« Souffles d’un soir » : la danse sublimée par le Conservatoire prend possession du théâtre…

 « Jusqu’au 26 juin, le Conservatoire d’Auxerre déclinera grâce à ses « Beaux jours » une douzaine de manifestations de belle envergure autour de la chanson française, des musiques actuelles, du jazz mais aussi de la danse. Ce samedi 25 mai, le théâtre d’Auxerre accueillera les ballets « A corps, accordéon » et « Sérénade »… ». « Jusqu’au 26 juin, le Conservatoire d’Auxerre déclinera grâce à ses « Beaux jours » une douzaine de manifestations de belle envergure autour de la chanson française, des musiques actuelles, du jazz mais aussi de la danse. Ce samedi 25 mai, le théâtre d’Auxerre accueillera les ballets « A corps, accordéon » et « Sérénade »… ». Crédit Photo : Conservatoire d’Auxerre.

Jusqu’au 26 juin, le Conservatoire d’Auxerre distille une programmation de très belle facture dans le cadre de son rendez-vous annuel baptisé les « Beaux jours ». Ce sont au total douze manifestations qui seront ainsi proposées dans et hors les murs de la vénérable institution artistique. Dont un spectacle de danse classique et contemporaine, placé sous la direction de Béatrice HABERT et de Philippe VIVENOT, qui sera interprété le 25 mai sur la scène du théâtre…

AUXERRE: La danse est l’une des nombreuses activités artistiques qui est enseignée au Conservatoire d’Auxerre. Pour juger de la qualité de cet enseignement et en admirer toutes les subtilités techniques et chorégraphiques, le théâtre d’Auxerre accueillera ce samedi 25 mai, à 20h30, le spectacle « Souffles d’un soir ».

Elèves et professeurs présenteront un rendu agréable et harmonieux de cet art avec la rencontre des classes de danse contemporaine et celles qui pratiquent l’accordéon. L’air rejeté du soufflet de l’instrument se muera en autant de mouvements gracieux qui mêleront gestes et sons dans le temps.

Puis, la musique de TCHAIKOVSKI introduira le second tableau de cette soirée. Les classes de danse classique exécuteront alors « Sérénade » de Georges BALANCHINE.

Comme le précise Philippe VIVENOT, « j’ai voulu faire travailler mes élèves sur différents éléments (puretés de lignes, rapidité, recherche de dynamique et de musicalité…) dans ce ballet ».

Les puristes apprécieront. Les béotiens découvriront que la danse demeure un art majeur de la culture telle qu’on l’aime… 

« Souffles d’un soir »

Théâtre d’Auxerre

Le 25 mai à 20h30

Entrée libre

Bannière droite accueil
Bannière footer