Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg

Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

« CRAZY RACE FESTIVAL » : les partenaires économiques attendent des explications crédibles…

« Se sentant trahi par l’organisateur et surpris de ce manque de concertation manifeste avec les soutiens financiers, les partenaires économiques du CRAZY RACE FESTIVAL, à l’instar de Yves JEANNIN et sa responsable de communication et du marketing Sophie SANCHEZ, demandent des comptes afin que toute la lumière soit faite sur les véritables raisons de cette annulation. Sans omettre le remboursement de tous, participants inclus… ». « Se sentant trahi par l’organisateur et surpris de ce manque de concertation manifeste avec les soutiens financiers, les partenaires économiques du CRAZY RACE FESTIVAL, à l’instar de Yves JEANNIN et sa responsable de communication et du marketing Sophie SANCHEZ, demandent des comptes afin que toute la lumière soit faite sur les véritables raisons de cette annulation. Sans omettre le remboursement de tous, participants inclus… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Souhaitant une totale transparence de l’organisateur « RUN IN THE WORLD » depuis l’annulation du festival annoncée ce lundi 27 août par un simple e-mail, sept sociétés partenaires exigent des éclaircissements nets et précis sur la genèse des faits ayant conduit à ce délicat dossier. Une demande qui est portée à la connaissance des participants lésés et du grand public grâce à la publication d’un communiqué de presse…

AUXERRE : « Nous attendons tous de véritables explications de la part de la structure organisatrice de ce festival… ». Responsable de la communication et du marketing au sein du groupe de concessionnaires JEANNIN AUTOMOBILES, Sophie SANCHEZ demande des comptes au dépositaire de cet évènementiel, subitement disparu des écrans radar au beau milieu de l’après-midi de ce funeste lundi 27 août.

La jeune femme n’est pas la seule à se poser des interrogations. Les dirigeants de six autres entreprises (DOMANYS, BIGMAT Groupe GOURMAND, PASSTIME 89, PHOTOBOX 89, RABASKA OUTDOOR et V and B Auxerre) désirent tout autant le grand déballage en matière de communication de la part de l’intéressé. Une communication de crise, parce que manifestement, celle-ci arrive un peu trop tard. Le mal étant déjà fait…

Ce vendredi 31 août, une rencontre entre le responsable de l’ex-société « RUN IN THE WORLD » (celle-ci a cessé officiellement ses activités le…24 août !) et les partenaires économiques est prévue afin, semble-t-il, de faire toute la lumière sur cet épineux dossier qui donne des sueurs froides aux structures professionnelles ayant injecté, pour certaines, pas mal de numéraire dans ce projet de sponsoring, depuis avorté.

Une désolidarisation totale des partenaires avec l’organisateur…

« Tout comme les nombreux participants ayant payé pour participer à cette manifestation, il nous a été informé par un simple e-mail que nous ne percevrons aucun remboursement des sommes que nous avons engagées pour soutenir cet évènement. Nos tentatives pour joindre l’organisateur et obtenir plus amples explications sont pour le moment restées vaines.

Nous tenons à informer les nombreux participants que nos entreprises n’ont aucun lien avec la société RUN IN THE WORLD, responsable de l’organisation de cet évènement et que nous subissons, en tant que sponsor de cet évènement, également un fort préjudice.

Notre confiance, tout comme la vôtre, a été trahie par l’organisateur et nous regrettons très fortement que nos entreprises soient associées à ce type d’agissement qui va à l’encontre de nos valeurs ».

Diffusé depuis mercredi, le communiqué de presse clarifie la situation des partenaires en renforçant ce sentiment de trahison.

Un manque évident de concertation avec les sponsors…

« A ce jour, renchérit Sophie SANCHEZ, nous ne disposons d’aucun élément tangible qui justifie cette prise de décision. Si ce n’est que faute d’un nombre suffisant de participants, l’organisateur ne pouvait honorer la manifestation... ».

Surprise à la lecture du mail adressé à l’ensemble des participants et des sponsors, ce lundi, la spécialiste de la communication du groupe JEANNIN AUTOMOBILES estime qu’il y eu un manque de concertation manifeste dans ce dossier avec les soutiens économiques.

Outre les sponsors et les participants, les prestataires de service (restauration, sécurité, sonorisation, communication, logistique…) ne doivent pas être oubliés de la liste des grands perdants de cette manifestation qui, in fine, ne verra jamais le jour et aura fait pourtant parler d’elle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil
Bannière footer