Dans le cadre de notre développement, nous recherchons des correspondants rémunérés, contacter Thierry Bret 06.20.31.05.53

Debout la France vacille après la démission de 90 % de ses adhérents dans l’Yonne : un nouveau parti les réunira…

« Les huit cadres de Debout la France dans l’Yonne ont choisi de démissionner de manière collective ainsi que le secrétaire départemental Pascal BLAISE de la formation politique incarnée par Nicolas DUPONT-AIGNAN. Une fin de non-recevoir à l’unanimité après consultation et un vote. Une nouvelle alliance républicaine et patriote portée par Jean-Philippe TANGUY devrait les réunir d’ici le mois de mars en vue des futures échéances électorales... ». « Les huit cadres de Debout la France dans l’Yonne ont choisi de démissionner de manière collective ainsi que le secrétaire départemental Pascal BLAISE de la formation politique incarnée par Nicolas DUPONT-AIGNAN. Une fin de non-recevoir à l’unanimité après consultation et un vote. Une nouvelle alliance républicaine et patriote portée par Jean-Philippe TANGUY devrait les réunir d’ici le mois de mars en vue des futures échéances électorales... ». Crédits Photos : Thierry BRET et DFC.

Avis de tempête de force 9 pour la formation du souverainiste Nicolas DUPONT-AIGNAN. Son éminence grise Jean-Philippe TANGUY vient de prendre le large après huit années de proche collaboration aux côtés de son mentor. Le porte-parole de Debout La France quitte ses fonctions, entraînant dans son sillage une centaine de cadres désireux de jouer la carte de l’union patriote et républicaine aux côtés du Rassemblement national. Dans l’Yonne, l’implosion a été actée de manière officielle ce jeudi 11 février…

AUXERRE : In fine, que restera-t-il en termes de représentativité du parti politique de Nicolas DUPONT-AIGNAN une fois la scission consommée dans l’Yonne ? Peu de choses, en vérité !

Si l’on considère que la totalité des cadres et responsables de la fédération départementale de Debout La France (DLF) a décidé de mettre la clé sous le paillasson et de larguer les amarres du navire vers d’autres rivages plus accueillants.

Après que les adhérents aient été consultés avant un vote d’approbation unanime. Tenter une toute autre aventure qui leur permettrait de sortir de l’isolement est l’une des causes essentielles de ces nombreux départs dument réfléchis.

S’inspirant de ce qui se passe dans les hautes sphères de l’instance nationale où les démissions en cascade se multiplient depuis plusieurs semaines, mettant à mal l’organigramme structurel du parti de la droite souverainiste, les membres icaunais de DLF ont donc décidé de tirer un trait définitif avec leur engagement dans cette formation dont ils n’apprécient plus les valeurs et la ligne politique.

 

 

 

Sortir de l’isolement en prônant l’union des droites…

 

A l’instar de la centaine de cadres nationaux qui ont choisi de se rallier à l’ancien porte-parole et numéro deux du parti Jean-Philippe TANGUY, les adhérents de l’Yonne claquent définitivement la porte, considérant que « l’heure des divisions politiques égocentriques était révolue ».

D’ici peu, ils rejoindront la nouvelle formation gaulliste et souverainiste que l’ancien bras droit de Nicolas DUPONT-AIGNAN dévoilera à la connaissance médiatique lors d’une conférence de presse nationale.

Le nom de baptême de cette énième formation de droite n’a pas encore été divulgué à la presse. Toutefois, au-delà de son indépendance, il est établi que ce mouvement soutiendra le Rassemblement national et sa cheffe de file Marine LE PEN, en vue des prochaines échéances électorales.

A commencer par les départementales et les régionales, prévues aux dates des 13 et 20 juin où les anciens de Debout La France se présenteront sur une liste d’union des droites aux côtés du RN, mais aussi de la Droite Populaire, le mouvement soutenu par Thierry MARIANI et le CNIP, le Centre national des Indépendants et des Paysans. Il est envisageable que les représentants de l’ancien Parti des Chrétiens Démocrates, devenu depuis octobre 2020 La Voie du Peuple, s’adossent à cette liste d’union.

Interrogé à ce propos, l’ancien secrétaire départemental de DLF dans l’Yonne, Pascal BLAISE qui devrait récupérer une fonction similaire dans le nouvel appareil politique en qualité dé référent, tiendra prochainement une conférence de presse aux côtés du président du groupe RN à la Région, Julien ODOUL, candidat au perchoir de l’assemblée régionale.

Quant à Debout La France, amputée de 90 % de ses adhérents icaunais, la formation continue son existence après la désignation au poste de secrétaire départemental de Patrick MOREAU, maire de Foissy-les-Vézelay. Du pain sur la planche attend donc le nouveau dirigeant de ce parti chahuté par ses cadres…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil