« Reconquête ! » a vécu son premier meeting à Joigny : militants et soutiens entrent dans la campagne

« Premier meeting officiel pour « Reconquête ! » dans l’Yonne. Ses militants et sympathisants des autres partis en accointance avec le programme du candidat à l’Elysée Eric ZEMMOUR se retrouvaient vendredi à Joigny. Le comité de coordination départemental a été dévoilé, en présence de Bruno NORTH, président national du CNIP (photo de une) et de Xavier POINSARD, représentant VIA La Voie du Peuple dans l’Yonne… ». « Premier meeting officiel pour « Reconquête ! » dans l’Yonne. Ses militants et sympathisants des autres partis en accointance avec le programme du candidat à l’Elysée Eric ZEMMOUR se retrouvaient vendredi à Joigny. Le comité de coordination départemental a été dévoilé, en présence de Bruno NORTH, président national du CNIP (photo de une) et de Xavier POINSARD, représentant VIA La Voie du Peuple dans l’Yonne… ». Crédit Photos : D.R. (archives).

Discrets physiquement jusqu’alors sur notre département, sauf en termes de collage d’affiches où celles de leur candidat fétiche pullulent sur toutes les surfaces pouvant les accueillir, les partisans d’Eric ZEMMOUR se sont dévoilés au grand jour lors de leur premier meeting officiel. Celui-ci s’est tenu à Joigny ce vendredi. Une centaine de militants sur les 350 adhérents que compte « Reconquête ! » participaient à cette rencontre…

 

JOIGNY: Ca y est : ils se montrent enfin à la lumière des projecteurs, les militants et sympathisants qui soutiennent la candidature de l’ex-éditorialiste, lancé dans sa croisade présidentielle.

Une centaine de partisans et militants de la nouvelle formation, « Reconquête ! », se sont donc retrouvés ce vendredi 04 février en fin de journée à la salle des fêtes de la commune du Centre Yonne afin d’y tenir un meeting.

Et officialiser ainsi le début de la campagne devant conduire leur favori au seuil du premier tour, le 10 avril prochain.

Crédité de 14 % des intentions de vote dès le scrutin initial dans les derniers sondages publiés par les instituts référentiels ce week-end, Eric ZEMMOUR est au coude à coude avec sa rivale de la droite de la droite, la prétendante du Rassemblement National, Marine LE PEN. Dont plusieurs éléments notoires ont déserté le navire à l’instar de Gilbert COLLARD ou de Damien RIEU, se ralliant à l’inattendue démarche politique de l’ex-polémiste de l’audiovisuel.

 

 

Une coordination départementale bicéphale dans l’Yonne…

 

Si le département le plus septentrional de la Bourgogne a observé au cours de ces derniers mois la déferlante de plusieurs vagues d’affichage, évoquant la présence de l’énigmatique « Z », tout au début, jusqu’au slogan plus explicite, « Impossible n’est pas Français », avec le visage du candidat à l’appui ; peu de lisibilité se faisait jour a contrario quant aux identités des personnes qui allaient incarner la représentativité de ce nouveau parti localement.

Au sortir de ce premier grand rendez-vous de campagne, c’est chose faite. On y voit donc plus clair quant aux patronymes des porte-étendards qui délivreront dans l’Yonne les messages du postulant à l’Elysée.    

Il incombait à Franck GAILLARD, responsable régional de « Reconquête ! » de présenter l’organigramme de ce comité de coordination départemental, à l’initiative de cet échange.

Deux noms émergent. Il s’agit d’Augustin FROT, ayant la qualité de responsable et d’Emmanuel BERTHELIN, qui officie en tant que coordonnateur.

 

 

Une adaptation de circonstance d’une citation de KENNEDY !

 

Mais, ils ne seront pas les seuls à manœuvrer avec la baguette décisionnelle. Les représentants locaux d’autres partis associés à la candidature d’Eric ZEMMOUR ont été présentés, avant d’être copieusement applaudis.

Ainsi, on vit tour à tour le Mouvement Conservateur qui était représentée par Maryse SANGUINET-TONNERRE, le VIA La Voie du Peuple (la formation de Jean-Frédéric POISSON) symbolisé par le Sénonais Xavier POINSARD ou encore le CNIP, Centre National des Indépendants et des Paysans, promu dans l’Yonne par Paul TEQUI. Une illustration concrète de l’union de la droite (ou du moins de l’une de ses franges), rhétorique invariable du candidat ZEMMOUR.

Parmi les personnalités marquantes ayant fait le déplacement en terre icaunaise, signalons la présence de Bruno NORTH, chef de file national du CNIP (Centre national des Indépendants et des Paysans), qui lors de sa prise de parole où il saluait les militants, a adapté une citation propre à JKF, prononcé sur un balcon berlinois en 1963 : « Nous sommes tous des ZEMMOURIENS ! ».

Quant au premier des intéressés, il est annoncé en Côte d’Or, à Saulieu, ce samedi 12 février, où il s’exprimera dès 15 heures à l’espace Jean Bertin-Forail. Une intervention qui devrait durer près de deux heures, selon les premières informations obtenues…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil