’antériorité de l’organisme (on ne peut décemment pas résumer soixante-dix années d’existence sur un clip de trois minutes !), la directrice de DOMANYS Karine LASCOLS d’un pas alerte rejoindra le pupitre de l’amphithéâtre du 89 afin de détailler les grandes lignes de sa politique managériale et stratégique, à la fois sur le bilan 2020 et en se projetant vers l’avenir.

Les slides se succédaient à volonté sur la chaîne You Tube du bailleur social. De précieux auxiliaires visuels pour bien mémoriser les chiffres essentiels qui caractérisent une entreprise forte de 180 collaborateurs au service des habitants de l’Yonne.

 

 

Une bonne santé financière malgré le contexte difficile sur le marché HLM…

 

Dans les faits, le principal bailleur du département gère 9 000 logements pour l’accueil de 18 000 locataires qui sont ainsi répartis dans l’une des habitations implantées dans près de deux cents communes de l’Yonne. 32 % d’entre eux intègrent la catégorie des seniors.

Le cinquième pourvoyeur de la commande publique icaunais (168 marchés en 2019) a consacré une enveloppe financière de 23,5 millions d’euros l’an passé à la réhabilitation et l’édification des logements sur son secteur. La crise sanitaire, on le constate, n’aura donc pas eu d’impact tangible sur la volonté de la structure à aller plus en avant pour servir au mieux les intérêts des locataires. Le budget 2020 étant à la hausse !

Humaine, pratico-pratique, l’entité DOMANYS a pris de soin de régler rubis sur ongle et dans des délais de grande réactivité à trente jours ses fournisseurs et prestataires via les dix mille factures traitées cette saison !

 

 

Même si le contexte économique n’est pas aussi idyllique que cela dans la sphère HLM avec la réduction du loyer solidarité (soit une fourchette de moins-value oscillant entre 1,6 et 2,6 millions d’euros cette année), grevant de 7,3 % le chiffre d’affaires global de la structure.

Il n’empêche que la santé financière reste d’actualité pour l’un des quatre représentants de la société de coordination IDELIANS. Un état des lieux positif qui aura permis de maintenir cette année ce programme d’investissement aussi prometteur pour 2021.

 

 

Un plan stratégique de patrimoine adopté le 17 décembre 2019

 

La stratégie de développement de DOMANYS repose sur un PSP, plan stratégique de patrimoine. Il en définit la ligne directrice avec 36 % de production nouvelle et 64 % de préservation de l’existant. Soit l’exercice en cours, 1 733 logements à réhabiliter, 495 nouveaux logements à construire, 244 logements trop vétustes à démolir et la vente de 344 logements à des néo-propriétaires.

Ainsi, parmi les principaux projets à biffer sur les tablettes, citons au niveau des acquisitions une résidence sociale de trente logements à Auxerre à horizon du premier semestre 2022, des réalisations équivalentes à Charbuy et à Saint-Moré, l’acquisition de trois logements à Sens et de huit logements à Migennes. Soit un total de 54 logements pour un équivalent de 5,4 millions d’euros de travaux.

Côté réhabilitation (celle-ci se rapporte le plus souvent à l’établissement d’études, de diagnostics, de concertations avec les habitants, de programmes de travaux avec pour objectif la maîtrise de la facture énergétique), des consultations sont en cours à Saint-Julien-du-Sault pour 56 logements (budget de 2,5 millions d’euros avec ATRIA), à Joigny pour 124 habitations et un équivalent de 4,4 millions d’euros avec les équipes de la Ville, à Cheny pour 42 logements avec un enjeu financier de 2,1 millions d’euros avec ATRIA, à Avallon pour quarante logements avec 2 millions d’euros de travaux.

Mais, aussi à Sens 26 logements (780 000 euros), Monéteau (cent logements pour 4 millions d’euros) ou encore Vallan avec cinq logements pour 125 000 euros de budget. Soit un total de 393 logements pour 16 millions de travaux.

Reste le chapitre de la démolition : il concerne la destruction de logements implantés à Champignelles (24 logements pour 350 000 euros), Cheny (39 logements), Migennes, Druyes-les-Belles-Fontaines, Saint-Florentin et Thorigny-sur-Oreuse où il est question pour ces trois derniers exemples de supprimer une unique habitation. Au total seront concernés 79 logements pour un coût d’1,6 million d’euros.

Avis aux artisans du secteur bâtiment : la consultation des marchés publics est accessible sur la référence de Territoires numériques https://marches.ternum-bfc/

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil