Marie-Guite DUFAY (Région) réagit aux Européennes : des élections placées sous le signe de l’espoir…

« Observant que les valeurs de la gauche progressiste restent vivaces, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté regrette toutefois les divisions qui propulsent l’extrême droite en tête de ce vote européen… ». « Observant que les valeurs de la gauche progressiste restent vivaces, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté regrette toutefois les divisions qui propulsent l’extrême droite en tête de ce vote européen… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Une fois les résultats de ce scrutin électoral connus, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a apporté ses analyses à chaud…

DIJON (Côte d’Or) : « Les résultats des élections européennes sont pleins d’enseignements, d’inquiétude mais aussi d’espoirs. Je veux d’abord saluer nos concitoyens pour leur participation en forte hausse comme partout en Europe.  Je suis heureuse que les jeunes, notamment, se soient emparés de ce scrutin. C’est un signe d’espoir.

Je regrette profondément les divisions qui ont amené l’extrême droite en tête à la sortie des urnes. Elle est à son étiage de 2014. Il nous appartient de continuer à la combattre sans relâche dans nos territoires en étant d’abord à l’écoute de nos concitoyens, notamment ceux qui ont le sentiment de la relégation sociale, ainsi que ceux nombreux, qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois avec des problèmes majeurs de mobilité et de pouvoir d’achat. Les valeurs de la gauche progressiste sont bien vivaces, le score cumulé des listes de gauche dont la liste Place Publique/ Parti Socialiste en témoigne. Le rassemblement le plus large est plus que jamais nécessaire.

C’est aussi un résultat d’espoir. En effet, les citoyens français et européens (allemands, belges…), et particulièrement  les jeunes, ont exprimé une forte attente pour une action ferme et résolue en faveur du climat en votant fortement pour les listes écologistes. Là encore, ce résultat doit nous encourager à poursuivre nos politiques pour sortir de l’énergie carbonée au plus près du terrain en structurant les alternatives au pétrole... ».

 

Bannière droite accueil
Bannière footer