L’humour décapant s’invite au théâtre d’Auxerre : Tanguy PASTUREAU à écouter sans modération !

« Pour vivre heureux, vivons cachés ! Les célébrités n’ont qu’à bien se tenir et ne pas croiser la plume acérée du talentueux Tanguy PASTUREAU présent au théâtre d’Auxerre le 02 octobre… ». « Pour vivre heureux, vivons cachés ! Les célébrités n’ont qu’à bien se tenir et ne pas croiser la plume acérée du talentueux Tanguy PASTUREAU présent au théâtre d’Auxerre le 02 octobre… ». Crédit Photo : Aldo PAREDES.

Voilà un garçon qui dégaine plus vite que son ombre au niveau de sa dialectique lorsqu’il se retrouve seul en scène ! A la manière d’un Lucky Luke qui aurait pris pour cible avec des armes qui se nomment l’ironie et la dérision les personnalités du PAF audiovisuel ou des représentants des cénacles politiques. Sa verve désopilante est à découvrir le 02 octobre…

AUXERRE : Il se présente comme une non-célébrité ! C’est d’ailleurs le titre de son nouveau one-man show qui fait du bien aux zygomatiques. Dans le contexte de sinistrose actuelle, ne boudons pas notre plaisir. Et renouons enfin avec une représentation artistique qui va apporter un peu de fraîcheur dans ce monde absurde !

La présence de cet habitué de France Inter et de « la Revue de Presse », le rendez-vous cathodique sarcastique de Paris Première, est à lui seul un premier évènement en cette rentrée culturelle à mettre à l’actif de la fine équipe de Pierre KECHKEGUIAN, directeur de la divine maison théâtrale auxerroise.

Tanguy PASTUREAU n’a pas son pareil pour brosser le portrait au vitriol de ses têtes de turcs dont il se moque avec finesse.

Dans son set de près d’une heure et demi, tout y passe ou presque, selon ses humeurs face à l’actualité. On peut craindre le pire pour les moralisateurs et bien-pensants de notre paysage cocardier qui sortiront de cet essorage humoristique habillés pour l’hiver !

Morceaux choisis de l’artiste qui tourne en dérision tout ce qui se présente à lui avec une plume acérée qui va droit au but : « Louis XVI aurait-il perdu sa tête s’il avait été un anonyme ? Non. Les Kennedy seraient-ils tous morts soit en voiture, soit en avion, soit en patinette, s’ils n’avaient pas appartenu à une célèbre dynastie ? Non. Loana se serait-elle nourrie pendant dix ans d’escalope de poulet sauce Xanax-Valium si la célébrité́ ne l’avait pas entrainée vers les tréfonds de la déprime existentielle ? »

L’humour ravageur et décapant du personnage fait le reste. Le 02 octobre, gageons que les spectateurs en redemanderont encore à l’issue de cette prestation à mettre entre toutes les oreilles !

 

En savoir plus :

Tanguy PASTUREAU au théâtre d’Auxerre le 02 octobre

Grande salle à 20h30

Tarifs de 8 à 25 euros

Renseignements et réservations 03 86 72 24 24 / www.auxerreletheatre.com

 

 

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil