Dans le cadre de notre développement, nous recherchons des correspondants rémunérés, contacter Thierry Bret 06.20.31.05.53

Les métiers d’art tiennent boutique cet été au cœur d’Auxerre : quand l’éphémère favorise le présentiel…

« Tout l’été, la rue Fécauderie à Auxerre accueille des artisans d’art, à la limite parfois de la créativité artistique, dans une boutique éphémère. Un concept initié par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat régionale et l’Agglo de l’Auxerrois… ». « Tout l’été, la rue Fécauderie à Auxerre accueille des artisans d’art, à la limite parfois de la créativité artistique, dans une boutique éphémère. Un concept initié par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat régionale et l’Agglo de l’Auxerrois… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

L’initiative est louable à plus d’un titre. Elle nous revient après un premier test réussi lors d’une période plus rigoureuse en matière de températures : celle des fêtes de Noël. Là, les frimas de l’hiver ne rendront pas transis de froid les visiteurs. Juin et juillet seront propices pour découvrir les œuvres de ces artisans-artistes en pleine possession de leurs capacités créatives. Juste pour le plaisir des yeux, voire plus si affinités…

 

AUXERRE : L’échoppe occupe une profondeur d’environ quatre-vingts mètres carrés. Vu de l’extérieur, sa vitrine offre dès le premier regard une alléchante représentation du savoir-faire de celles et ceux qui vont s’y installer pour un temps.

Celui-ci est très court, certes, puisqu’il s’agit d’un nouveau concept de boutique éphémère portée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne Franche-Comté. Une expérience qui est réitérée par l’organisme consulaire après le succès obtenu lors de la précédente initiative en décembre dernier. Judicieusement, l’Agglo se glisse elle aussi dans la brèche promotionnelle.

Mais, ce qui avait déjà poussé le public à la découverte de ces artisans-artistes au moment des fêtes, le principe demeure le même. En deux rotations mensuelles de cinq exposants, Auxerroises et Auxerrois (et ceux d’ailleurs il va sans dire !) sont invités à se précipiter dans ce commerce sans nom pour apprécier le travail mâtiné de talents de ces créatifs qui s’offrent ainsi une belle respiration en présentiel après ce long étouffoir de plusieurs mois, sevrés de tout contact.

La filière de l’artisanat d’art reprend du service. Pour le bien commun de tous. En proposant un patchwork de créations, uniques et stylisées. Un florilège d’objets hétéroclites qui ne demandent qu’à décorer les intérieurs de celles et ceux de ces consommateurs qui viendront visiter.

 

 

 

Un regain d’attractivité pour les artisans d’art et de la valeur ajoutée…

 

Derrière le concept, il y a les initiateurs. Chargé du développement économique au sein de la chambre consulaire, Thierry HUMBLOT, salué par le vice-président de l'organisme David MARTIN, est l’un d’entre eux. Son rôle ne s’est pas limité à gérer les aspects pragmatiques de l’opération où une trentaine de professionnels constituait l’ossature initiale. Une sélection en amont s’imposait. Afin de ne conserver qu’une dizaine d’exposants à répartir ensuite sur la période de deux mois à Auxerre selon certains critères prérequis.    

La Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois s’est également prise au jeu, celui de recréer un peu de vie dans cette rue commerçante du centre-ville, privée de l’afflux massif de clients. Histoire d’apporter un regain d’attractivité. Pour en parler, qui d’autre que le président de l’organisme communautaire Crescent MARAULT ?

« En ouvrant cette boutique éphémère, nous offrons à ces artisans d’art de la valeur ajoutée et mettons en évidence les richesses de notre patrimoine… ».

 

 

Pourtant de l’aveu même de l’édile d’Auxerre : au début de ce mouvement qui constituait à optimiser l’existence de ces boutiques à courte durée temporelle, il était plutôt perplexe ! Aujourd’hui, il désire communiquer plein pot autour de ce concept qui accueille cinq exposants. Qui sont-ils ?

Des spécialistes de la bijouterie, de la conception de mobilier à base de matériaux de récupération, de relooking de meubles, de luminaires. Ils et elles sont là jusqu’au 30 juin.   

La suite s’enchaînera très vite avec l’arrivée de la nouvelle série d’exposants dès le 02 juillet. Ce n’est que le prélude à d’autres animations estivales.

Du 03 au 25 juillet, de façon concomitante, le Centre culturel de Gurgy ouvrira ses portes comme ce fut d’ailleurs le cas à l’été 2020 pour y recevoir une demi-douzaine d’artisans-artistes.

Puis, à Coulanges-la-Vineuse, une exposition des métiers d’art sera accueillie, juste le temps d’un week-end, celui des 20 et 21 août. Un prélude aux Journées européennes du patrimoine initiatiques qui devraient se dérouler normalement en septembre et combler d’aise l’ensemble de ses participants. Un vrai souffle de liberté !

 

 

Les exposants :

Jusqu’au au 30 juin, on peut admirer les œuvres de G. Créé, bijoux et petits objets utiles ; Ô Cajou Nacré, bijoux et décora­tion en nacre ; Corvus Factory, meubles, luminaires et articles de décoration ; Atelier MJS Déco, restauration de meubles, objets vintage et bougies végétales et Manaia bijoux en pierres naturelles et rolls-on d’huiles es­sentielles.

A partir du 02 au 31 juillet, on découvrira Claire Grosjean, céramique ; Création et Elégance, maro­quinerie ; L’atelier La Bétonne­rie, mobilier et objets en béton ; Muroni Maroquinerie, sacs et ceintures et Recycling Stuff Shop, créations en papier recyclé.

La boutique sera ouverte du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h. Durant les deux périodes, des ateliers et des dé­monstrations seront proposés, inscription auprès des artisans.

 

Thierry BRET

 

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil