Ecole de CHAMPIGNELLES : Marie-Guite DUFAY, présidente de Région, déplore le manque de coordination…

« La présidente de la Région Marie-Guite DUFAY exige la mise en place d’un comité de pilotage associant tous les acteurs de ce dossier avant le prochain conseil d’administration de l’établissement, prévu en octobre. Sera-t-elle entendue ? ». « La présidente de la Région Marie-Guite DUFAY exige la mise en place d’un comité de pilotage associant tous les acteurs de ce dossier avant le prochain conseil d’administration de l’établissement, prévu en octobre. Sera-t-elle entendue ? ». Crédit Photo : Thierry BRET.

La décision unilatérale de fermer l’ENVA (Ecole nationale vétérinaire d’Alfort), localisée à CHAMPIGNELLES dans l’Yonne, continue à provoquer des réactions en chaîne dans le landerneau institutionnel et politique de notre territoire. Quelques jours après l’annonce de cette information inattendue, la représentante du pouvoir exécutif de la Bourgogne Franche-Comté a tenu à s’exprimer de manière officielle. Entre stupeur et étonnement…

DIJON (Côte d’Or) : « C’est avec une profonde stupéfaction que nous avons appris la fermeture de cette antenne d’Alfort basée dans l’Yonne. Je m’étonne des conditions dans lesquelles cette décision a été prise… ».

Déplorant le manque de coordination préalable, voire l’absence d’information, la présidente du Conseil régional a pris attache auprès du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, à la suite de cette triste nouvelle pour la pérennité de l’enseignement sur le territoire.

« Les collectivités, dont la Région et de façon volontariste, ont investi dans cette école qui accueille jusqu’à 600 étudiants par an sur des périodes de stages pratiques dans des conditions optimales en matière d’hébergement et de pédagogie, devait-elle déclarer par l’entremise d’un communiqué de presse. Poursuivant ses propos, Marie-Guite DUFAY rappelle que « les actions soutenues depuis 1975, date de création de ce centre d’application en Puisaye, ont fait de cet établissement une référence ». « Et c’est cela qui rend incompréhensible le caractère unilatéral de la décision », s’étonne-t-elle.

La mise en place d’un comité de pilotage…

Affirmant que le rattachement au développement de la Puisaye Forterre est primordial, où le poids de l’élevage et de l’agroalimentaire est considérable, la présidente de la Bourgogne Franche-Comté évoque le besoin avéré de vétérinaires.

« Nous réclamons avec la plus grande fermeté la mise en place d’un comité de pilotage avant la tenue du conseil d’administration prévue au mois d’octobre prochain, conclut-elle, ce comité de pilotage devant associer les collectivités, les représentants du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, ceux du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation… ».

L’objectif in fine étant de travailler à l’avenir de ce site qui doit conserver un lien avec la formation et la recherche…

Bannière droite accueil
Bannière footer