Christelle LOURY chante la ville Lumière : « ici, c’est Paris ! »…

« L’artiste de retour à Auxerre invite le public à la découverte des plus belles chansons françaises en près de deux heures d’interprétation…tout en rendant hommage à la ville Lumière : Paris… ». « L’artiste de retour à Auxerre invite le public à la découverte des plus belles chansons françaises en près de deux heures d’interprétation…tout en rendant hommage à la ville Lumière : Paris… ». Crédit Photo : Pierre LOURY.

L’ambassadrice, la plus séduisante de l’Yonne, réalise un important come-back sur l’une des scènes publiques de sa ville de prédilection : la capitale de l’Yonne. Elle y retrouvera le temps d’un récital de deux heures programmé lors d’un après-midi dominical de fervents aficionados qui la suivent depuis le début d’une très longue carrière…Sa voix cristalline, gorgée d’émotions, de chaleur et d’amour, emportera le public dans le tourbillon intemporel de la vie dans les rues de Paris.   

AUXERRE: Eclectique Christelle LOURY ! On la connaissait comme l’une des dignes héritières du patrimoine culturel inspiré par la Môme Piaf et là voilà qui s’imprègne, lors de nouvelles pérégrinations musicales, de l’univers appesanti et plein de déchirures à l’âme d’une Barbara dont elle sait magnifier à la perfection et à la note près, la prestance scénique.

Virevoltante dans le choix de ses interprétations, où elle narre avec le ciselage minutieux d’une conteuse enjouée l’environnement explicatif de la chanson, la jeune femme persiste et signe lorsqu’elle ajoute un nouvel ingrédient de poids à ce qui deviendra très vite dans sa ligne artistique la trilogie ultime des plus grandes chanteuses françaises : Juliette GRECO.  

Mais, avec ce nouveau tour de chant, l’interprète à la tessiture si personnelle de « L’hymne à l’amour » et de « Déshabillez-moi » élargit encore la quadrature du cercle. Celle dont la popularité ne cesse de croître dans certaines contrées de notre globe (Russie, Pologne…) n’en oublie pas de diversifier le spectre de ses possibilités vocales, lorgnant vers un répertoire plus hétéroclite. Mais toujours sublimée lorsqu’elle daigne y toucher…

Comment alors ne pas saluer la performance de la demoiselle qui fit ses gammes en suivant les cours de chant du Conservatoire ou au théâtre. Christelle est cosmopolite dans ses influences musicales (variété française, gospel, pop, rock, jazz…) comme elle peut l’être dans ses périples scéniques qui la conduisent sur une scène à New-York, à Moscou ou à Monaco.

 

 

La félicité au fond des cœurs…

 

Dans le cas présent, c’est à Paris qu’elle a décidé de poser ses valises. En y incluant toutes ces odes écrites à la gloire de la ville Lumière. Actionnant la machine à remonter le temps, avec une once de nostalgie dont elle ne peut se départir sur scène et c’est tant mieux, Christelle LOURY invite les spectateurs à se souvenir de ces airs d’autrefois. Parfois canailles mais jamais coquins. Ceux qui parsèment cette chronologie de l’histoire musicale où elle prête vie aux immortels Léo Ferré, Jean Ferrat, Gilbert Bécaud, Serge Lama, Michel Legrand, Charles Trenet…

Reste le brelan d’as de ces voix éternelles : Jacques Brel, Yves Montand et Charles Aznavour. 

En quelques quatre décades bouleversantes, ponctuées de souvenirs et d’anecdotes remplies de malice, la chanteuse Icaunaise, notre Marianne officielle à l’international, engendre les rires, fait couler les larmes, et prend par la main celles et ceux de ces spectateurs qui souhaitent l’accompagner là-haut au plus près des nuages.

Un exercice de félicité qui durant près de deux heures ouvre ensuite les cœurs à davantage d’amour et de poésie. Sous les acclamations qui en redemandent encore et encore…

Récital Christelle LOURY

Dimanche 13 octobre à AUXERREXPO

A 16 heures

Tarifs : de 22 à 25 euros et carré d'or à 35 euros.

Réservation au 03. 86. 42. 06. 00.

Ou sur le site auxerrexpo.com

 

Bannière droite accueil
Bannière footer