Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

La Coupe du Monde s’apprécie en version chocolat grâce à la maîtrise de Valentine VINCENT

« Le thème de la Coupe du Monde de football a inspiré la jeune Valentine VINCENT, apprentie exerçant son parcours professionnel chez Laurent DUPARCQ à Troyes. Devant un jury composé de pointures de la corporation, elle s’est adjugée la sélection départementale de l’Yonne du concours de Meilleure Apprentie de France dans la catégorie pâtisserie… ». « Le thème de la Coupe du Monde de football a inspiré la jeune Valentine VINCENT, apprentie exerçant son parcours professionnel chez Laurent DUPARCQ à Troyes. Devant un jury composé de pointures de la corporation, elle s’est adjugée la sélection départementale de l’Yonne du concours de Meilleure Apprentie de France dans la catégorie pâtisserie… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Tant convoitée par tous les footballeurs de la planète depuis 1930, la Coupe du Monde a servi une fois n’est pas coutume de thématique pédagogique de référence lors du concours du Meilleur Apprenti de France (M.A.F.) dans la catégorie pâtisserie. Pauvre en candidats, cette sélection départementale accueillie par le CIFA de l’Yonne n’aura en revanche occulté en rien les qualités artistiques et créatives de la jeune Valentine VINCENT, lauréate 2018 d’une épreuve complexe et difficile qui la propulse un cran au-dessus vers la finale régionale…

AUXERRE : Agréable à regarder, la création artistique chocolatée orne de manière majestueuse la table de présentation aux côtés des membres du jury. Sans doute, comme tout à chacun, ont-ils envie de la déguster tant celle-ci apparaît appétissante du fait de sa structure bien modelée.

Concevoir une interprétation artistique de la Coupe de Monde de football en chocolat noir suscite de l’imaginaire et surtout une véritable dextérité technique. Ce ne fut pourtant pas les seules obligations auxquelles a dû se soumettre la jeune apprentie, unique prétendante au titre de Meilleure Apprentie de France, lors de cette sélection départementale accueillie au centre de formation icaunais ce lundi 27 août.

Outre cette création artistique qui aura comblé d’aise les amateurs de fèves de cacao, la jeune candidate a réalisé deux entremets, seize petits gâteaux, une présentation en sucre de 3 kg et une trentaine de bonbons à l’apparence gourmande.

Un jury de forces vives de la filière…

Bref, un tour de force digne des « Douze Travaux d’Hercule » version pâtissière qui reste le passage obligé de ce parcours en chausse-trappe qui attend celles et ceux des téméraires osant s’aventurer vers ce concours menant aux sélections régionales et nationales. D’où peut-être un explicatif devant si peu de motivations des jeunes apprentis qui préfèrent encore bénéficier en cette période de l’année du calme tranquille et non besogneux des vacances…

Devenir M.A.F. se mérite visiblement. Il suffit de parcourir la liste des membres du jury pour le constater, eux qui possèdent tant de titres de gloire professionnelle au fond de leurs besaces. Que dire de ce panel très représentatif de la corporation, investi comme un seul homme pour juger la qualité des réalisations produites : Olivier VIDAL, Meilleur Ouvrier de France ayant débloqué une enveloppe de 200 000 euros à la conception d’une nouvelle vitrine à Sens opérationnelle dès septembre, Philippe DURAND, Maître artisan de Toucy, président de ce jury, qui peaufine son projet d’ouverture d’un restaurant le 22 septembre, Anthony NORMAND, pâtissier à Joigny, etc.

Exerçant son apprentissage auprès du maître chocolatier, confiseur et pâtissier Laurent DUPARCQ à Troyes (Aube), la jeune Valentine n’a pas eu à souffrir de toutes ces considérations, trop appliquée à la réussite de son concours. Seule face à elle-même (ce qui n’est jamais une évidence en soi en matière de stimuli), la jeune fille a atteint la première étape de son objectif : la qualification régionale. Fourbissant peut-être de nouvelles armes créatives pour séduire le prochain jury ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil