La Franck Pineau orpheline de son président : clap de fin entériné pour Serge le DOUSSAL…

« Garant du succès de la concentration cyclotouriste la plus importante en France, sous l'égide de l'UFOLEP, Serge le DOUSSAL tire un trait définitif sur une expérience de vingt-deux ans consacrée au service du sport et de la convivialité…Le président du Comité d’organisation de la Franck Pineau passe la main de manière inéluctable… ». « Garant du succès de la concentration cyclotouriste la plus importante en France, sous l'égide de l'UFOLEP, Serge le DOUSSAL tire un trait définitif sur une expérience de vingt-deux ans consacrée au service du sport et de la convivialité…Le président du Comité d’organisation de la Franck Pineau passe la main de manière inéluctable… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Le président démissionnaire du Comité d’organisation de la Franck Pineau recevra les honneurs des milieux institutionnels, politiques et sportifs de l’Yonne lors d’une cérémonie prévue le 20 septembre à l’hôtel Ribière. Ce sera un ultime tour de piste en forme d’hommage appuyé que lui rendront, entre autres, deux de ses plus fidèles soutiens : le président du Département, Patrick GENDRAUD et l’édile d’Auxerre, Guy FEREZ…

AUXERRE : A demi-mot, il évoquait déjà l’éventualité de son départ depuis plusieurs mois. Mais, aujourd’hui, ni le temps des tergiversations ni celui des atermoiements n’a plus raison d’être dans son esprit. Le président du Comité d’organisation de l’un des plus grands rassemblements cyclotouristes de France, disputé sous l’égide de l’UFOLEP, a finalement décidé de jeter l’éponge. Après vingt-deux années de bons et loyaux services, vécus en faveur de la promotion de la discipline.

Un simple courrier, daté du 27 juin et adressé aux trois co-présidents de l’AJA Omnisports dont dépendait la concentration cyclotouriste, a acté de manière définitive la décision de Serge le DOUSSAL. Irrémédiable, celle-ci ne suppose manifestement aucun retour en arrière.

Résultante de causes multifactorielles, la démission de l’emblématique personnage correspond à la fois à un déchirement et à un soulagement pour son auteur. Serge le DOUSSAL n’avait pourtant rien laissé paraître le 08 juin dernier au soir de la cérémonie de remise des trophées sur la scène du parc des expositions d’Auxerre. Tout juste était-il peut-être un peu plus pensif que d’ordinaire au gré du déroulement de la manifestation.

C’est en 1997 aux côtés de son ami Jean JAROUSSE que cet adepte de la « petite reine » posa les jalons d’un concept populaire qui allait devenir l’une des plus attrayantes réussites dans l’univers cyclotouriste national. Migennes fut la première commune de l’Yonne à accueillir la Franck Pineau. Logique, en vérité puisque le cycliste Icaunais y était alors employé au sein de l’enseigne Leclerc, alors dirigée par Michel CHAUFOURNAIS. Le charismatique cycliste en devint tout naturellement le parrain.

Puis, la Franck Pineau se déroula pendant cinq ans au gymnase de Brienon-sur-Armançon. Le maire de l’époque, Guy LOYER, ne se fit pas prier pour recevoir de la manière la plus favorable possible ce rassemblement sportif alors en réelle montée de puissance.

Enfin, après avoir conclu un partenariat avec la municipalité auxerroise et reçu le soutien de son édile Guy FEREZ, Serge le DOUSSAL et le Comité d’organisation optèrent pour une nouvelle orientation stratégique donnée à la manifestation : l’accueil de celle-ci au parc des expositions, AUXERREXPO. Un accord de principe qui reste en vigueur : il aura permis de faire exploser les records d’affluence au fil des années.

Une logistique et des contraintes de plus en plus délicates à gérer…

Le succès répété de la manifestation n’édulcora pas, cependant, la complexité organisationnelle de ce rendez-vous printanier. Premier sujet de préoccupation pour sa figure de proue : la sécurité. Croissante, celle-ci suppose des moyens humains et matériels importants. Même si parfois, quelques incidents émaillèrent le bon déroulé de l’opération.

Second volet à ajouter dans l’escarcelle de l’équipe organisatrice : la recherche de financements. La Franck Pineau nécessite à chaque édition un budget prévisionnel d’environ 150 000 euros. Ce qui peut très vite se révéler comme une véritable gageure, délicate à appréhender avec le nombre des saisons qui s’égrènent. Même si le réseau relationnel existe et se construit pas à pas. Mais, la conjoncture économique change et l’implication financière des partenaires aussi.

Enfin, diverses contraintes administratives, notamment sécuritaires, complexifient le montage de l’évènementiel. Ces différents aspects ont-ils eu raison de la célérité de Serge le DOUSSAL malgré sa très grande maîtrise du dossier ?

Peut-être. Las de ne pas trouver de prétendant de manière naturelle et légitime à sa propre succession (il n’y avait pas pléthore de candidatures à signaler au poste de président chaque année), le responsable du Comité d’organisation a pris soin d’accélérer le processus de son remplacement. En présentant lui-même et de manière écrite sa démission.

Depuis le 27 juin, Serge le DOUSSAL a donc laissé vacante la chaire de président du Comité d’organisation de la Franck Pineau. Une nouvelle équipe se prépare à reprendre le flambeau et à poursuivre le besogneux travail des préparatifs en vue de l’édition 2020.

« Mon souhait, conclut Serge le DOUSSAL dans le communiqué officiel qu’il a adressé à l’ensemble des contributeurs et partenaires de la manifestation, serait que les nouveaux dirigeants puissent compter sur vous tous. Ce serait le plus cadeau que vous puissiez me faire… ».

Le président de la Franck Pineau recevra une dernière fois les honneurs qui lui sont dû au terme d’une cérémonie officielle le 20 septembre à l’hôtel Ribière à Auxerre en présence de celles et de ceux qui ont toujours cru en lui. Ce sera l’occasion de lui dire un vibrant au-revoir mais certainement pas un adieu…

Bannière droite accueil
Bannière footer