Municipales : Crescent MARAULT est-il le portrait-robot de l’édile idoine d’Auxerre ?

« L’esquisse du maire idéal d’Auxerre a été brossée par le rendu de ce questionnaire, conçu par les élus de l’opposition. Pour 53,63 % des sondés, l’édile idoine devrait être issu du secteur privé et être âgé entre 35 à 55 ans. Le portrait-robot qui serait le plus ressemblant avec celui du candidat des LR et du centre, Crescent MARAULT, présent lors de cette reconstitution, assis au premier rang ? ».  « L’esquisse du maire idéal d’Auxerre a été brossée par le rendu de ce questionnaire, conçu par les élus de l’opposition. Pour 53,63 % des sondés, l’édile idoine devrait être issu du secteur privé et être âgé entre 35 à 55 ans. Le portrait-robot qui serait le plus ressemblant avec celui du candidat des LR et du centre, Crescent MARAULT, présent lors de cette reconstitution, assis au premier rang ? ». Crédit Photo : Thierry BRET

Parmi les interrogations ouvertes suggérées par ce grand questionnaire, élaboré par les élus de l’opposition à la municipalité, l’une d’entre elles n’aura pas manqué de surprendre les personnes sondées. Plus qu’une simple question, il s’agissait plutôt d’un exercice de style imaginatif où le panel de citoyens consultés devait esquisser en quelques lignes les caractéristiques propres à l’élu idéal de leur choix…

AUXERRE : Pour 53,63 % des personnes ayant répondu à cette enquête d’opinion, le profil type du futur maire est le suivant. Elles l’espèrent issue du secteur privé, sans se soucier plus particulièrement de son sexe, et qu’il ou qu’elle soit situé(e) dans une tranche d’âge, comprise entre 35 et 55 ans…   

Un enseignement judicieux et peut-être révélateur de ce que souhaitent véritablement les Auxerrois. Ceux-ci devront s’exprimer dans les urnes lors du prochain scrutin municipal prévu au printemps 2020.

Ce portrait-robot, certes un peu liminaire et simpliste, suffit-il en l’état pour identifier de manière catégorique l’une ou l’un des futurs prétendants à la succession de l’actuel édile, Guy FEREZ ? Ce serait sans doute aller trop vite en besogne, convenez-en !

« Je suis mal placé pour émettre un avis… »

Toutefois, présent lors de la restitution de ces informations faite au public, le candidat des Républicains et du centre droit Crescent MARAULT a réagi à brûle-pourpoint à la question que nous n’avons pas manqué de lui poser devant ces quelques bribes identitaires définissant l’élu idéal.

« Le profil type du candidat me correspond-il ? Je suis mal placé pour émettre un quelconque avis à la suite de la présentation de ce portrait-robot… ». Une courte répartie assurée avec un large sourire, il est vrai !

Respectant une réserve qui lui est propre, le candidat de la droite traditionnelle intègre néanmoins les cases initiales de cette mini-esquisse. Agé d’une quarantaine d’années, lui-même dirigeant d’entreprise, Crescent MARAULT possède sans qu’il veuille l’affirmer les caractéristiques identitaires qui semblent être liées aux desiderata d’une petite frange de la population locale.

La moitié des six cents personnes qui ont répondu à cette enquête et apporté leur avis sur ce point crucial du questionnaire. De quoi lui fournir déjà de précieuses indications sur la tendance actuelle !

        

 

Bannière droite accueil
Bannière footer