La « Franck Pineau » distille du supplément d’âme : Serge Le DOUSSAL en est son incarnation…

« Le samedi 08 juin, des centaines de participants emprunteront routes et chemins de la Bourgogne septentrionale après leur départ du Parc des Expositions d’Auxerre. Les itinéraires sont multiples et laissés à l’appréciation des forces en présence : de 12 à 200 kilomètres pour celles et ceux qui opteront pour la pratique de leur discipline sur route (une dizaine de parcours), de 20 à 75 kilomètres pour les aficionados de VTT à la maîtrise nécessaire et de 6 à 20 kilomètres pour les accros de la randonnée pédestre…Un passionné de cyclotourisme sera à la baguette de ce barnum quasi unique en France, Serge Le DOUSSAL… ». « Le samedi 08 juin, des centaines de participants emprunteront routes et chemins de la Bourgogne septentrionale après leur départ du Parc des Expositions d’Auxerre. Les itinéraires sont multiples et laissés à l’appréciation des forces en présence : de 12 à 200 kilomètres pour celles et ceux qui opteront pour la pratique de leur discipline sur route (une dizaine de parcours), de 20 à 75 kilomètres pour les aficionados de VTT à la maîtrise nécessaire et de 6 à 20 kilomètres pour les accros de la randonnée pédestre…Un passionné de cyclotourisme sera à la baguette de ce barnum quasi unique en France, Serge Le DOUSSAL… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

A l’aune de ses 76 printemps – il les fêtera cet été au mois d’août -, l’instigateur de l’une des concentrations cyclotouristes les plus populaires de France, dans la catégorie UFOLEP, se prépare à vivre l’ultime phase préparatoire de ce rendez-vous épique, avant le grand rush. Celui de ce samedi 08 juin où dès potron-minet les premiers courageux se lanceront sur leurs cycles à l’assaut d’un monstrueux circuit, conçu pour chevronnés seulement, soit deux cents kilomètres à parcourir sur les routes vallonnées et champêtres de notre beau département…Le prélude à une journée d’exception.  

AUXERRE : Mobilisé par d’éreintantes semaines de préparatifs, le référent du cyclotourisme icaunais aspire à souffler quelque peu, une fois le rendez-vous événementiel passé.

« Je suis toujours en quête d’un hypothétique successeur, confie-t-il avec un brin de désappointement, et ce depuis bientôt trois ans… ». Pourtant, Serge Le DOUSSAL n’est pas homme à se plaindre. Bien au contraire, que n’aurait-il pas fait pour vivre pleinement de sa passion, celle du cyclotourisme et du vélo en règle générale, et de la placer sur un solide piédestal ?

La « Franck Pineau », du nom du fameux coureur qui a eu à son actif durant sa carrière la chance de prendre part à de grands tours professionnels, il l’incarne à lui tout seul ou presque. Car, pour la première fois depuis vingt ans, son acolyte et complice de toujours dans cette folle aventure sportive qu’ils ont su porter ensemble, Michel BONNOT, ne l’accompagnera pas sur le podium au soir de la remise des prix. Un voile de tristesse recouvre sa voix.  

« Son absence est très grande, précise-t-il en évoquant son ami qui connaît des ennuis de santé, j’espère que Michel viendra tout de même faire un petit tour au cours de cette journée… ».

Combien seront-ils en cette matinée de samedi où s’étaleront les départs de la quinzaine de circuits, sur route, via les chemins de traverse (VTT) et à pied ? Entre mille cinq cents à deux mille personnes ?

Une présence belge importante pour cette nouvelle édition…

Arrêtés au soir du 13 mai, les pré-enregistrements par Internet font état de trois cents personnes inscrites. Mais, le chiffre va continuer à gonfler jusqu’au jour J. La vingt-deuxième édition de cette « jeune dame » en devenir s’adresse à des athlètes amateurs, de tout âge et de toutes conditions. Leur provenance peut paraître surprenante pour les non-initiés.

« Il n’y a pas un département de l’Hexagone qui n’ait pas été représenté un jour par l’un de ses habitants, stipule le mentor de cet évènement si atypique. L’internationalisation, malheureusement, n’est pas encore de mise même si un fort contingent de participants belges effectuera cette année le déplacement. Je pense qu’il y aurait à faire pour promouvoir la concentration à travers l’Europe, voire au-delà… ».

Visionnaire, Serge Le DOUSSAL n’avait-il pas imaginé il y a quelques années traduire le site numérique en mandarin pour sensibiliser la population chinoise. La présence d’investisseurs asiatiques au cœur de l’environnement du sport dans l’Yonne l’avait peut-être interpellé ?

Côté partenaires, l’âme de cette animation se réjouit de leur fidèle implication. Qu’il s’agisse des institutionnels comme la Région, le Département ou la Ville d’Auxerre ou ceux du domaine privé qui sont légion.  

Plusieurs points de ravitaillement sont prévus sur ces divers parcours. Ils ont vu la collaboration active de municipalités, heureuses d’accueillir un tel évènement en leurs murs. C’est le cas de Branches, Nitry, Saint-Bris-le-Vineux, Sarry ou Vaux. Ces communes mettront des locaux à disposition pour que les organisateurs puissent gérer la petite pause salvatrice aux organismes les plus fourbus.

Disposant d’un budget de 130 000 euros, Serge Le DOUSSAL et son noyau dur se disent parés pour recevoir les amoureux de la petite reine ce samedi. Avec dans leur for intérieur, l’espoir de vivre encore d’intenses phases d’émotion…

Bannière droite accueil
Bannière footer