Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

L’U2P tire la sonnette d’alarme au nom des TPE qui ne bénéficient pas du bouclier tarifaire sur l’énergie

« Le secrétaire général de l’U2P Bourgogne Franche-Comté, Jean-Marc THIRION (à gauche) aux côté de Jean-Pierre RICHARD, président de la CAPEB Yonne, est inquiet du contexte actuel dans lequel se meuvent les entreprises de proximité de la région. Selon lui, il est nécessaire d’élargir et simplifier les dispositifs de protection mis en place par l’Etat… ».  « Le secrétaire général de l’U2P Bourgogne Franche-Comté, Jean-Marc THIRION (à gauche) aux côté de Jean-Pierre RICHARD, président de la CAPEB Yonne, est inquiet du contexte actuel dans lequel se meuvent les entreprises de proximité de la région. Selon lui, il est nécessaire d’élargir et simplifier les dispositifs de protection mis en place par l’Etat… ». Crédit Photo : Thierry BRET (archives).

Il y a le feu dans la maison, c’est sûr, pour bon nombre de TPE et de PME hexagonales depuis plusieurs semaines sur la question de l’énergie. Dernière structure à tirer le signal d’alarme pour mettre un ola à cette dérive inflationniste exacerbée qui est appliquée par certains fournisseurs, l’U2P ! L’organisme demande de revoir de toute urgence les conditions proposées par les offres contractuelles, jugées trop abusives…

 

DIJON (Côte d’Or) : Rien ne va plus pour le monde de l’entrepreneuriat, côté factures énergétiques ! Surtout pour les TPE (Toutes petites entreprises) exclues du bouclier tarifaire mis en place par l’Etat, du fait de leur niveau de consommation.

Ces entités se retrouvent aujourd’hui confrontées à un mur, avec un prix de l’énergie qui a été multiplié par dix, voire par quinze, dans le cadre du renouvellement de leur contrat.

Malgré les initiatives prises par le gouvernement pour endiguer ce flux de mauvaises nouvelles – la signature avec les principaux fournisseurs d’énergie il y a quelques semaines -, ces structures professionnelles ne sont pas éligibles au dispositif de soutien « ENERGO » qui vise à compenser les coûts énergétiques des entreprises consommant beaucoup de gaz et d’électricité.

 

 

Revoir les modalités d’application du bouclier tarifaire…

 

C’est là qu’entre dans la danse l’Union des Entreprises de Proximité de Bourgogne Franche-Comté (U2P) qui réclame en toute urgence de revoir les conditions et l’articulation de ces différents outils dont ne profitent guère les TPE régionales.

Secrétaire général de l’organisme, Jean-Marc THIRION est on ne peut plus clair sur les intentions de l’U2P, même si l’organisme reconnaît à sa juste valeur les mesures gouvernementales qui visent à limiter l’impact de la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité, au nom de la sobriété énergétique.

« Le bouclier tarifaire doit être ouvert aux entreprises de moins de vingt salariés, explique-t-il, et accessible aux entreprises qui, en raison de leur activité fortement consommatrice d’énergie dépassent aujourd’hui la puissance maximale autorisée pour être éligible à ce bouclier tarifaire (36KVa). Je pense notamment à celles qui utilisent des fours ou des chambres froides… ».

En second lieu, il estime que « les aides « ENERGO » doivent prendre le relais et être simplifiées ». Rappel : il existe un simulateur (https://www.impots.gouv.fr/simulateur-aide-gaz-electricite) permettant d’obtenir un aperçu de ce dispositif.

Inquiet, le secrétaire général de l’U2P Bourgogne Franche-Comté se demande ce qu’il adviendra de nombreux chefs d’entreprise de proximité si la situation n’évolue pas. Sans doute, seront-ils contraints de réduire leur activité, voire de l’arrêter de manière définitive car la clientèle ne sera plus en mesure de supporter les hausses successives de tarifs permettant de préserver la rentabilité de leur activité.

L’U2P appelle au dialogue afin d’optimiser et de simplifier les dispositifs de compensation ou de protection des entreprises, avant qu’il ne soit trop tard…

 

Thierry BRET

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil