Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cm.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

Le Nouveau Centre accueillera son chef de file, Hervé MORIN, pour lancer le club « Territoires » dans l’Yonne…

 « Hervé MORIN, président du Nouveau Centre, effectuera son premier grand déplacement de l’année à Chablis, le 23 janvier prochain, pour y dévoiler et lancer le club « Territoires » dans l’Yonne. Il sera accueilli à cette occasion par Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental de l’Yonne, Mahfoud AOMAR, président de l’Association des Maires de France de l’Yonne et Jean-Philippe BAILLY, président du Nouveau Centre 89 et adjoint à la Ville d’Auxerre en charge du commerce… ». « Hervé MORIN, président du Nouveau Centre, effectuera son premier grand déplacement de l’année à Chablis, le 23 janvier prochain, pour y dévoiler et lancer le club « Territoires » dans l’Yonne. Il sera accueilli à cette occasion par Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental de l’Yonne, Mahfoud AOMAR, président de l’Association des Maires de France de l’Yonne et Jean-Philippe BAILLY, président du Nouveau Centre 89 et adjoint à la Ville d’Auxerre en charge du commerce… ». Crédit Photo : Nouveau Centre.

Président des Régions de France et de la Région Normandie, l’ancien ministre de la Défense et fondateur du Nouveau Centre, parti du centre et du centre droit, Hervé MORIN, entamera le 23 janvier à Chablis une série de rencontres nationales ayant pour objectif d’expliquer aux français sa vision politique pour demain. Porté sur les fonts baptismaux en mars 2018, le mouvement « Territoires » décline en effet un projet politique novateur et participatif qui s’appuie sur la présence opérationnelle d’une plateforme numérique. A quelques semaines des échéances européennes, le leader des Centristes aura à cœur d’évoquer ses propositions pour une Europe des territoires…

AUXERRE : En marge d’une actualité brûlante marquée par l’omniprésence revendicative des « Gilets jaunes » et de la mise en place du Grand Débat national qui y est associé, les prochaines élections européennes semblent bien éloignées des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens. Pourtant, ces échéances électorales représentent un enjeu crucial pour l’avenir de l’institution. Et de facto pour notre Nation toute entière.

A quelques mois de ce scrutin aux enjeux incertains, les partis politiques se préparent à pénétrer dans l’arène oratoire. Mais, quelques-uns apparaissent déjà bien affûtés à la lecture de leur programme de campagne.

Travaillant depuis le printemps dernier à l’édification de leur concept « Territoires », les représentants du Nouveau Centre (il fédère en son sein celles et ceux qui possèdent une appétence à la vision d’un centre et d’un centre droit indépendant et représentatif), ont échafaudé des propositions concrètes et pertinentes sur une vision moderniste et plus accessible de l’Europe.   

Ce sont les constats et préconisations de ce groupe de travail, piloté au plan national par Hervé MORIN, qui seront ainsi dévoilés lors de ce rendez-vous programmé en terre icaunaise, le mercredi 23 janvier à Chablis.

Redonner de la puissance et un rayonnement international à l’Europe…

Articulant ses priorités autour de trois axiomes (la protection et la fermeté de l’Europe, le renforcement des territoires européens et la solidarité), le Nouveau Centre à travers ce mouvement « Territoires » a élaboré un programme faisant que l’Europe devienne moins naïve, soit plus pragmatique et qu’elle apporte par le bénéfice vertueux de la réactivité des réponses concrètes aux problématiques qui se présentent à elle.

Parmi les items énoncés, la lutte contre le terrorisme de manière plus coordonnée ou la régulation des flux migratoires occupent une place prépondérante. Mais, l’idée de créer un patriotisme économique européen afin de lutter contre les effets pernicieux du dumping social et la prise de contrôle d’entreprises stratégiques fait son chemin.

Pour réaffirmer sa puissance, l’Europe doit aussi revoir la copie de sa défense, en repensant à une nouvelle architecture de sécurité continentale. Quant à la recherche scientifique, elle suppose un large investissement dans l’économie digitale. Souhaitant la mise en application d’une fiscalité environnementale et un budget énergétique commun, le Nouveau Centre veut renforcer le poids de la monnaie et de sa parité face au dollar.

milieu articles

Des protections renforcées pour lutter contre le dumping social…

Reste enfin la cohésion des territoires de ce vaste continent. Les centristes réclament une meilleure orientation des fonds européens. Notamment vers des projets régionaux qui comprendraient l’aménagement de nouvelles infrastructures, qui concerneraient la sécurité, la formation, la santé, le bien-être social. Tout en réduisant les fractures. Pensent-ils à celle qui pénalise beaucoup d’entrepreneurs en attente d’outils numériques fonctionnels et performants ?

Le volet social y trouve son compte. Ainsi, tous les travailleurs détachés de l’Union se verraient appliquer les politiques salariales et sociales de chaque pays membre. La création d’un salaire minium dans chaque pays faciliterait la réduction du dumping social.

Enfin, les Régions assureraient directement la gestion, la certification et le paiement des fonds agricoles européens. Permettant ainsi une plus grande fluidité.

Désireux à l’avenir de moins de discours mais de plus d’actions concrètes, le Nouveau Centre souhaite un surcroît de volonté politique entre les Etats membres. En développant aussi de nouveaux accords intergouvernementaux, moins contraignants et gagnants en souplesse.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil