Sous la houlette de Julien CORDIER, le préfet de l’Yonne Patrice LATRON s’essaie à la pratique de l’ébénisterie…

« Dextérité et concentration : le préfet de l’Yonne Patrice LATRON s’improvise apprenti ébéniste le temps d’une démonstration technique lors de la visite de l’atelier du maître artisan et lauréat des Métiers d’art, le restaurateur de meubles anciens, Julien CORDIER. Sous les conseils avisés de l’artisan, le représentant de l’Etat a pu découvrir l’univers de ce talentueux professionnel dans le cadre de la Semaine nationale de l’Artisanat… ». « Dextérité et concentration : le préfet de l’Yonne Patrice LATRON s’improvise apprenti ébéniste le temps d’une démonstration technique lors de la visite de l’atelier du maître artisan et lauréat des Métiers d’art, le restaurateur de meubles anciens, Julien CORDIER. Sous les conseils avisés de l’artisan, le représentant de l’Etat a pu découvrir l’univers de ce talentueux professionnel dans le cadre de la Semaine nationale de l’Artisanat… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

La Semaine nationale de l’Artisanat possède de nombreuses vertus. L’évènement permet de découvrir en s’immergeant parmi leur cadre professionnel les valeurs du travail qui animent les artisans. Et de mieux en apprécier les techniques et méthodologies. C’est ainsi que le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, est devenu le temps d’un exercice démonstratif l’apprenti ébéniste de l’artisan d’art Julien CORDIER. Une première pour le représentant de l’Etat !

IRANCY : L’accroche valorisante du communiqué de presse, à l’estampille de l’U2P Bourgogne Franche-Comté (Union des entreprises de proximité) ne mentait pas. « L’artisanat comme vous ne l’avez jamais vu ! » a pu se décliner dans les faits sous une forme ô combien sympathique mais originale dans l’atelier de l’ébéniste et maître artisan, Julien CORDIER.

Dans le cadre de la Semaine nationale consacrée à cette filière incontournable de l’économie, le préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, s’est essayé, en bénéficiant des conseils avisés du lauréat des Métiers d’art, à la découpe de bois sur un appareillage électrique.

Un travail minutieux et de précision où la patience était de rigueur pour accomplir son labeur spécifique : détourer au rythme lent de la machine et sans la brusquer chaque lettre devant constituer le nom de la commune sur un morceau de bois. Une essence de chêne. Histoire de tester sa dextérité manuelle lors d’un exercice qui n’était pas aussi simple que cela.

S’imprégner d’un univers où renaissent les meubles anciens…

L’expérience était inédite pour le représentant de l’Etat, qui a su garder un calme olympien dans l’accomplissement de cette tâche démonstrative. Puis, Julien CORDIER, créateur et restaurateur de meubles – il imagine aussi la conception d’objets d’art qu’il dévoile dans son tout nouveau show-room – a procédé à une découverte complète et dans le moindre détail de son atelier. Expliquant les typologies de colles usitées, à base d’os de bœuf ou de poisson, et de vernis qui seront ensuite tamponnés à la surface des meubles anciens en pleine cure de jouvence.

Passionné par autant de renseignements techniques sur la restauration d’un ameublement parfois séculaire, Patrice LATRON a pris soin de s’imprégner de cet univers fleurant bon la cire et l’encaustique, antre de cet artisan d’art d’exception dont la cote de valorisation ne cesse d’enfler en Bourgogne septentrionale.

C’est aux côtés du président de la Chambre départementale des Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne, Jean-François LEMAITRE et du responsable territorial de l’U2P Yonne, David MARTIN, que le préfet de l’Yonne a pu endosser le temps d’une courte démonstration la vêture symbolique d’un artisan en possession de tous ses moyens…

 

 

 

Bannière droite accueil
Bannière footer