Guillaume LARRIVE ne cède pas au chant des sirènes de l’égérie suédoise à la cause climatique…

« Alors que la jeune Suédoise Greta THUNBERG est invitée à l’Assemblée nationale pour y rencontrer 162 parlementaires, le député de l’Yonne et candidat à la présidence des Républicains, Guillaume LARRIVE lance un appel au boycott sur cette venue qu’il juge inopportune. Un appel relayé par d’autres élus LR mais aussi RN ce qui engendre des réactions en chaîne dans la sphère politique… ». « Alors que la jeune Suédoise Greta THUNBERG est invitée à l’Assemblée nationale pour y rencontrer 162 parlementaires, le député de l’Yonne et candidat à la présidence des Républicains, Guillaume LARRIVE lance un appel au boycott sur cette venue qu’il juge inopportune. Un appel relayé par d’autres élus LR mais aussi RN ce qui engendre des réactions en chaîne dans la sphère politique… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Le candidat à la présidence des Républicains ne se satisfait nullement de l’invitation faite par le gouvernement à la nouvelle passionaria de la cause environnementale, la jeune Suédoise Greta THUNBERG. Celle-ci aura l’opportunité de s’exprimer ce mardi à la tribune de l’Assemblée nationale. A l’instar d’autres de ses collègues LR, le député de la première circonscription de l’Yonne est vent debout contre cette visite qu’il juge inopportune à ses yeux. Mieux : il a appelé les députés à pratiquer le boycott en règle de la jeune Scandinave afin de ne pas cautionner ce rendez-vous…

PARIS : La « Sirène Scandinave » de 16 ans n’en finit pas de faire du prosélytisme aux quatre coins de la planète, mobilisant toute une génération de jeunes gens acquis à sa cause.

De passage dans l’Hexagone où elle recevait le Prix Liberté 2019 à Caen, elle a été invitée à rencontrer ce mardi 162 parlementaires d’un collectif sur le climat durant près de deux heures. Objectif : échanger sur les problématiques inhérentes au développement durable et au réchauffement climatique. Cela suscite beaucoup de controverses…et de réactions hostiles.

Les dernières en date émanent de plusieurs députés LR qui ne lui souhaitent pas la bienvenue dans l’hémicycle. Ils en suggèrent même un boycott de principe.

C’est le cas de Guillaume LARRIVE, député de la première circonscription de l’Yonne, et l’un des candidats à la présidence des Républicains. Il a appelé ses collègues parlementaires à ne pas assister à la prise de parole de l’adolescente.

Son tweet est très explicite : «  pour lutter intelligemment contre le réchauffement climatique, nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques mais de progrès scientifique et de volonté politique… ».

Puis, il conclut en précisant accorder davantage de crédit aux élus, aux entrepreneurs et aux citoyens qui pratiquent une écologie raisonnable et concrète au quotidien. Chez lui, dans l’Yonne, comme partout en France.

Mais, il n’est pas le seul député des Républicains à avoir fait état publiquement de cette note discordante : Julien AUBERT a montré, lui aussi, sa désapprobation totale, étant tout à fait raccord avec son rival de l’Yonne, autre prétendant à la présidence du parti.

Notons que le Rassemblement national ne voit pas d’un très bon œil la venue dans l’hémicycle de la jeune Suédoise. Et que, curieusement, par voie de presse, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène SCHIAPPA, a également émis ce lundi une « petite réserve » sur la faculté de la jeune fille à pouvoir changer le cours des choses.

Plus globalement, beaucoup d’élus et d’intellectuels ne cautionnent pas le mode opératoire choisi par Greta THUNBERG qui, elle-même, a lancé le principe de la grève scolaire, la fameuse journée du vendredi, pour mieux se mobiliser à la défense environnementale.

Un boycott, un jour par semaine, du système éducatif qu’elle développe depuis plusieurs mois désormais. Comme toute médaille a son revers, il n’est alors pas illogique que la jeune fille subisse elle-même des travers identiques lors de ses pérégrinations à travers la planète !

Bannière droite accueil
Bannière footer